Le crochet : 2ème leçon la maille serrée !

Chose promise chose due !
Bon je préviens d’avance qu’il faudra pas compter sur moi pour faire un inventaire des différentes techniques du crochet à travers le monde, et cela durant des mois ! Je partage ce que je découvre, après hop tout le monde prend son envol !
La première leçon voyait la découverte donc du crochet par le commencement, la chaînette ou maille en l’air, et voici la maille serrée, qui donne cet aspect là :

La leçon 1 se terminait sur la chaînette finie. On reprend donc à cet étape !

 Leçon 2 : La maille serrée
La chaînette est terminée avec le nombre de mailles voulues.
Il s’agit maintenant de repartir dans l’autre sens !
L’index tend toujours le fil de la pelote et le crochet doit venir piquer l’ensemble de la maille dite n2, c’est à dire la deuxième maille après la boucle dans laquelle se trouve le crochet. Pas la première mais bien la deuxième (vous rattraperez ce saut d’une maille en bout de ligne, don’t panic !
On pique donc l’ensemble, c’est à dire les deux brins, il doit rester un seul brin dessous.
Sitôt le crochet piqué, on fait une maille crochetée comme d’habitude en entourant
le crochet sur le fil tendu de la pelote, et en le tirant …
…. à l’intérieur de la maille et le faire ressortir en une boucle autour du crochet.
On a donc deux boucles autour du crochet
Là, où la maille simple voudrait qu’on passe la boucle 1 dans la 2 on dit NON !
On doudle en quelque sorte l’épaisseur en enroulant une nouvelle fois le crochet sur le fil de pelote…
… et en le tirant à travers de la boucle 2.
Puis enfin on fait passer la boucle 2 dans la boucle 1. Il nous reste bien 1 seule boucle autour du crochet.
On est prêt à recommencer ? On repique le crochet dans la boucle suivant
en prenant bien les deux brisn de la maille (le V) et en laissant un seule fil dessous.
Une fois arrivé au bout, il faut faire une maille en l’air seule, c’est-à-dire sans piquer dans une maille, enrouler le crochet dans le fil de pelote tendu et le passer dans la boucle 1. On rattrape ainsi le nombre de maille de départ.
Et on continue pour un 3ème, 4ème, etc rang.
Il suffit de  mettre l’ouvrage dans l’autre sens et de piquer dans la deuxième maille en arrière
(j’ai failli dire antépénultième mais après
on dira au Québec que je fais snob avec mes longs mots ^^)
Et ça monte, ça monte vite !! et voici le résultat en vrai de vrai une fois les 4 côtés et le fond cousu ensemble … au crochet bien sûr !!
Alors on se laisse tenter ? C’est l’occasion d’utiliser ces fils de coton qui restent des pelotes, qui ne feront jamais un pull, pour soi ou un mini-soi, mais qui pourront être recyclés dans des petits paniers comme ça, comme peut trouver certes chez le monstre suédois, mais qui sont aussi full cute quand on les fait soi-même, non ?
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s