Sulwen, mon pseudo Rhinebeck Sweater…

Quel drôle de titre, un peu wierdo… que voulez-vous il y a des moments où la fatigue prend le pas sur la raison la plume. Et c’est clairement ce qui s’est passé aussi tout au long de la réalisation de ce nouveau pull.

La fatigue ou plus précisément un mélange de fatigue et de précipitation.

Resituons le contexte. Nous sommes 15 jours avant d’aller au festival de Rhinebeck (hiiiihii) et je me dis que ça serait pas mal de me faire un pull juste pour cette occasion. J’avais entendu parler de l’expression consacrée : le Rhinebeck Sweater. J’ai compris après coup grâce à mon amie éclairée qui allait m’accompagner qu’il s’agissait surtout d’une liste pré-établie de modèles de pull-over rassemblés dans l’ouvrage Rhinebeck Sweater d’Ysolda Teague. Peu importe ! J’ai mis des plombes à trouver mon graal, je continue et me fais juste mon pull à moi.

dsc_0646Modèle : Sulwen de Xandy Peters, paru sur le site Twist Collective. C’est un modèle payant disponible de la taille de buste 83 à 155 cm.

Fil : West Yorkshire Spinners Fleece Bluefaced Leicester en DK et c’est là toute la précipitation ! Ces écheveaux m’ont été offert par le magazine Pompom Quaterly à l’occasion d’un tirage au sort entre les personnes qui avaient tricoté des modèles du magazine de printemps 2016. Mon cardigan Tambourine avait été choisi et j’avais reçu à mon domicile 7 écheveaux de ce très beau fil naturel. Je m’émoustille, je le caresse longuement, je l’enregistre sur Ravelry et le range soigneusement dans mon armoire, non sans le regarder à peu près une fois par semaine depuis…

dsc_0659J’ai utilisé pour cette petite taille rallongée : 725 m soit 793 yards (325 grammes) (Ça veut aussi dire qu’il m’en reste la même chose, voire plus, pour m’en faire un second ou des minis tricots !)

Lors de ma recherche de ce fameux Rhinebeck Sweater, je savais que je voulais utiliser ce fil. Je cherche donc un modèle répondant aux spécificités présentées dans Ravelry… Jusqu’à trouver enfin le Graal et me rendre compte que Ravelry m’a trompé et que mon fil n’est pas un Aran mais bien plus fin : un DK comme indiqué sur chaque étiquette d’écheveau Perrin.

Me voici donc repartie dans mes recherches dans mes favoris, pour confirmer un coup de cœur depuis un bout de temps : mon Sulwen.

dsc_0638Taille : j’ai réalisé la taille 83 cm de buste (soit 32 pouces 3/4) d’après les mesures. Après réflexion, j’aurai sans doute dû partir sur une largeur du corps correspondants à ces valeurs, mais en partant bien sur les longueurs de la taille et largeur des manches juste au dessus. J’ai bien la poitrine XS mais mes bras, eux, sont bien normaux ! Pas vraiment un gros pull boyfriend comme mon Stasis, mais le blocage a donné de la souplesse au point un peu tendu qui avait tendance à rendre le tout plus étriqué lors des premiers essayages.

dsc_0667Réalisation / modifications : Les principales modifications apportées au modèle sont d’avoir rallongé le corps de 5 cm, ainsi que les manches de 4 cm pour couvrir correctement les poignets et la taille qui seraient immanquablement découverts dès que je lèverais les bras. Sans compter le motif qui a tendance à resserrer le tout et faire remonter.

dsc_0641J’ai hésité lors du premier essayage du corps et je me suis bien rendue à l’évidence (supplée par mes potes de galère d’Instagram) que je le verrais toujours un poil trop court à chaque fois que je le porterais. En un peu plus de temps qu’il n’en faut pour crier “ciseaux” (merci J-D), je détractais mes rangs de côtes du corps et allongeait la bête. Même processus pour la 1ère manche (après avoir tricoté la deuxième à la bonne longueur)…

dsc_0649Le motif se retient assez bien car se décline sur 4 mailles et 4 rangs. On voit d’ailleurs tout de suite si on s’est trompé (coucou 2h perdues).

dsc_0664Ce que j’ai aimé : le rendu fini global, j’aime cette harmonie dans le contraste (merde je philosophe sur le tricot là non ?) entre le corps sobre en jersey et le raglan, et les manches ouvragées. Il me rappelle le Bloomsbury tricoté l’hiver dernier que j’aime vraiment beaucoup porter. J’aime aussi vraiment beaucoup le rendu de la laine après blocage. Le jersey est vraiment doux (attention c’est pas du lama tout de même) et incroyablement léger. Très agréable à porter.

dsc_0662Ce que je n’ai pas aimé : Outre les longueurs à adapter en cours de tricotage (détricotage – retricotage garantis), j’ai découvert en le tricotant que les diminutions des manches n’étaient pas compatibles avec le raccord du motif sous les manches. En effet, tu réduis des mailles, tu n’en as donc plus assez pour le premier et dernier motif de ton rang, qui deviennent donc du jersey. Ce n’est pas choquant ni flagrant car situé sous le bras (tout le long) mais c’est petits à-plat de jersey me gâchent un peu mon plaisir des finitions soignées. Mais ça c’est que je suis un peu spéciale moi vous direz vous….

dsc_0661La veille du Festival, nous prenions la route avec mon amie Taloline, le fameux Sulwen sur les genoux, il lui manquait une fin de manche plus une manche encore ! Les 4h30 de trajet aller, malgré l’allumage de la petite loupiote, n’ont pas pu venir à bout de mon projet. Il a découvert le festival à la pause déjeuner sur l’herbe juste pour dire. Puis a rencontré le groupe des Tricoteuses Françaises, pour certaines du Trissycote, rencontrées lors de la photo Meetup Ravelry (coucou ChristelleB78 !). Ce groupe de filles mordues de laines, qui nous ont gentiment offert l’hospitalité le deuxième soir après une première nuit glaciale sous la tente au camping warriors du tricot mais pas trop. C’était une super soirée, de rires, de laines, de feu de bois, d’anecdotes croustillantes…

dsc_0655J’ai pu le terminer tranquillement au retour chez moi, porteur de pleins d’anecdotes, de lieux tricotés, de détricotages et retricotages constructifs durant ce gros mois qu’il m’a fallu pour en venir à bout.

PS : si vous vous demandiez quel était mon butin, j’ai été super sage ! Mais qu’est-ce que j’ai regretté le lendemain matin au réveil !! Après avoir découvert l’ampleur du festival et les fibres, j’aurai une meilleure stratégie l’année prochaine… oui oui oui… Allez écouter Lo.la.cha alias Laurence en parler sur son Podcast : Maille Podcast.dsc_0647

Advertisements

9 thoughts on “Sulwen, mon pseudo Rhinebeck Sweater…

    1. Au premier abord il paraît effectivement très travaillé mais en fait ce n’est pas si ardu. Un jeu de patience pour les manches mais le reste est assez basique ! Une grande respiration et faut se lancer !

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s