Un pull pour MOI : Torsades mood !

Il est vrai que Perrin habite une contrée où l’hiver n’est pas une saison qui ressemble à la Louisiane à prendre à la légère. Avec des pointes à -43 °C l’an passé, il est clairement impossible d’oublier son bonnet ou ses gants quelque part (ou alors ton taux de gamma GT est élevé). Sitôt sortie dehors, Perrin sait qu’elle les a oublié. Oui ça fourmille rapidement sur les oreilles et les mains (en plus de geler dans les narines, le top !).

 

Ce petit intermède météorologique parce que je suis française un peu pour que vous, lecteurs, vous compreniez mieux pourquoi l’obsession de cet automne est le “chaud”. Créer de l’utile pour avoir chaud, c’est malin ! Parce que les écharpes ajourées, les jolies châles avec pleins de trous (gracieusement et volontairement faits bien sûr), c’est très joli et un défi balèze, mais… ça me servira pas à grand chose cet hiver.
C’est donc pour cela que la thématique tricot a repris de plus belle. Il y a d’abord eu la découverte du groupe de tricoteuses montréalaise, le trendy châle en mohair tout doux et super simple, le cardigan feutré et des bonnets et chaussons de bébé, mais il est devenu clair que je devais penser un peu à moi (essayez, ça fait un bien fou de penser à moi soi !).
Les conseils d’une copine du blog De mailles et de mots (salut salut), un passage entre amies à la Lainerie Lépine (sur Jean Talon, un foutoir à découvrir) et un patron gratuit sur le net : tout était réuni pour que mon projet perso voit le jour ! Et vite !
Pris dans une frénésie tricotesque, métro, bus, canapé, j’ai enchaîné les lignes et les mailles assez vite, après avoir pris soin de faire des diagrammes complets sur Excel (je fais peur à mon entourage) pour ne pas me tromper entre les points godron et les torsades à tire-larigot (mot compte triple ?). Une vingtaine de jours après le montage des mailles, je l’avais sur le dos. Du jamais-vu chez Perrin !
Le seul hic que j’ai rencontré, fut au montage du pull. En effet, j’ai réduit l’encolure d’un rang (hauteur donc) voyant que ma dernière pelote s’amenuisait dangereusement. Bien m’en a pris, il restait un queue de 4 cm à la fin du rabattage des mailles ! Plus de fil pour la couture des éléments du pull ! J’ai opté pour un fil coton que j’avais en toute petite quantité chez moi et procédé à la technique de la couture invisible (passif de couturière pratique et youtube est ton amie si tu doutes!!). Il n’y paraît rien c’est magique (mais ne pas essayer avec une couleur trop criarde !).

Pour les manches et le corps ça passait certes, mais pour l’encolure, le montage consiste à tricoter à la suite de votre encolure, quelques rangs de jersey d’une autre couleur pour bien différencier, enlever le tout de l’aiguille sans rabattre (repasser au fer juste le surplus pour fixer), épingler sur la frontière des deux coloris en étirant l’encolure sur le corps du pull, puis enfin là ça se corse tirer sur la couleur différente et coudre en point arrière au niveau de la dernière boucle de la couleur du pull. Vous comprenez rien hein ? les vidéos youtube sur les encolures Phildar seront votre nouvel ami ! Il fallait donc absolument une couleur similaire au pull pour la couture. Mon amie d’Ouaki Dou a plongé dans ses réserves de laine pour me trouver le fil adéquat ! Merci !

Ce pull vous plaît !?  Les références :
– le patron (ou Phildar votre ami!)
– laine : Galway Worsted, couleur Gris 401
– nombre : j’ai utilisé environ 4 pelotes de 200m/100g soit environ 800m ou 400g de laine pour le pull, mais prévoir un petit peu plus pour avoir du fil pour la couture.
– aiguilles : se tricote en aiguilles 5 pour les côtes en bas et aux manches et 6 pour le reste. Avoir une aiguille à torsade se révèle bénéfique aussi :)Bien que ce soit facile à monter et tricoté en grosses aiguilles, je déconseille ce modèle aux toutes débutantes, qui auraient quelques sueurs froides au moment des torsades. Une intermédiaire knitteuse sera ravie !

Advertisements

8 thoughts on “Un pull pour MOI : Torsades mood !

  1. Merci Ysabelh pour ces précieux conseils, je garde de côté ! Je n'ai pas eu de grosse difficulté pour ce montage là. ¨ca fait plus peur avant que pendant 🙂 Sans le manque de fil bien sûr ! Un peu de concentration devant les Sopranos et zou !

    Like

  2. Il est superbe ! C'est du boulot !
    Comme Ysabelh, je suis vote pour le relevages de mailles mais après je pense que c'est une question de goût 😉

    Like

  3. je suis impressionnée! quel boulot! tu es une pro. Moi je débute complétement et déjà je trouve cela pas &vident! merci de ton gentil com. Vas tu souvent à la maison tricotée? moi j'ai pris des cours pour débutants!! bonne soirée

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s