Elske Socks : des petits cœurs et 1, et 2 et 3 chaussettes…

En me lançant dans ce modèle de chaussettes, je cherchais le défi ! Une chose est sûre, je ne suis pas déçue. J’étais un peu lasse d’enchaîner les tricots au km, mais après celles-ci je suis bien contente de retourner à la simplicité, pfiou ! Après les chaussettes très simples Rye, puis celles plus fines et ajustées Fika, j’ai ajouté la problématique jacquard !

DSC_0037

Modèle : les chaussettes Elske de Merrian Holland, issu du catalogue Pompom Quaterly, Spring 2015. (après les Fika et le Tambourine, j’aurai largement rentabilisé l’achat de cet exemplaire)

Fil : j’ai choisi mes couleurs favorites du moment dans la même qualité de fil : de la marque Shelridge Yarns la laine 80/20 Fingering trouvée à la Maison Tricotée, qui signifie qu’elle est composée de 80% de laine de mérinos et 20% de nylon. Couleur principale : Linen (155m quasiment toute la pelote de 50g), le motif coeur en Caribbean Waters 1506 (100m) et les côtes/talons/pointes en jaune Goldenrod 1104 (65m)

Réalisation/modifications : Hormis un errata à propos de la charte des petits cœurs qui est indiqué sur le site de Pompom, j’ai trouvé une incohérence sur le talon. Je t’en parle plus bas (cf. ce que je n’ai pas aimé !).

Rang 12 du talon : j’ai appliqué les indications suivantes : row 12 : sl 1, p34 pour être sûre d’avoir le talon centré (la moindre des choses non ?). Ainsi il faudra ajuster les diminutions pour obtenir une charte des cœurs qui convient au moment de la redémarrer à la fin du talon.

Les détails sur ma fiche projet sur Ravelry c’est ici : Elske by Perrin

DSC_0004

Ce que j’ai aimé : J’ai aimé découvrir le démarrage en toe-up, c’est-à-dire par la pointe du pied vers la jambe. Définitivement, c’est le système que je préfère. Le bout du pied est sans couture, harmonieux, et on peut plus facilement utiliser l’ensemble de sa pelote (dans le cas d’une paire de chaussettes unie, en s’arrangeant pour terminer la première à la moitié du poids initiale de sa pelote.

J’ai découvert à cette occasion le montage dit de Judy’s Cast On. Très astucieux et propre, il reste cependant moins facile à se souvenir et exécuter sans un tuto que le Turkish Cast On que j’ai testé depuis.

DSC_0008

J’ai aimé la charte graphique du pied, différente sur le dessus et dessous. Cela permet de ne pas s’ennuyer. Et ces petits cœurs sont vraiment trop beaux il faut avouer. C’est d’abord pour cela que j’ai craqué pour elles sur le magazine.

DSC_0022

Ce que je n’ai pas aimé : J’ai frôlé la crise de nerf au moment du talon. Vous me direz, c’est souvent le cas, le talon n’est pas la partie la plus fun dans des chaussettes, car il faut être concentré. Or non, là la crise est venue d’une incohérence mathématique. Et pour la grande matheuse que je suis (pour mémoire mon prof de terminale me demandait d’arrêter de pleurer sur ma copie et de me concentrer pour terminer au moins un des exercices… bon bon bon) c’est un comble !

DSC_0018

DSC_0019

D’abord j’ai cru que ça venait de moi, une fois, je défais, deux fois, je défais aussi (j’ai pas le melon tu vois), trois fois je redéfais (j’ai une confiance toute limitée dans mes capacités parfois). Finalement je finis par bidouiller la première chaussette pour que le montage du talon se fasse dans l’axe. Pour la deuxième, j’ai eu la bonne idée de trouver la designer sur Ravelry et la contacter. Eurêka elle me confirme qu’il y a bien une ERREUR lors de l’édition du magazine, et que Pompom n’a jamais édité la correction.

La dite-correction qu’elle ne m’a pas donné non plus, ayant tricoté le modèle il y a pas mal de temps elle n’avait plus la solution en tête…. Mouais un peu léger. Je me suis débrouillée toute seule et bien mieux qu’à la première…

J’ai aussi été un peu déçue de la conclusion de la charte des petits cœurs sur la partie “jambe”. Les cœurs se répètent sur le tour complet mais cela ne tombe pas harmonieusement le long de la ligne. Je trouve ça dommage.

DSC_0034

Et là, je suis heureuse, j’exulte intérieurement, je me saisis de mes deux chaussettes et je les essaye ! Enfin j’essaie de les essayer…. Drame en 1 acte : Ô rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie…la première chaussette tricotée en magic loop sur aiguilles circulaires est bien plus .étroite et un poil trop longue de pied que la deuxième, faite avec mes nouvelles aiguilles doubles-pointes offertes par le Duc dernièrement.

C’est sûr que faire deux chaussettes avec des outils différents, il fallait s’attendre à une cagate désillusion… J’ai surtout compris que le magic loop pour moi a une tendance à resserrer, surtout en jacquard là ça devient trop ajusté.

DSC_0003  J’ai donc pas cherché midi à quatorze heures (oh la belle expression française que je ressors là, ça sent les vacances), j’ai défais la première chaussette ! Oui je sais c’est horrible surtout avec tout ce jacquard, mais je ne pouvais pas faire autrement. Et c’est ainsi que j’ai remonté une troisième chaussette, assez rapidement d’ailleurs, motivation et expérience obligent.

Je les porte depuis avec plaisir, elle sont assez larges pour être confortable, et en jacquard je ne sais pas trop comment faire plus ajusté sans risquer d’être trop petites…

Néanmoins, je ne conseille vraiment pas ce modèle, tant que les erratas sur le site de Pompom ne seront pas mis à jour. C’est toujours frustrant et perturbant que d’être confrontés à des erreurs pareilles, surtout dans des chaussettes et encore plus quand tu n’as pas une grande habitude de ce type d’ouvrage.

Tu l’auras compris, les chaussettes en jacquard c’est pas pour tout de suite que Mme Perrin elle recommence 🙂 quoique un joli modèle avec des têtes de renard m’est passé sous le nez sur Pinterest…

Je démarre d’ailleurs le projet de Mélina du blog Letipanda de faire 12 paires de chaussettes sur 1 année (projet Les 12 petons du Herr General) (cette paire ne compte pas, je l’ai commencée le 10 novembre !!). Je ne sais pas si je tiendrais cette cadence mais ça me motive assez. A moi par contre de me donner les moyens avec des patrons bien moins prise-de-tête…

Advertisements

14 Replies to “Elske Socks : des petits cœurs et 1, et 2 et 3 chaussettes…”

    1. C’es sûr que se dire qu’on travaille si fort pour quelque chose qui sera caché dans des chaussures, ça peut paraître dingue non ? mais c’est si confortable et plutôt joli à regarder quand on arrive à la maison !

      Like

    1. Ça viendra, ça viendra ! En soi, ça ne nécessite pas un niveau de fou, mais c’est sûr que quand une difficulté/erreur survient, il a fallu se creuser les méninges pour arriver à quelque chose de bien. Et en débutant, j’aurai surement abandonné et tout détricoté.

      Like

  1. Bon ces chaussettes sont définitivement magnifiques, mais on se doute qu’elles ne sont pas évidentes! J’ai commencé le KAL des 12 petons mais que avec des chaussettes basiques pour l’instant. Chiche toi aussi? 😉

    Liked by 1 person

    1. Oui chiche ! Je finis la 1ère chaussette de ma 1ère paire. Et pas question d en faire 3 à chaque fois ! Des basiques sans patrons avec le fish lips kiss Heel et une laine Biscotte auto rayante qui pique les yeux 🙂

      Like

  2. Elles sont tellement belles!! *_*
    Par contre les galères de patron m’auraient chagrinée aussi, le mauvais raccord sur le côté j’ai du mal. Tu as toute mon admiration pour avoir tricoté 3 chaussettes du même modèle! Et sans rapport, le Judy’s Cast On c’est mon petit fétiche.

    Liked by 1 person

  3. Ok je crois que je vais commenter tous tes articles! Mais quel plaisir de lire ton blog j’adore. Vraiment ça ne m’étais pas arriver depuis fort longtemps.
    Pour en revenir à tes chaussettes, mais comment as tu eu assez de patience pour détricoter autant de fois celles-ci ? Bravo je suis sans voix. Il n’empêche elles sont sublimes et tu as bien fait de persévérer mais je t’avoue que je n’aurais jamais ce courage de mon côté ^^’

    Liked by 1 person

    1. Merci beaucoup, c’est un commentaire qui me fait énormément plaisir 🙂 pour les chaussettes je n avais pas trop le choix je n avais pas assez de laine pour en faire 3 !! La seule solution était de défaire la première ratée. (Sans compter les bévues dans le patron). Voir monter le jacquard est très motivant. Heureusement !!

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s