L’univers de E. ou le royaume du DIY

Pour les fidèles, je n’apprendrais rien en vous disant que j’aime chiner, débusquer, récupérer dans la rue, poncer, repeindre, tout un tas d’objets, de bricoles pour leur donner une seconde vie, avec leur vécu, leur âme déjà un peu tannée et faire du même coût des économies substantielles.
Avoir un enfant est trop souvent synonyme de gouffre financier dans la bouche des gens. C’est peut-être parfois vrai car on doit le vêtir ce pauvr’ chtichou (picardie touch inside) et quand on voit les prix que pratiquent les chaînes de vêtements de bambins qu’ils porteront 6-7 fois au max, ça fait mal. Et à moi, ça crève un peu le coeur. Pas pour ces vêtements, non ça va je ne suis pas cinglée, mais pour l’argent dépensé et pas gardé pour des choses importantes avec bébé, comme des activités, des vacances, de la nourriture saine, etc…
Bien sûr, ces conceptions sont assez personnelles et ne s’appliquent qu’à mon cocon personnel avec le Duc et Petite E. arrivée en novembre.
Parce que je me voyais mal attendre sa venue en faisant des tours de parc (le vrai, pas un pour enfant, j’aime pas les parcs pour enfants), ni magasiner (ce dont j’ai de plus en plus horreur), on a fait plein de petits travaux manuels avec le Duc pour personnaliser l’univers de E… Un peu le royaume des DIY en somme !
Les copines (oui Camille je tiens mes promesses), je vous fais découvrir cet espace au bout de mon appartement, derrière une porte blanche, garante de sa et notre tranquillité !
 
Nous avons mixé Récup, Bricolage, Seconde Main et quelques pièces neuves indispensables.
Notre fidèle Cerf, sur un modèle d’Une Parisienne à Montréal, en carton et bombe de peinture Soleil Tournesol a trouvé sa place sur les murs blancs de la chambre. Sage qu’il est, il a entamé une colocation concluante avec Petite E. et un ami polaire inattendu.
Cette commode est un bricolage à 4 mains. Achetée sur Kijiji (le Boncoin québécois), pour 50 dollars lors de notre arrivée en 2012, elle a été faite entièrement à la main par son précédent propriétaire. En témoignent les numéros dans les tiroirs. Un seul rentre à une seule place, I love it !
Petite touche que j’aime : les roulettes sont elles aussi en bois !
Un peu de peinture grise, de jaune tournesol, du scotch à tapisserie (plus large que le masking tape) et me voilà à faire un petit rappel de géométrie un jour de septembre dans ma véranda. Une fois prête, le Duc s’est chargé de la peinture (oui moi je devais être en train de goûter après ces efforts intellectuels).
Les boutons sont de la totale improvisation à pas cher : Un bâton lisse (genre tringle à rideau) trouvée dans la rue (et ramassée par un copain qui s’est dit que j’en ferai quelque chose), poncée pour enlever le vernis, et découpée à 4 cm de longueur, puis vissée aux emplacements des anciennes poignées.
En quinquonce pour plus d’originalité (et parce que j’aime écrire le mot quinquonce).
Sur le mur principal, j’avais envie d’habiller le tout avec un peu de douceur mais pas forcément de stickers gnian-gnian et autres mignonnettes enfantines qui font souvent rimer enfant et abrutissant.
Pinterest et mon fidèle masking tape, je suis tombée en amour (et le duc aussi, c’est lui qui a tranché entre l’Ours et le Pingouin) pour ce tendre Polar Bear.
L’avantage : Il fait environ 1m50 sur 1m mais il s’enlève facilement sans abîmer le mur (qui n’est pas à nous) et on peut imaginer changer de décor et d’univers quand on le veut. Et surtout ne pas imposer à Petite E. (et à nous aussi) un univers bébé trop longtemps.
La chaise berçante est un achat seconde main sur le même site à trouvaille Kijiji : 30 dollars livraison incluse. Un peu de ponçage puis de peinture grise et le tour était vite joué.
Inutile pour l’allaitement dans les premiers temps, elle trouve désormais son utilité pour le petit déjeuner de la demoiselle au petit matin, en douceur, le regard vers la cour enneigée.
Pour la couverture suuuuublime que tu vois, ce sont nos amies crocheteuses-tricoteuses qui l’ont réalisé en mode surprise pour notre miss. Je l’adore, totalement dans les couleurs qu’on aime, pas bébé pour deux sous, j’imagine ma future ado avec sa couverture posée sur ses pieds dans quelques années tout en tricotant. Elle est réalisée à partir du modèle de Morganours du site PlanB, puis adaptée à leur sauce bidouille.
Le lit est un achat seconde main aussi, d’une collègue, en provenance du Suédois. Pratique pour trouver le bon matelas (neuf lui !).
Une turbulette parce que il n’y en a jamais assez dans un tissu coton avec relief, choisi après l’échographie qui soulage. Elle a été cousue après la naissance, à 4 mains, le Duc et moi, doucement, au gré des siestes et des repas parce qu’il faut pas oublier de manger.
Le tour de lit comme tous les textiles ici, c’est du neuf, du Petit Pan acheté en solde l’été dernier. Alors, oui j’ai un tour de lit au pays des flippés du tour de lit (cf. Santé Canada), c’est un achat réfléchi et concerté, reposez le combiné d’appel à la DPJ (DAASS locale)…
Ce recyclage-là, ce n’est bien entendu pas Perrin qui s’en est chargée. Je ne fais pas encore de remake de Flashdance en soudant dans un hangar. C’est à la boutique de vêtements/chaussures/déco Néon que j’ai trouvé LA lettre que l’on voulait (et que nous avons dû cacher jusqu’au jour J).
Deux petites étagères en bois, trouvées dans la rue lors des déménagements de juillet, et repeintes dans le gris des autres meubles rénovés. Assez en hauteur, elles ne serviront pas pour Bébé E. enfant, mais plus pour la déco. Ici on peut y voir le fidèle Kiki du Duc un antiquité donc, une chouette et une Poire sur les modèles de Tournicote faits par la mère du Duc pour chacun de ces petits enfants de 2014 (et il y en a eu pas mal), le lapin modèle Phildar, tricoté il y a des lustres et qui a suivi nos déménagements sans que je puisse m’en séparer, un lapin Petit Pan Liberty, et les mouettes de La Droguerie.
C’était LA mission du Duc ! Le mobile origami ! Et il s’est pris de passion pour la chose d’ailleurs. Au point de voir fleurir des petites grues un peu partout dans l’appartement. Un brin impatient de voir son bébé arriver et qui a bien pris son temps, il faisait une grue par ci, une grue par là. Jusqu’à finalement les utiliser en mobile au dessus du lit de la demoiselle. Un peu de masking tape, du fil nylon, une baguette de bois et un crochet plus tard, c’est une idée pas chère, vraiment efficace pour fixer l’attention de votre tout-petit, le bercer et cela en silence alleluia.
Astuce : tu peux facilement t’introduire dans la chambre en mode ninja et à distance, sans être vu, souffler pour faire repartir la danse des volatiles. On adore !
Le coin du change : un meuble du Suédois Jaune et Bleu, trouvé posé dans notre rue, juste devant chez nous avant de partir en vacances outre-atlantique où nous allions découvrir, hasard du calendrier, si l’aventure bébé allait réellement se concrétiser. Comme un clin d’oeil rassurant, nous l’avons embarqué sans pour autant monter le tiroir devant, juste par superstition. Ma copine Jane y avait vu un signe, bingo !
C’est impeccable pour mettre tout le fourbi des langes lavables (ça c’est le côté écolo du Duc).
Le tapis à langer fait en 2013 a trouvé pile poil sa place, à la bonne taille pour le matelas à langer.
Notre bel achat neuf, avec le matelas, un tapis chez le Suédois Bleu et Jaune, en L-A-I-N-E. J’ai hésité devant le prix mais devant la qualité, on ne lésine pas parfois. Côté allergènes aussi c’est une bonne option, plutôt que des gommes, acryliques etc…
Les deux premiers mois pour cause d’allaitement et de visite de la famille, nous avons gardé Petite E. dans notre chambre. Un petit coin berceau, acheté en seconde main sur Kijiji, a été aménagé entre nos deux penderies.
J’étais en grande forme le jour où j’ai trouvé l’idée de l’Ours et du pingouin, j’ai donc continué cet atelier dans le chambre des parents ! Une tête de cerf de Virginie en trophée éphémère le temps de sa présence avec nous et le coin de E. était bien délimité.
On y retrouve une Turbulette au motif ethnique que j’avais confectionnée en arrivant dans mon nouveau pays. L’envie de s’en servir était bien là, on l’a gentiment remisé dans un placard pour le bon moment.
Dans ma phase achat-de-laine-cheap compulsif, j’ai déniché à la Lainerie Lépine des pelotes assez anciennes dans les coloris d’inspiration Hudson Bay/Baie d’Hudson et ai tricoté une couverture de berceau au point mousse. Les métrages des pelotes étant tous différents en longueur, j’ai eu quelques difficultés à obtenir le côté régulier des bandes que je voulais et un brin bien rêche aussi.
La couverture est restée dans un coin, déçue que j’étais, pendant quelques mois. Puis n’y tenant plus j’ai fini par rentrer les fils. Et finalement, elle est parfaite pour poser sur les pieds de Bébé dans sa turbulette ou dans un transat, et s’est révélée pas si grattante que ça après un lavage. De toute façon, ce n’est pas pour emmailloter bébé, juste pour réchauffer. Faut vraiment parfois que j’arrête de vouloir que tout soit parfait !
Là, c’est toujours la touche du Duc because j’ai les mains moites toute l’année. Un éléphant, puis deux, puis trois et pour finir toute un groupe autour d’un tambour à broder pour faire un mobile léger, sans bruit lors de notre colocation. La vidéo de démonstration est en anglais, mais est assez lente pour vous permettre de bien suivre.
Une déco pas chère, facile à réaliser, la fierté du personnalisé, ça vous plaît ?
Advertisements

13 Replies to “L’univers de E. ou le royaume du DIY”

  1. c'est drôle, je viens juste de faire un mobile en origamis pour le fils d'amis! J'aime beaucoup ceux du ducs – et tes couvertures…

    Like

  2. Ta fameuse to do list pour la vague de babys en perspective ! C'est vraiment un super truc l origami pour un mobile, économique, silencieux, créatif et c est doux à regarder pour le bébé (sous entendu pas comme les horreurs parfois qu'on voit dans le commerce. Tu as fait quoi comme bestioles ??

    Like

  3. Y a plein de trucs à transposer pourquoi pas dans un univers d'adultes. On a des avions au masking tape sur toute notre tête de lit, ca habille vraiment la pièce !
    Profite bien du Costa Rica, cette nature me fait bien envie !!

    Like

  4. J'aime! J'aime! J'aime!
    Et puis alors le Kiki vintage je valide +++! (oui moi aussi j'ai eu un doudou kiki qui me suivait partout. Et oui, j'ai chialé comme une madeleine à 30 piges , lorsque mes parents l'ont vendu par erreur à un vide-grenier).

    Like

  5. Notre Leboncoin local marche pas mal pour dénicher ces petites merveilles. Je l aurai bien poncé seulement mais le Duc insistait pour une remise à neuf propre et lavable pour s progéniture… Un brin loup tu crois ?

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s