Testeuse d’un jour : le Golden Wheat

Lorsqu’on traîne un peu trop sur Ravelry, on découvre plein de fonctionnalités, pleins de patrons, et pleins de nouveaux designers. Et on découvre aussi comment font les designers de patrons pour pouvoir présenter des patrons qui tiennent la route et les vendre.

Imaginez un peu que la personne qui crée le patron ne se coltine pas toutes les tailles à tricoter car on se retrouverait vite avec une famille entière de la petite cousine et son 34 à la mamie et son… bref une plus grande taille que la petite cousine, portant le même modèle. Ça donne après une galère organisationnelle quand on veut se voir en public et pas porter les mêmes fringues. Je m’égare
Non ! Les designers de nouveaux patrons souhaitant affiner leur patron, la rédaction, mais aussi uniformiser les valeurs pour coller à la manière de tricoter du plus grand nombre (lâche, serré, etc), font appel à des testeurs(ses).
Ainsi, Mélina, alias Letipanda a mis en place sur Ravelry un forum de discussion sur les nouveaux modèles qu’elles proposent en test. En tant que tricoteuse, tu te portes volontaire pour une taille donnée et tu exécutes le patron en prenant des notes sur tes avis, tes choix de laine, les découvertes que tu fais et bien sûr les difficultés rencontrées….
…. Et voilà on en arrive au plus croustillant ! Les difficultés !
Maintenant que le modèle est terminé, j’ai le sourire et je suis contente de ce gilet le Golden Wheat, du rendu, de la laine Ultra Alpaca Light de Berroco et de l’expérience, mais je peux vous dire que les débuts ont vu une bonne dose de découragement et un peu de larmes (merci les hormones).
Faire un test, c’est aussi se mettre en face de ces propres lacunes et lorsque tu ne comprends pas ce que tu lis, tu te remets en question (oui je sais c’est que du tricot mais il en faut parfois peu pour te briser une aiguille !).
Être testeuse de patron requiert, je pense, une facilité à visualiser les choses que je n’ai pas assez. J’ai besoin de voir pour comprendre (sauf sur Youtube où je maudis les gens qui savent pas filmer) et j’ai surtout besoin de peu de mots pour ne pas m’embrouiller l’esprit. J’ai tendance à m’attacher à tous les mots d’explication. L’un s’ajoutant à l’autre, ça devient parfois plus confus que ça ne devrait.
Il faut aussi pourtant être bien disciplinée et suivre à la lettre les informations, à mon sens. Car si tu bidouilles pour y arriver, tu fausses le but du test…
Un test, c’est toujours l’occasion de trouver les coquilles, poser les questions qui vont faire voir à l’auteur qu’une chose simple n’est pas forcément la plus facile à expliquer, etc… Alors c’est sûr qu’il faut être patiente et ne pas s’attendre à ce que tout glisse facilement (mon erreur au départ).
Mais une fois les chose bien enclenchées, on prend plaisir à voir apparaître les motifs, la tenue du modèle et comme on dit chez moi : ça déroule !
La fin d’un test voit alors le rendu des copies et le retour écrit à la designer (le mien a fait l’objet d’un questionnaire ET d’un mail mais que voulez-vous j’avais la sensation que ma mission était d’assurer la survie psychologique des futurs propriétaires dudit patron). Ces derniers échanges sont fort agréables pour avoir la sensation du travail bien fait.
Attention, un test n’est pour autant pas si strict que cela. Tu peux apporter des modifications pour pouvoir porter le modèle ensuite (c’est quand même ton avantage à être testeuse, en plus de te lancer un défi à un mois de ton terme) en partant du principe que tu les notes et les énumère à l’auteur.
J’ai pour ma part réalisé une bande d’encolure moins large que proposé, pour être en rappel de la bordure du bas… Le gilet ne ferme donc pas totalement mais c’est bien connu au Québec c’est Hawaï toute l’année, mais je prévois d’en placer un au niveau de la poitrine quand celle-ci aura retrouvé sa taille.


Pour découvrir tous les modèles et vous offrir le patron c’est par ici :


Merci à ma copine Caro pour avoir servi de mannequin 36 pour l’occasion !
Pour ma part, ça dépasse désormais un peu trop…
Advertisements

6 Replies to “Testeuse d’un jour : le Golden Wheat”

  1. LoL… je t'imagine entrain de pleurer à chaudes larmes devant tes aiguilles et ton patron…je sais c'est pas bien de se moquer des hormones…;-)
    En tout cas il est très réussi, et heureusement que tu as précisé que c'est Caro qui t'as servi de modèle, parce que j'allais te demander si tu étais sûre que ton terme était dans 1 mois et pas dans 7,5…
    Et je te remercie de confirmer l'idée que je me faisais du testage de patron, je crois que c'est pas pour moi.

    Like

  2. Une partie du défi, c'était reellement de pas abandonner. Mais au final je suis contente du résultat (quand je pourrais le mettre ce sera même mieux !). Par contre les tests c est effectivement à envisager avec plus de réflexion pour moi désormais 😉

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s