Ma lessive Homemade à Montréal !

C’est en lisant des blogs divers et variés que j’ai vu que faire sa lessive soi-même n’était pas un truc de vieille hippie (avare sur les douches) ni une activité chronophage tout sauf pratique ! A l’usage, j’ai pu ajuster ma recette pour que cela reste facile à faire ! Les Stitcheuses Bitcheuses l’ont voulu, la voici !
Faire sa lessive a des atouts qu’on ne peut nier. En gros, les plus l’emportent toujours si vous me trouvez des moins ! (si vous voulez jouer je suis tenace). Je ne vais pas vous faire la liste, vous les comprendrez au fil de la lecture.
Il existe donc différentes recettes plus ou moins complètes sur la Toile, mais pas toujours faciles à adapter dans la Belle Province, où tu ne trouves pas tous les produits du premier coup !
Je vous donne les proportions, à vous ensuite de multiplier pour faire selon votre contenant futur. Elle se conserve assez bien, je la mets personnellement dans un bidon en plastique (type eau) de 4 L (du coup on fait généralement environ 3 L de lessive)
La recette :

100g de savon de Marseille râpé : vous trouverez difficilement du savon déjà râpé à Montréal, mais le bloc dans une main, la râpe de l’autre et un peu d’huile de coude (cherchez pas c’est pas à vendre) et le tour est joué. Je râpe tout mon savon d’un coup et le met dans une boîte hermétique.

: Vous pouvez trouver le savon de Marseille chez Jean Coutu, ou encore dans un magasin de produit naturel. A vous de comparer les prix, le nôtre chez Rachelle-Béry revenait à 8 dollars ! À savoir qu’un savon vous durera trèèèèès longtemps. Vous pouvez même si vous avez des amis français (personne n’est parfait) leur demander de vous en ramener dans leur valise !
Le conseil : veillez à ce que la recette de votre savon ne contienne pas de glycérine, qui rendra trop gras se votre lessive et la conservera moins bien. Evitez également le savon d’Alep pour cette raison.
2 cuillères à soupe de carbonate de soude ou cristaux de soude : à ne pas confondre avec le BIcarbonate de soude qui lave votre maison ou celui qui sert à faire gonfler vos gâteaux. La soude sert de dégraissant. On parle de cristaux mais on la trouve plus généralement en poudre comme sur cette photo.



En cas d’oubli, je me suis noté la recette sur le paquet. Plus d’excuse !

Où : Pour notre part, nous l’avons trouvé chez Rachelle-Béry aussi (magasin naturel pour les non-initié(e)s) un paquet de 2 kilos (autant vous dire qu’on en rachètera à notre retraite).

2 L d’eau : ouvrez le robinet c’est prêt !
BIG CONSEIL : je prépare tout le savon râpé dans une boîte mais garde bien les produits séparés tant que je ne prépare pas ma lessive. Vous pouvez fabriquer comme moi un dosette pour ne pas avoir à peser vos copeaux de savon et prendre rapidement la mesure de 100g.
Mettre l’ensemble dans un grand faitout et faites chauffer 20 à 30 minutes pour que le tout soit bien dissout et homogène. Le rendu chaud doit être très liquide (comme de l’eau). Laissez reposer quelques minutes, sans que cela fige pour autant et versez dans votre récipient/bidon.
Laisser votre bidon ouvert le temps que cela refroidisse, sinon il risque de gonfler.
A froid, cela vous donnera cet aspect :

Pour la dose lors d’une lessive c’est environ un bouchon de bidon de lessive habituel, mais c’est plutôt à l’oeil que ça se jauge. Je fais pour ma part un tour de tambour !

Souvenez vous surtout que cette lessive est sans aucun produit chimique ni parfum artificiel potentiellement allergène, respectueuse de votre peau et de l’environnement lorsqu’elle part aux eaux usées. Et même si le jour de l’achat des produits cela vous pique un peu, le prix de revient est sans conteste beaucoup plus intéressant que celles du commerce. 
Pour preuve, achetés en Janvier, il nous reste la moitié du bloc savon et 1kg800 de carbonate de soude… Bon ok on n’est deux dans cette famille mais tout de même !
Concernant l’odeur, certains pourront être dérangé par l’odeur de savon, mais c’est surtout que nous sommes trop habitués à ce que nos habits sentent la lavande ou la fleur d’oranger (totalement naturel voyons à Paris ou Montréal !). Si toutefois l’odeur de propre savon vous rebute, vous pouvez ajouter 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de votre goût. Mais attention à utiliser avec précaution, les huiles essentielles hyper concentrées peuvent être dangereuses.
*parce que tout le monde a le droit d’être propre et écolo, cet article est diffusé également sur le site des Caribous du Poitou.
Advertisements

2 thoughts on “Ma lessive Homemade à Montréal !

  1. La française que je suis (rôôô^^) te remercie ! J'avais envie de faire ça depuis longtemps, mais pas encore trouvé le temps de chercher sur les blogs…Tu m'offres la recette sur un plateau: je prends ! J'ai hâte de “cuisiner” ma lessive, moi aussi ! Merci 🙂

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s