Bon plan, Brico, Couture, Crochet, Déco, DIY, Tricot

Les corners LAINE à Montréal : liste non exhaustive…

C’est à la suite d’un énième message d’une tricoteuse esseulée, que je me suis dit qu’il serait bon de refaire un énième article sur les différentes boutiques qui offrent de la laine sur Montréal. C’est bien sûr un article avec un peu d’avis personnel et en perpétuelle modification à mesure que j’en (re)découvre.
La liste suivante est organisée de manière complètement aléatoire ou plutôt en suivant uniquement mes habitudes de visites grâce à leur proximité de mon domicile (tu sais l’hiver et ses -25 degrés toussa toussa)
la Maison Tricotée : le plan c’est ICI.
IMG_0585
C’est une petite boutique avec salon de thé, agréable avec de larges fenêtres pour se poser tranquillement et voir de belles laines. Ce sont pour la plupart des laines teintes à la main par des américains ou canadiens. Le prix est donc assez onéreux (parce que c’est de l’indépendant ma bonne dame ! Travail à la main et en quantités restreintes) mais on trouve aussi de la très bonne laine plus bon marché comme les fils maison de l’enseigne (Casa, Cora, Tina) qui se vendent au poids (très pratique et économique pour les jacquards). Nombreux accessoires en vente aussi (aiguilles, gadgets, broderie, etc). Cours disponibles toute l’année et à thème. Mon petit doigt me dit que des nouveautés s’en viennent ! Stay tuned !
la Société Textile : le plan c’est ICI.
J’ai profité du printemps tout récent pour partir en virée avec le bébé pour découvrir la nouvelle boutique implantée sur la rue Bernard désormais. C’est plus un espace de travail créatif qu’à proprement parlé une boutique. C’est vaste et clair avec plein de place pour s’installer. Ils vendent à la fois un peu de laine, du tissu et des articles pour de la broderie. Ils organisent beaucoup de cours et des rencontres, le lieu s’y prête vraiment. Ils fonctionnent sur le principe d’un anticafé, c’est-à-dire que tu payes ta présence et les boissons sont à volonté. C’est un peu désarçonnant quand tu n’es pas prévenue par contre…
la Bobineuse : le plan c’est ICI.
Petite boutique avec notamment quelques fils extérieurs mais surtout le plus intéressant  des fils maison de l’enseigne, qui couvrent une gamme de fils assez large avec du mérinos, de l’alpaga, du fil à chaussette et de l’acrylique aussi ! Peu de choix d’une même fibre mais des couleurs maisons travaillées. Le gros plus : le personnel est super sympathique, des rabais sur les fins de cônes (notamment pour les chaussettes) et on peut aussi se poser pour tricoter un peu. Gros choix d’aiguilles et de babioles de tricot/crochet !
IMG_1908
la Lainerie Lépine : le plan c’est ICI.
Un peu excentré dans Montréal, c’est une ancienne mercerie remplie de laine Pingouin reprise par une jeune passionnée. Elle a fait un sacré tri et offre désormais de beaux fils teints à la main en plus des grandes chaînes de fils industriels. Il y a toutes les qualités et une gamme de prix bien large pour tous les budgets.
Mouliné : le plan c’est ICI.
Gros choix de fils tant teints à la main qu’industriels. L’accueil est parfois un peu étrange mais quand on sait ce que l’on cherche, ça va. L’avantage : c’est trié par grosseur de fil ! C’est souvent mon option pour les fils pour enfants sans avoir à rester trop longtemps à papoter.
Espace Tricot : le plan c’est ICI.
Gros choix de laines et bonnes qualités. J’irai bien plus souvent si c’était plus près de chez moi ! De très bons conseils et très agréable de voir toutes sortes de pièces déjà tricotées pour constater du redu d’une laine !
Effiloché : le plan c’est ICI
C’est une boutique à la fois de tissus, et de laine, sans compter les petits accessoires pour les loisirs qui s’y rattachent. La boutique n’est pas forcément sur mon chemin alors j’y fait des apparitions spontanées parfois sans réel projet en tête. Mais leur gamme de laine est variée, avec des fils précieux de toutes les bestioles possibles, aux coloris plus pleins que foufous (ce qui n’est pas forcément pour me déplaire). C’est d’ailleurs là que j’ai déniché les deux pelotes qui m’ont sauvé pour finir mon Smocking Cardigan.
IMG_1997
Ils organisent aussi des rencontres et des aides pour les petits pépins des tricoteuses. Il y existe un solide groupe d’entraide et de passionnées de patchwork !
IMG_1999
Sinon il y a aussi les enseignes de loisirs créatifs comme Omer de Serres, ou encore ma mercerie de quartier adorée J& L Couture (sur St laurent). On trouve aussi des pelotes recyclées dans des bazars d’église.
Si vous avez des coups de coeur pour de nouveaux endroits débits de laine sur Montréal, n’hésitez pas à m’en faire part !

EnregistrerEnregistrer

Amigurumi, Crochet, Déco, DIY, Enfants

Trio coton : Heinz, Simon et Woody

Perrinpimpim et le crochet, c’est une histoire de pulsion et ça tourne souvent à l’obsession sur une période définie mais intense. En effet, je commence un amigurumi qui est souvent suivi de quelques fruits pour une dinette, un pouf et puis encore un amigurumi pour la route… Telle une droguée, j’approche alors du hangover/gueule de bois/tendinite et je range mes petits crochets pour un temps…

Cet hiver, je les entendais faire `clic-clic` dans le pot de crochet sur un buffet… ok c’était bien Esther qui jouait aux mikados avec, mais ça a attisé dans ma caboche l’envie de tournicoter du coton… Au même moment, La Maison Tricotée affichait un éventail de couleur de leur fil coton Cora qui piquait ma curiosité ! (bah oui mon stock de vieux Phildar commence à baisser). J’ai donc commencé en novembre pour finir… en juillet ! L’hiver m’a laissé un peu sur le carreau et j’ai eu tendance à privilégier les siestes depuis !

Modèle : IV L’Hiver de Lalylala dans ses collections Four Season Series (créatrice Lydia Tresselt). A chaque saison, cette marque sort des petites figurines par trio dans le thème saisonnier dédié. Pour ce 4ème hiver, on a une inspiration pomme de pin givrée pour Woody, un cerf pour Heinz et Simon un bonhomme de neige en-chapeauté. Le modèle indique un crochet 2.25 mais pas de panique, tant que le fil est accordé à la taille du crochet, tout sera bien proportionnel. Seul le projet final sera plus ou moins gros. Ici les amigurumis font 12 cm de haut maximum)

Fil : Coton Cora de La Maison Tricotée dans les coloris : pour Woody = bleu Lady Di, blanc Elizabeth Zimmerman, jaune Henriette Ekwe; pour Heinz = naturel Hypathie d’Alexandrie, blanc Elizabeth Zimmerman, vert Rosalind Franklind, jaune Henriette Ekwe et pour Simon = rose Anne Franck, noir Coco Chanel, blanc Elizabeth Zimmerman, gris Julie Payette.

Ce fil se crochète ou tricote en 3-3.5 mm, j’ai utilisé pour ma part un crochet 3mm pour un total de 215m (si vous avez besoin du détail par couleur tout est à jour sur la page du projet sur Ravelry je suis un peu dingue)

Réalisation / modification : Pour imaginer mes petits personnages, j’ai commencé par un croquis, ce que je fais depuis quelques temps et me rends pas mal service pour lancer un projet et arrêter d’hésiter sans cesse. J’y inscris mes infos finales, une sorte de Ravelry old school.

Les trois personnages ont l’avantage de parcourir plein de point de crochet différents mais assez débutant. Pour Woody, ce joli point pétale (c’est de mon cru cette appellation) qui donne une belle originalité; pour Heinz le cerf les yeux  brodés-crochetés et pour Simon (le plus simple des trois) la mise en relief du chapeau.

J’ai noté une seule modification. Pour Heinz le cerf : (pour ceux qui ont le patron ça parlera, les autres passez votre chemin) Rang 13 . 9 ms, 18ms dans le brin arrière, puis 11 ms pour centrer la bande crochetée sur l arrière. Pour placer les yeux, j’ai beaucoup aimé l’idée ingénieuse des épingles mises aux intervalles.

Ce que j’ai aimé : réfléchir et préparer les couleurs/costumes de ces petites figurines en les réalisant au préalable sur mon petit carnet à croquis. Il suffisait ensuite de jouer avec l’éventail de couleurs de la Cora.

Voir monter rapidement les personnages sous les tours de crochet en font un projet assez metro-friendly. C’est aussi très drôle de voir les gens se tordent le cou très discrètement pour tenter de comprendre la forme du projet. Ma copine Marjo s’évertue à y voir des dents !

Ce que j’ai moins aimé : Broder les yeux ! Mais ça c’est un peu subsidiaire comme critique ! Les patrons sont vraiment bien écrits, le fil très doux et ne se dédoublant pas du tout (ce qui peut être souvent le cas avec le coton), les jeux de couleurs amusants et rapides à réaliser.

Comme quoi on peut très bien associer Coton et Hiver !

Déco, DIY, Enfants, Patron, Tricot

La Colorful Wedges baby Blanket, une couverture pour un baby de printemps…

Les cadeaux de naissance peuvent parfois se révéler difficile à choisir lorsqu’on souhaite cerner les besoins des futurs parents. Lorsque c’est un deuxième enfant, encore plus… J’hésite souvent à choisir un vêtement pour un bébé naissant, ne connaissant pas soit le sexe de l’enfant, soit sa corpulence de départ (oui j’associe le plus possible avec la saison). Un accessoire c’est le bon moyen de toucher juste et un accessoire que le poupon pourra garder dans le temps c’est encore plus viser juste.

Pour une demoiselle naissant début avril, nous étions deux amies à vouloir lui tricoter quelque chose. Associer deux tricoteuses n’est pas forcément facile (tension de fil, temps dispo, modèle), nous avons opté pour un trousseau. Mon amie a pris le bonnet façon bébé du tuto de Rita le Chat, et un prénom en tricotin, je gardais dans ma cour la couverture (avec un choix partagé pour le modèle et les couleurs).

Modèle : Colorful Wedges baby Blanket de Purl Soho tricotée en aiguilles 4.5 mm.

Laine : A la différence de ma couverture au point mousse type Hudson Bay, j’ai utilisé une seule gamme de fil, pour éviter de me creuser la tête. Avec ma compère Marjolaine, nous avons donc fait notre choix parmi la très large gamme de Patons pour la North America Canadiana. Le choix d’un fil acrylique n’est clairement pas anodin pour des parents enclin à laver fréquemment cette couverture sans soucis de rétrécissement, ni de feutrage.

Quantité utilisée : Principale : 600m/660 yds + chaque couleur insérée : 160m/170yds (4 couleurs choisies au final)

Réalisation : C’est un peu un projet de marathonien mais avec une touche de fantaisie. On tricote en point mousse donc toujours à l’endroit. Je me remercie de ne savoir alors que tricoter en mode continental pour le gain de temps, mais on ajoute une fantaisie avec des rangs raccourcis réguliers pour former des triangles alternés entre couleur principale et secondaire.

Et là c’est le drame … J’avais démarré mon ouvrage sur 150 mailles comme l’indique le modèle, mais avec une aiguille bien plus grosse que préconisée alors. Je me suis alors retrouvée avec une bonne largeur mais une hauteur minable après mon premier triangle. J’allais me retrouver à ce rythme avec une couverture totale de la taille d’un paillasson et des restes de laine conséquents. Ayant utilisé tout juste la moitié j’ai fait le pari fou de faire un second triangle coloré de chaque couleur (en troisième triangle) mais ce fut un gros raté/fail, je n’ai pas eu assez pour finir complètement la répétition….

Et là, j’ai donc tout détricoté… pour remonter le tout sur 130 mailles et suivre cette option pas si bête de prime abord mais irréalisable sur les valeurs de départ. La largeur est encore fort suffisante et donne une longueur agréable pour poser un bébé mais également couvrir le lit d’un enfant qui grandit. J’ai tout de même supprimé la dernière couleur prévu (un vert/bleu canard profond) pour éviter d’avoir une longueur trop grande, par rapport à la largeur.

Le papa de cette petite fille née début avril a toujours conservé la couverture de sa naissance, qui trône fièrement sur le lit de sa fille aînée. J’espère sincèrement que cette petite fille saura la conserver.

Les deux compères tricoteuses ont eu plaisir à l’imaginer et encore plus à l’offrir comme cadeau de bienvenue dans le quartier une semaine après la naissance de cette demoiselle !

Couture, Déco, DIY, Enfants

Et toi, tu parles Baleine ?

Je suis dans un mood de vidage de stock. Autant en tricot qu’en couture, le moindre bout de laine, la moindre chute de tissu provoque une recherche intensive de sa future utilisation pour la faire disparaitre !

J’ai donc ressorti ma machine à coudre de mon atelier d’été pour la rentrer pour l’automne/hiver. L’atelier-véranda n’étant pas isolé, je commençais sérieusement à claquer des dents assise à ma table de couture. Mon élan pour de futurs projets disparaissait à mesure que le thermomètre chutait.

dsc_0016

C’était aussi l’occasion d’ouvrir enfin mon nouveau livre de couture acheté cet été, laissé dans ma bibliothèque faute de temps lors de mon dernier emploi.

Modèle : La Baleine du livre de Citronille, les Intemporels pour Bébés Tome 2. Une cousette chrono !

Dimensions : c’est là que j’ai été un peu surprise. Les photos du livre peuvent nous faire penser à un bon cétacé à câliner. La bête une fois cousue mesure en réalité 30 cm de long pour 13 cm de haut et 10 cm de large pour le corps. Un petit câlin quoi !

Tissu : Un tissu Jean assez souple, utilisé il y a 6 ans (rien que ça) pour ma première cousette d’adulte : une jupe en jean et liberty de Mademoiselle Bazar. Moment émotion ! J’ai délimité le corps entre le dos et le ventre en utilisant le même tissu sur l’envers puis l’endroit.

dsc_0014

Réalisation / modification : pas de modification mais quelques questionnements au moment de coudre la queue de la baleine. Une pièce haut, une pièce bas qui donnent une couture de part et d’autre qui justement ne vont pas aller dans le prolongement des coutures du corps qui sont en haut et bas.On peut décliner des versions assez variées en jouant avec les tissus pour les différentes pièces du cétacé. J’imagine déjà des versions liberty, chamarrées.

dsc_0015

Ce que j’ai aimé : J’ai beaucoup aimé la coudre. Quatre pièces à décalquer, dix pièces à coudre c’est assez intuitif et rapidement cousu. Un petit point pour l’oeil, c’est une couture clairement accessible à tous et qui a beaucoup plu d’emblée au Duc (qui m’a dit : y’a pas moyen on la garde !) et à Esther (qui la confond parfois avec une fronde…)

dsc_0013

Ce que j’ai moins aimé : la pièce de la queue présente une ligne de coupe un peu étrange sur le haut qui m’a fait douté lors de l’assemblage. Ne cherchez pas longtemps, faites comme si elle était droite ! Je l’ai ensuite assemblée et cousue à point invisible. La bourrer davantage la prochaine fois sera judicieux.

Le moment de retourner l’ouvrage par le trou de la queue encore non cousue est aussi un peu délicat mais en y allant avec une petite dose de patience, cela pas tout seul !
dsc_0012dsc_0011

Alors convaincus, toi aussi tu veux te mettre à parler Baleine ?

Couture, Déco, DIY, Enfants, Patron, Tuto

Le Sac de mini-ado ou la Fjällräven Attitude Meow

La petite fille dont j’ai la chance d’être la maman a fêté ses 2 bougies dernièrement. Elle commence tout doucement à comprendre le principe du cadeau (le gâteau elle a déjà bien intégré) et s’est vu bien trop gâtée par la famille loin de nous et celle toute proche, ses amis.

dsc_0017

Le Duc et moi-même essayons lui offrons une vie de rire, de jeux et de découvertes toute l’année, mais pour son anniversaire, c’est une tradition qu’on souhaite installer, nous lui fabriquons quelque chose nous-même, comme une belle répétition de la fameuse journée où, en équipe, on lui a donné la vie.

L’an dernier, la veille de son premier anniversaire, nous nous mettions en route pour la construction d’une maison en carton pour sa chambre. Elle l’a largement utilisé, les murs ont tremblé bien des fois. Cette année, on s’est gratté le crâne et avons misé sur l’utile. J’ai sort mes épingles et le Duc m’a encouragé !

dsc_0033

Modèle : Sac-à-dos dans le style Fjällräven grâce au super tuto video youtube de Wendy dont j’ai découvert le super site : I am With Wendy.

dsc_0016

Tissu : une pépite découverte chez le géant suédois Ikea ! Un design de Niina Aalto de 2010. Des gros chats un peu psychédéliques. J’avais acheté un coupon dans l’idée d’un cadeau mais pas encore d’idée super précise. L’épaisseur de tissu était idéale pour ce type de projet.

L’utile et l’agréable sont donc réunis quand on va pouvoir mettre les affaires de notre petite dans un sac qui la suivra à la garderie et ce tout les années où elle y sera, les sangles réglables sont là pour ça. C’est un motif enfantin mais pas non plus gnangnan et surtout pas girls-princesse-paillettes comme on nous en sert un peu trop, à partir du moment où tu engendres une fille (même combat avec les dinosaures et les camions quand c’est un garçon).

dsc_0011 dsc_0014

Les dimensions des différentes pièces en francais et système métrique :

Pièce de devant et dos : 23 cm de large sur 32 de haut chacun

Pièce du contour : 38 cm de large, 104 cm de long
Pièce du haut de la poche de devant : 18 cm de large, 13 cm de haut.
Pièce du bas de la poche de devant : 18 cm de large, 15 cm de haut
Sangle devant : 58 cm de long
Sangles pour ajuster : 6,5 cm de long chacun
Sangle pour bretelle du dos : 203 cm de long
Zippers: 33 cm de long X 3

Réalisation / modifications : Le tuto vidéo dure 12 minutes mais tu te donnes bien qu’il te faudra un tantinet plus de temps pour le réaliser. Cela dit, j’ai été surprise de la facilité rencontrée. Les étapes sont simples, même si tu n’es pas fortiche en anglais. Les images parlent d’elles-même. Les gros ongles jaunes de la jeune fille aident vraiment à cibler les coutures pour moi vous n’y pensez pas

Je n’ai pas eu à faire de modification, j’ai juste mis une fermeture éclair longue et unique pour la grande poche au lieu d’un double curseur ou deux zip courts collés ensemble.

dsc_0024

dsc_0025

On commence par monter la petite poche devant avec sa fermeture éclair courte, on l’attache au plastron devant, puis on procède par étapes en reculant au fur et à mesure pour finir par assembler le dos à plat sur la partie devant assez travaillée.

img_7688

Ce que j’ai aimé : Les détails dans les surpiqûres, cela donne vraiment un joli rendu soigné. On renforce également les coutures des sangles, qui se voient sur l’intérieur qui n’est pas doublé (seul bémol !) mais vraiment c’est soigné et propre donc pas gênant à mon goût.

dsc_0022

dsc_0023

Je n’ai pas suivi les raccords des chats, bien volontairement en coupant tous les morceaux dans le même sens du motif. Prise de tête assuré à l’inverse, là on joue sur la multiplicité.

dsc_0018

Je trouve au final que l’illusion marche très bien entre cette copie et l’original sac Fjällräven qui coûte pour un format enfant, près de 80 dollars. Celui-ci tissu, fil, sangles, zips revient à 15-20 dollars max. Originalité non taxée !

dsc_0031

Ce que j’ai moins aimé : devoir recharger souvent la page Youtube pour revoir une étape. Mais le prochain sera bien plus rapide ! Blague à part, rien ne m’a vraiment dérangé. C’est assez intuitif et peu importe le soin qu’on y met le résultat tient bien la route.

dsc_0028

dsc_0029

On est fin prêt pour le départ à la garderie demain !

Et vous, pour le pied du sapin dans 1 mois ?

img_7691

Amigurumi, Crochet, Déco, DIY, Enfants

Victor, en bleu et or !

Vous vous souvenez de l’histoire que je vous contais sur notre manie entre amies de s’offrir des couvertures pour les naissances à venir de nos babies respectifs…  ?? Et ben le mieux dans une routine c’est de la briser !

Notre trio d’amies tricoteuses va voir arriver sous peu un troisième bébé et nous avons voulu gâter les parents (le bébé aussi accessoirement mais tant qu’on ne connaît pas son petit caractère, on se concentre sur ses darons). La mum-to-be tricoteuse/crocheteuse m’avait encouragé lors de mon précédent cadeau de naissance au crochet : le Zébulon, en me disant que c’était très mignon et qu’elle voudrait à son tour un amigurumi de cet ouvrage : Tendre Crochet 2 de Tournicote à cloche pied.

Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. J’ai gardé l’idée et avec ma comparse nous nous sommes alliées pour trouver la couleur (c’est pas compliqué elle aime que le rose et le bleu, mais étant pour un bébé mystère j’ai joué consensuel et puis j’aime pas ben ben le rose faut dire), le fil bleu dans son stock, les fils jaune et blanc dans le mien, et je me suis attelée à la tâche…. en secret !

DSC_0425

Sur le chemin du boulot, à la pause, dans le bus, les fins de semaine où je ne la voyais pas, etc.. j’ai crocheté en mode mono-maniaque. Ou presque. Il fallait que je fasse quand même un peu autre chose alors j’ai démarré d’autres en-cours pour brouiller les pistes #perrinparano

Modèle : Victor de Tendre crochet 2 du blog Tournicote à cloche-pied.

Crochet : 3 mm c’est mini mini mais quand on voit que le modèle mesure au final 56 cm de hauteur, il est bon de ne pas jouer trop gros, sous peine de pas tenir dans ton sac à main dans le bus…

DSC_0415

DSC_0424

Fil : Le fil bleu est de la Diamond Luxury gamme Collection Footsie (colori 214). Elle est discontinué (c’est-à-dire plus produite) aussi j’avais bien peur de n’en n’avoir pas assez et me retrouver à faire des brassards à notre pauvre Victor. Ouf c’est passé.

Le fil blanc est un Coton discontinué aussi, de la BST Kortrijk Soraya 10 écrue, donc j’ignore le métrage mais qui paraît aussi inépuisable :). J’avais déjà utilisé ce fil pour confectionner une petite poupée de Isabelle Kessedjian.

Le fil jaune-doré est un fil trouvé dans un bazar d’église, mis en double, avec un joli effet chiné qui lui donne cet effet doré. J’en mets souvent dans mes amigurumi par petites touches. Je suis limite triste de le voir s’amenuiser, il faut que je lui trouve un remplaçant. Moi et le jaune moutarde doré c’est une grande histoire d’amour.

Le modèle original présente un petit foulard en tissu et après avoir retourné tout mon stock de tissu, je n’ai jamais réussi à me mettre d’accord avec moi-même. J’ai alors offert Victor tel quel, nu du cou ! Libre aux parents de décider d’un petit accessoire s’ils veulent et de sa couleur moi j’abdique.

DSC_0418

Ce que j’ai aimé : son côté incognito entre un loup et un renard. Indéfinissable. J’ai aussi bien aimé introduire ce petit fil jaune toutes les 3 mailles. J’aime aussi ses dimensions hors normes, 50 cm de haut le gars !

Ce que je n’ai pas aimé : ces 50 cm aussi ! En 3 mm c’est assez long comme ouvrage en si petit crochet. Et puis quand tu crochètes les tubes des jambes et des bras dans le métro, on te regarde vite de travers #maturecontent.

DSC_0423

J’ai eu juste un peu de difficulté à faire l’ovale du masque/visage. Après avoir recommencé bien des fois, j’ai mis des écouteurs, couché le bébé, exclu le Duc de mon champ de vision et de conversation et ça a finalement fonctionné.

DSC_0419

DSC_0430

J’ai mis environ 4 semaines pour le terminer. C’est assez intense vu la grandeur du projet. Je me suis attachée, j’avais limite envie de le garder pour moi pas question pour le moment d’en faire un second, mais je suis ravie qu’il aille occuper la chambre de ce petit bébé bientôt parmi nous !DSC_0413DSC_0420

Bon plan, Brico, Déco, DIY, Enfants, Tuto

DIY la Cabane des tout-petits

Je vous avais livré mes astuces pour un déguisement d’Halloween à moindre frais quelques heures avant la fête. C’était sympa de ma part mais pas dans un timing très à-propos.

Je me rattrape cette fois-ci avec la Cabane-qui-déchire !

IMG_5956

Tout a commencé par une simple question du Duc à propos de l’anniversaire de notre Demoiselle et du cadeau qu’on souhaitait lui offrir. Je n’étais absolument pas préparée à cette question et le “rien” qui est sorti naturellement l’a un peu stupéfait #mèreindigne.

Dans l’idée, pas que je ne voulais rien lui offrir, mais plutôt qu’elle n’avait pas de “besoin” particulier en plus ce jour-là (on venait d’acheter un siège auto, mais parait-il que c’est pas amusant). Ma deuxième réaction fut de dire : elle s’amuse des heures avec un morceau de carton…

…. et là paf ça a fait tilt, comme une petite ampoule au-dessus de ma tête.

J’ai vu le carton d’emballage du siège auto, plus un autre propre et j’ai tout de suite vu le potentiel ! Après un rapide tour sur Pinterest pour des idées de décoration, je me suis lancée la veille du jour J.

Pour une maison 1 pièce, il vous faut :

  • 2 grands cartons pour adapter à la taille voulue
  • du gros scotch/tape de déménagement pour consolider les fondations et le toit
  • du making tape de toutes les couleurs
  • un cutter/lame pour découper les ouvertures/portes/fenêtres
  • des tuiles en papier coloré (2 tuiles par feuille A4, il m’a fallu 40 tuiles/20 feuilles)
  • 2 h pas plus !

J’ai tout d’abord assemblé mes deux grands cartons pour avoir la grandeur voulue qui aille bien dans la chambre, puis découper les rabats du bas pour qu’il me serve pour le toit. Associés aux rabats du haut, ils vous permettront d’avoir un toit pointu comme dans la petite Maison dans la Prairie.

Les rabats coupés en bas servent aussi à faire les pignons sur lesquels le toit sera appuyé. Ne pas hésiter avec le scotch/tape, il sera caché par les tuiles posées en quinconce.

J’ai ensuite percé une fenêtre avec des volets cousus pour ne pas battre au vent, une porte, le Duc a sorti de son imagination une poignée improbable et drôle, et enfin une fenêtre à carrés vitrés imaginaires.

DSC_0219 DSC_0220 DSC_0221 DSC_0222 DSC_0225 DSC_0471

Les fleurs en making tape (scotch de papier) y pousse en toute quiétude et ça sert aussi super bien pour cacher tous les jouets quand on sait pas où les mettre.

DSC_0365DSC_0371

J’avoue, je me suis vraiment amusée à la réaliser. J’étais d’ailleurs bien plus enthousiaste que ma Trublione. La faute au Duc qui l’a enfermé à l’intérieur avant que les fenêtres ne soient créées. Petit moment d’angoisse qui laissé notre gamine assez méfiante face à ce palace !

Une timidité qui n’aura pas duré plus de quelques jours. Elle s’y cache désormais, y installe ses jouets, et tente de voir si la construction remplit les normes anti-sismiques. Je n’ai certes pas de diplôme d’ingénieur (le Master d’Audiovisuel sert quand même à beaucoup de choses dans la vie !), mais je crois sans trop m’avancer qu’en cas de forte bourrasque, la mignonne ne craint pas grand chose… La maisonnette par contre…

Voilà si le Père Noël est un peu fauché cette année, vous avez la solution au top pour amuser vos gamins quelque soit leur âge (sauf passé 10 ans, je crois qu’ils vont vous dire que vous êtes nazes…) et quand ils n’en voudront plus, vous n’aurez aucun mal au coeur à vous en débarrasser.

… sauf si à vous, elle vous plaisait encore…j’avoue j’ai de la place dans ma chambre…

IMG_5959