One of Seven : le cardi moutarde

Bientôt 1 mois que je n’ai pas posté, mais ce n’est pas pour autant que je me tourne les pouces ! Bon il faut dire qu’on profite de l’été, de la chaleur qui va bientôt partir, de nos amis, des animations de la ville… Mais la tête fourmille toujours insomnie bonjour !
Depuis mon dernier crochet Gudule, j’ai lancé un, euh non, deux, ah ben non trois pulls-gilets pour moi on ne se refuse rien et des petites affaires pour micro-personnes. J’ai aussi peint (beaucoup de chaises, des malles, des rocking chair…), j’ai cousu… bref vous l’aurez compris, j’ai mis à profit mes dix doigts mes nuits sans sommeil.
Tout d’abord, un projet largement accessible pour tous les débutants de la laine : le Cardigan Phildar !
Il n’y a pas que moi qui le dit, même Phildar itself le clame dans son catalogue Layette Numéro 29, ce modèle de cardigan est fait pour les novices. C’est tricoté en point mousse, puis jersey et c’est toujours tout droit !
Le modèle ne propose qu’une première taille en 3 mois et comme je voulais en faire un cadeau de naissance, j’ai d’une part changé d’aiguille pour du 5 mm (au lieu de 6 mm) et réduit de 4 m la largeur totale (bref pas grand chose non plus)
Pour faire moins de couture et donner à ce cardigan un aspect moins rectiligne, j’ai ajouté les mesures des devants et du dos pour le tricoter d’un seul morceau (et ne faire qu’une couture sur chaque épaule).
La seule difficulté serait alors la couture des manches (qui sont des rectangles basiques) au corps. À ce moment-là, ça peut coincer au niveau de la couture et faire un effet un peu serré sur le joint. J’ai dû moi-même recommencer une fois, pas satisfaite du syndrome ballon… En changeant de manière de coudre et en ne serrant pas comme une forcenée, ça assouplit grandement !
Les boutonnières : de là vient mon léger désamour avec Phildar (oui je sais c’est moche). Ces patrons sont faits pour les débutantes et ils se permettent de conclure leurs explications par : Coudre les morceaux ensemble et faites les boutonnières… euh oui mais c’est-à-dire que…
Vous l’aurez compris, les boutonnières ne sont pas faites au cours de l’ouvrage mais à la fin en tirant vulgairement entre deux mailles, ce qui n’est pas esthétique et un brin compliqué.
Morale : j’ai sagement suivi la consigne pour les deux boutonnières du haut, mais j’ai juste cousu mon bouton pour celles du bas et forcé le passage un petit peu pour lui trouver son espace sur le pan de devant.
Quand on tricote en 5 mm c’est largement possible d’avoir une ouverture pour le bouton sans forcer. Et puis soyons honnête le bébé qui portera ce cardigan le mettra 1 mois maxi alors ne vous enquiquinez pas trop.
Le matériel :
– un snood moutarde démonté (oui j’ai perdu le bonnet assorti un jour dans le bus ET je suis tombée depuis en amour avec le col Dune) : Phildar Partner 6 100g couleur miel (n’existe plus).
– 4 boutons nacrés achetés dans un magasin communautaire pour 35 sous les 10..
Advertisements

2 Replies to “One of Seven : le cardi moutarde”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s