DIY, Test, Tricot

Rusty Mister Rochester

A chaque nouvel automne qui se pointe c’est toujours le même rituel, les même sensations… Une envie de chaleur (pour contrer l’humidité automnale, étonnamment souvent absente en hiver), une envie de douceur et de confort. Depuis que je tricote, ça passe souvent par un chandail et de la laine à profusion. Avant c’était des journées devant Code Quantum….

Cette année, je ne vais pas à Rhinebeck (bouhhh fait le public en arrière). Faut croire que quand n’ayant pas de bébé de 1 mois à y trainer, c’est moins excitant. Cette année, je suis sage, je tricote les achats des deux dernières années. Mais pourtant j’aurai pu y porter mon pull d’Automne aka mon “Pull de Rhinebeck”. On fera comme ci, je ne veux plus le lâcher.

DSCF6896

Modèle : Mr Rochester d’Alice Hammer. Comme son nom ne l’indique pas, c’est une designer française, auteur entre autre du livre très connu de Sentimental Tricot, puis dernièrement du catalogue Club Tricot. Ses modèles sont habituellement d’un style assez ample, des mohairs, des motifs, des associations de couleurs par blocs. Les manches ballons qui tranchent avec un corps de gilet boutonné, c’est son rayon.

Pour les curieux(ses) amateurs de littérature, c’est bien à Edward Rochester, personnage masculin de Jane Eyre de Charlotte Brontë, que le patron fait référence.

DSCF6895

Fil : J’ai utilisé le fil Mérinito de La Bobineuse de laine, boutique de Montréal ! C’est un fil définitivement super agréable à tricoter. Je l’avais expérimenté pour le Lil Kimono amande, mais là c’est dans un format nettement plus grand. J’ai utilisé 860 m soit 940 yards. Au blocage, le fil prend un poids considérable et le fil s’assouplit au point de se faire une sacrée frayeur. J’ai bien cru me retrouver avec un pull oversize. Le séchage s’est fait bien à plat et prêt du radiateur pour ne pas garder une odeur d’humidité s’il séchait pendant des jours. Il est resté souple mais s’est bien rétracté. OUf !

DSCF6899

Taille : j’ai réalisé la taille S, mais vous pouvez trouver ce modèle en M, L, et XL. J’ai tricoté en aiguille 3,25 mm pour les côtes et 4mm pour le reste avec ce fil.

DSCF6914

Réalisation / modifications : Pas de modification si ce n’est suivre mes mesures de corps le plus possible pour ne pas avoir de mauvaise surprise dans le cas des patrons Bottom-up, c’est-à-dire tricotés du bas vers le haut. On peut se retrouver avec un pull un peu court souvent. Là il est bien long pour contrecarrer les attaques de blizzard. Idem pour les manches !

DSCF6906

Ce que j’ai aimé : Les bons points sont nombreux, je vais essayer de ne pas en oublier !

Tout d’abord, le motif car c’est bien ça qui saute aux yeux. C’est un modèle ultra travaillé en motif, mais il se retient vraiment bien (au bout de 20 rangs je dirai quand même pour ma part #mommybrain ) et se répète sans cesse. C’est un gros confort pour pouvoir l’emmener un peu partout avec soi. Le corps est droit donc débranchez votre cerveau et enquillez les mailles…

DSCF6917

Ensuite les techniques qui parcourent le patron sont super ingénieuses et pas courantes. J’ai par exemple appris le Alternate Cable Cast On. Je connaissais ce montage mais en version maille exclusivement endroit (cable cast on). C’est la méthode de montage où l’on n’a pas besoin de prévoir sa longueur de fil à l’avance. On monte au fur et à mesure avec le fil qui servira pour le tricot. Ici, on le dit Alternate car on monte des mailles endroit et envers. On prépare et dessine les côtes dès le montage. Alice renvoie à des fiches explicatives claires et joliment illustrées au crayon (clair et précis). Elles sont en majorité disponible sur son site !

Enfin la technique de tricotage des manches qui consiste à tricoter la bande d’épaule à partir de mailles montées et qui réunit au fur et à mesure le devant et le dos du modèle. On a alors un motif qui se continue jusqu’au poignet et des finitions donc invisibles et impeccables.

DSCF6918

Ce que j’ai moins aimé : Autant j’aime la formation des manches avec la partie des pattes d’épaules, et leur formation “marteau”, autant le gousset dessous n’a pas présenté vraiment d’utilité pour moi et parait être une “goutte” sous le bras que je ne referais pas forcément.

DSCF6904

Ce fut un test éclair. J’avais 4 semaines pour livrer et j’ai rendu ma copie le bon jour mais le blocage, les mesures, et les photos ont dû attendre les 2-3 jours suivants. Il faut bien me rendre à l’évidence, la bidouille Tricot-Crochet-Couture-Cuisine et compagnie avec deux petits trublions, ça prend un peu plus de temps ! Je reprends le cours de mes multiples projets laissés en attente ça et là ! C’est reparti ! Et je ne quitte pas ce pull tout doux et moelleux.

DIY, Test, Tricot

Un automne en Lady Marieke

Comme un goût de déjà-vu (avec l’accent anglais s’il vous plaît) sur le blog ? Mais non voyons ! Je vous avais présenté le Marieke pour enfant testé et tricoté. J’aimais le rendu mais j’étais un peu frustrée de ne pas le voir porté (ma petite nageait encore un peu dans le 4 ans à l’époque). J’ai sauté donc sur l’occasion de le tester pour moi… en Top down qui plus est !

DSCF3844

Modèle : Lady Marieke d’Along avec Anna. Le modèle sort en deux versions différentes. Top down : de haut vers le bas, puis en allongeant les manches ; ou la version Bottom-up : du bas vers le haut en y raccordant les manches préalablement faites. La version bottom-up étant souvent privilégié par Anaïg, j’étais donc agréablement surprise de trouver la première version. J’ai naturellement sauté dessus en mode “tassez-vous, elle est pour moi !” #desoleecaro. J’ai hâte de voir les versions Bottom-up pour voir si le rendu a quelque chose de différent.

DSCF3863

Taille : J’ai réalisé la plus petite taille : 83″ de tour de buste. J’avais peur que ce soit trop ajusté mais pas d’inquiétude au final, j’ai largement l’aisance nécessaire pour que l’encolure soit proche des épaules mais la coupe du corps reste très boyfriend.

Pour que mon échantillon soit bon (tout du moins en largeur, parce que c’est ça le plus gros challenge, la hauteur est toujours ajustable, on le verra plus bas), j’ai dû baisser ma taille d’aiguille pour du 2,75 mm pour les côtes, et du 3 mm pour le chandail entier, encolure comprise. Contrairement au conseil donné d’augmenter sa taille d’aiguille pour les zones en jacquard, je conserve la même car je ne tricote pas plus serré cette zone particulièrement. Tout dépend en faite de votre habitude au jacquard et votre souplesse à le réaliser. Mais depuis le Mai Pullover, je suis à peu près parée à tout raz-de-marée de jacquard (désormais en complet continental).

DSCF3850Fil : C’est un peu un produit 100% québécois, tout du moins dans l’esprit ! Il s’agit du fil Tina de La Maison Tricotée (on exploite le filon de travailler sur le chemin de la boutique jusqu’au bout). J’ai profité une fois de plus (après mon bonnet Northport ou encore le cardigan Wee Chickadee) de la multitude de couleurs proposées dans cette qualité mérinos superwash pour composer mon jacquard exclusivement avec le même fil. L’acheter au gramme/mètre est un sérieux avantage.

  • Couleur principale : écru : coloris Camille Claudel (1020m / 1115yds)
  • Couleur contrastante 1 : bleu : coloris Mère Thérèsa (37m / 40yds)
  • Couleur contrastante 2 : marron : coloris Sacagawea (30m / 33yds)
  • Couleur contrastante 3 : jaune : coloris Benoîte Groult (14 m / 16 yds)

DSCF3840

J’ai réalisé plusieurs échantillons (oui c’est rageant mais c’est le jeu…) pour trouver les couleurs qui me conviendraient (et ça n’a pas été des plus utiles, c’est du teasing lis la suite).

Mon fil est cependant un poil trop épais pour faire correspondre mon échantillon à ce qui était préconisé. Ce qui est d’ailleurs très étrange car en largeur (le nombre de mailles) je tombais juste. Cependant si je réalisais la hauteur demandée (le nombre de rangs) j’arrivais à 11,5 cm au lieu des 10 traditionnels. Ça coince…

Réalisation / Modifications : Pour cause d’échantillon trop haut, j’ai dû réduire mon nombre de rangs de yoke. Point de calculs savants ou de basique produits en croix, J’ai réduit un peu à la louche en y enlevant 4 rangs entre les motifs de jacquard (soyons précis les rangs 7-15-25-45 du yoke). Sans doute pas assez, je trouve que le chandail plisse un peu au niveau des emmanchures. C’est comme si il y avait trop de tissu à cette endroit. C’est une partie de l’explication … ça et peut-être le peu de poitrine à mettre dans ce yoke ! Passons.

IMG_3429

Une fois toute l’encolure complétée, j’ai eu comme un doute… Oui tu sais ce doute qui fait que j’ai vraiment mal dormi et j’ai du prendre au réveil les décisions qui s’imposaient. À la place des lignes bleues du présent pull-over, j’avais opté pour le rouge… pour arriver avec un résultat très proche d’un arbre de Noël. De belles guirlandes pour manger du foie gras et chanter des cantiques, mais qui me dérangeaient pour les porter au bureau cet automne/hiver. Qu’à cela ne tienne, j’ai détricoté l’ensemble jusqu’au rang d’avant l’insertion de la première couleur. Une belle soirée de douleurs mais ça en valait la peine. Certains au fond de la salle ont des vapeurs…

DSCF3848

DSCF3837

DSCF3855

Ce que j’ai aimé : créer une légère profondeur dans le dos avec un système de rans raccourcis en dessous du yoke (et non au dessus, vers l’encolure comme souvent), ce qui permet à la zone de jacquard d’être bien haute et renforce bien l’effet drapé/ample, voulu sur le corps. Ça ne tire pas au moment de raccorder les manches au corps et les mouvements d’ampleur des bras ne forcent pas sur cet endroit particulier. On peut même imaginer pour les plus designers dans l’âme d’entre vous, chers lecteurs, que si vous avez un dos bien bombé, voire une simili-bosse, cet enchaînement de rangs raccourcis, peut être approfondi pour sied davantage à votre corpulence…

À refaire… : je réduirais peut-être légèrement le nombre de mailles sur le tour du bras. Je ne fais plus partie de la team bras potelés depuis cet été (et c’est pas la volonté chocolat-noisettes que j’y ai mis, c’est comme ça personne n’est jamais satisfait), et j’ai l’impression qu’au moment de prolonger les manches, j’avais un peu trop de matière qui peuvent avoir tendance à créer un effet bouffant. #blancheneigestyle

DSCF3834

Ce que je n’ai pas aimé : avoir du mal à trouver un fil qui corresponde à ce type d’échantillon. 28 m pour un fingering, mais 26 mailles je ne tombais jamais facilement dans les clous…

DSCF3860

J’ai combattu la chaleur moite montréalaise pour enfiler mon précieux et vous montrer le rendu porté. Je mérite un petit award je pense…

Ça et une bonne douche !

DIY, Test, Tricot

Mai Pullover

Il y avait longtemps que je ne vous avais montré un modèle adulte et qui plus est avec un tel défi relié. Deux chandails adulte depuis la naissance de Little D. (mon Boheme Sweater et le Classik Smocking cardigan), j’avais les aiguilles long métrage en alerte ! Et la designer qui m’a cueilli dans ce moment de fébrilité, avait du défi à revendre !

MAI_04

Modèle : Mai Pullover de Paule Trudel Bellemare, alias Paule TB ou Urso Yarn Co.. Un nouveau design tout aussi étudié, géométrique, coloré que tous les modèles proposés par Paule. C’est un chandail légèrement évasé dans le dos, aux manches près du corps, encolure haute et jacquard pour les confirmés ! Il est disponible en français et en anglais de la taille 1 an à Adulte XL (29″ de buste) !

27880201_150910092239002_4079138407622639616_n_medium2

Fil : Ce modèle va servir de modèle d’exposition (ou “sample” pour les bilingues parmi l’assemblée…) pour la créatrice du modèle Paule. En plus d’imaginer des modèles fous et inventifs, Paule est illustratrice. C’est notamment elle qui est derrière les illustrations du livre de Lise Tailor : Je me mets au tricot. Et Paule est enfin (et surtout) la teinturière de la marque québécoise Urso Yarn Co. Les fils utilisés ici m’ont été envoyé par Paule directement suivant les couleurs qu’elle voulait dans ce modèle si printanier dans sa qualité de fil : Simplet (du Light Fingering single). Pour les couleurs, les voici :

  • Couleur principale marron : Americano – 770m/840yds
  • Couleur contrastante 1 pour le blanc du contraste de l’encolure  : Ecru – 285m/310yds
  • Couleur contrastante 2 pour le rose des parapluies et des tulipes (entre autres) : Maman – 85m/93yds
  • Couleur contrastante 3 pour le jaune des éclairs et des bottes : Rainboots – 73m/80yds
  • Couleur contrastante 4 pour le vert des feuillages : Lili Ernestine – 110m/120yds

IMG_5807

Taille : J’ai réalisé la taille S. En période récent de post partum, je devais encore avoir les bras un peu potelé et il n’était pas si flottant que ça au niveau du corps ! Je pense que le blocage (opéré par Paule de manière chirurgicale) a bien aidé à lui donner son ampleur prévu. Tout comme le Princess Fiona d’Amy Miller (qui reste peut-être mon pull chouchou et le plus porté) c’est un type de chandail à porter lâche et qui va plomber et accuser un peu de drapé. Ne penchez pas pour la taille en dessous si vous êtes entre deux tailles, voyez plus grand les épaules sont bien ajustées et le corps n’en sera que plus beau !

IMG_5805

Réalisation / modifications : Il s’agit plus d’un test ici, c’est une commande ! La créatrice m’a contacté pour savoir si tricoter un modèle “imposé” avec des fils “imposés” en vue d’en faire un échantillon représentatif de la laine lors de ses salons créatifs… J’étais encore en congé de maternité, l’hiver nous gardait bien au chaud, j’ai été emballé. Tricoter de si belles fibres est une super opportunité. Et puis ça permet d’assouvir son hobby sans dépenser et surcharger son armoire d’un énième chandail… Calmons la bête !

Pas de modifications à l’horizon (je ne reviendrais pas sur le fait que quand on teste, on ne doit pas se permettre de faire tout un tas de modifications à sa sauce pour coller à toutes ses préférences. On teste pour les futurs acheteurs du modèle, c’est biaiser les valeurs de métrage, de tailles, si on ne suit pas les directives du texte), car cette mission s’est couplée avec le test du patron. Pour la petite histoire, le modèle a d’abord été créé par Paule pour sa fille Estelle. La réalisation était étonnante et le rendu a tapé dans l’oeil de plusieurs tricoteuses curieuses à l’idée d’en voir une version adulte… Suite à plusieurs demandes, la créatrice a donc rédigé et gradé pour une taille adulte. De fil en aiguille, l’idée de le sortir et donc le tester a fait son chemin. C’est toujours stressant de mettre son idée en mots et le confier à tout un tas de testeuses (l’auto correct met Pesteuses, c’est pas anodin je pense). Bravo pour la patience Paule (et les autres designers) et son self-control.

Ce que j’ai adoré : J’ai cédé depuis quelques mois déjà à la folie de l’échantillon. les quelques chandails un peu trop ajustés de mes débuts ont eu raison de ma flemmardise. Ici, l’étape de l’échantillon était même une douceur quand on voit le modèle final ! Un petit brin de folie dans un projet dingo. Vous le retrouverez peut-être sur le stand de Twist !

27893224_220774238483543_7639568491011375104_n_medium2

Comme toute tricoteuse de jacquard qui se respecte, enchaîner les modèles des grilles est assez jouissif. Ici, on ne s’ennuie jamais (dès lors que tu as bien saisi l’enchaînement des grilles car on en compte vraiment beaucoup). Les motifs choisis sont fun et parfaitement dans le thème !

J’aime beaucoup les manches effilées qui ont un petit côté apaisant après ce déferlement de motifs sur le corps du chandail. Le motif de fleur et “l’herbe” des côtes du poignet offrent un affinement à n’importe quelle team #braspotelés.

IMG_5803

Enfin je voulais parler du dernier motif avant l’icord final… Avez-vous vu ces tulipes qui éclosent au fur et à mesure du chandail ? On est là proche du génie tant à l’imagination qu’il faut déployer pour créer une telle grille ! Sans rires, franchement, je trouve ça épatant. Le prix du modèle ne doit pas forcément correspondre au niveau de difficulté, c’est sûr, mais tu te dis tout de suite que le prix n’est pas volé comparé au temps passé pour l’élaboration du patron.

P1110974

Les difficultés rencontrées : La principale difficulté pour moi sur ce chandail réside plus dans la partie basse plus courte devant et arrondie dans le dos. Le terme Ourlet ne fait pas référence à un ourlet de type couture qui rentre, mais bien un arrondi.

C’était aussi la première fois que je me frottais au terme Ligne A. Je ne dois pas être la seule alors minute information : il s’agit de décrire la forme évasée que va prendre le chandail. C’est subtil et les augmentations se font au centre du dos (pour les détails tu achètes le patron hein 🙂 )

Ce que j’ai moins aimé : Quand je regarde le motif général au final, je suis presque déçue qu’il n’y ait pas plus de motifs dans la partie yoke (encolure). Oui je sais je suis dingue !

La finition si fine en i-cord pour le col et le bas est une grande première pour moi. J’ai dû la refaire à deux reprises pour le corps histoire d’être sûre d’y passer la tête. Pour la bas du pull, je trouve la finition un peu abrupte visuellement, même si j’ignore complètement ce qui pourrait la remplacer mieux. Des côtes, assurément non !

MAI_01

A refaire (où est le fouet ?), je choisirais une couleur plus éclatante pour la couleur contrastante 2 (ici le rose Maman) par rapport à la couleur 1 (l’écru). Pour ainsi faire ressortir davantage les petites croix. A l’inverse, j’irai dans des couleurs un peu moins opposées pour la Couleur principale et la 1, afin de ne pas voir apparaître trop la couleur principale en arrière des vagues de l’encolure. Juste mon avis…

MAI_09

Ce n’est clairement pas trop un projet itinérant, ni à faire quand les enfants prennent le bain sous surveillance. Ce qui explique pourquoi j’ai mis 3 mois à le boucler et devoir faire une nuit de tricot jusqu’à 3h du matin pour le livrer à sa propriétaire. C’est aussi pour cela que ce n’est pas moi qui suit sur les photos portées (3h du mat’ je vous assure que la photo est terrible).

Une bonne dose de stress qui m’a fait perdre le modjo tricot une petite semaine, avant de remonter en selle rapidement ouf ! Dès que j’ai vu le résultat en photo, ma pression s’est envolée. J’espère qu’il plaira aussi aux futurs visiteurs des salons de vente de laine qui l’admireront de près. C’est mon défi post partum les gars ! (la dernière fois j’avais choisi un semi-marathon, je trouve des similitudes ^^)

29400727_163591741121415_7117369324733464576_n_medium2

Aujourd’hui si je m’imagine un nouveau défi de dingo du jacquard, je vois ce modèle tout en pigeons et vélo unique de Caitlin Shepherd : Birds and Bikes.

Avouez qu’il est canon !

Couture, DIY, Enfants, Test, Tuto

L’Ourson qui se prenait pour un Raton…

Ne cherchez pas, ce n’est pas le titre d’une fable de La Fontaine retrouvée dans ses archives non publiées… C’est juste une nouvelle aventure couture !

J’avais déjà essayé le test en tricot (comprendre tester un patron pour voir si les explications contiennent en vue d’une diffusion et commercialisation) ; je suis passé cette fois-ci dans le camp couture !

IMG_1936

Modèle : Ourson d’Urban Fairy Pattern. C’est un modèle de jogging avec deux pièces : un sweater et un bas pantalon. La petite particularité se trouve dans le haut qui s’ouvre à l’encolure et peut être orné d’une tête d’Ours… ou de Raton donc ! Pour l’Ourson, un aperçu chez Dangoumette !

ALEX6089

Taille : J’ai testé une taille 6 mois. Le sweater est parfait mais selon la taille de votre bébé, le corps peut être allongé à votre convenance. Pour les prochains, je rajouterai quelques centimètres pour mon petit garçon tout en longueur patrimoine génétique paternel.

ALEX6086

Tissu : Pas question ici d’utiliser mon tissu sweat qui me sert habituellement de toile comme pour le Vega, je voulais du confortable, et du souple car le tissu serait en contact direct avec la peau eczémateuse délicate de mon petit monsieur sur les jambes.

Je suis allée me servir chez C& M textiles à Montréal. Ils font du tissu d’ameublement et pour des costumes/robes mariées, etc… mais ils ont développé leurs gammes d’autres tissus plus casual et confortables. Une caverne d’Ali Baba quand tu sais ce que tu cherches (les vendeurs sont de très bon conseil). J’ai pris un tissu Sweat en gris pâle, gris foncé et noir. Ils sont blancs sur l’envers (ce qui n’est pas le mieux quand on s’en sert d’appliqué ceci-dit)

ALEX6085

Réalisation / modification :

Pour tout test, le jeu est de suivre les instructions mais aussi de rebondir si ça nous parait bien de faire autrement. Tout en l’indiquant ! Pour ma part, j’ai troqué les ourlets basiques des manches pour des ourlets fais à la surjeteuse, afin de rappeler la propreté de l’encolure finie. J’aurai aimé finir également le bas du sweater de la même manière avec une bande. Cela sous entend donc que la tête ne colle pas au bord.. Dans mon cas de tête d’ourson hackée en Raton ça aurait pu marcher ! Une prochaine fois… !

ALEX6091

Vous l’aurez donc bien vu, ma principale modification fut de faire une version Raton, grâce à la technique de l’appliqué. La tête de l’ours est à découper et coudre directement en bordure de la pièce de devant sans superpositions de tissu. La forme du raton ne s’y prêtait pas (un raton est une tête en V Cristina… contrairement à l’ours), j’ai donc conservé l’ajout de oreilles (grise sur l’envers, noires sur l’endroit) comme indiqué, et pris la pièce devant classique pleine en y collant avec un point zig-zag serré les pièces du front-nez et des pommettes (préalablement entoilées). Le brainstorming avec le Duc autour du dessin du rongeur a été épique. je me suis lancée et suis plutôt contente du résultat. Si vous voulez ce dessin je vous le partage ICI.

IMG_1938

Ce que j’ai aimé : la simplicité des pièces. Les coupes sont simples et la couture intuitive. Il est vrai qu’avec une surjeteuse, c’est encore plus rapide et propre de coudre cette matière sweat mais très honnêtement avec une simple machine à coudre et un point élastique choisi, on peut facilement assembler tout le modèle. J’ai particulièrement apprécié le fait de ne pas avoir à utiliser du bord-côte (qui est assez difficile à trouver par ici dans des versions un peu funky)

J’ai aussi appris à monter une patte de boutonnage au col et ça c’est un gros bon point !

IMG_1941

Ce que j’ai moins aimé : attention à ne pas choisir un tissu trop épais. En effet, certains détails de la coupe, comme la patte de boutonnage sur l’épaule, nécessite d’empiler 4 épaisseurs de tissus. La surjeteuse n’a pas forcément toujours apprécié ma manoeuvre de passer en force.

ALEX6083

Suite au test, la coupe du pantalon a été revue et diminuée de 10% en largeur. Il reste très confortable (j’ai coupé depuis ma pièce également en rabattant un peu la culotte de cheval), et ça passe mieux dans le siège auto !

IMG_1935

ALEX6092

La tenue du Monsieur est finie, c’est désormais la Grande qui me réclame sa robe ! Une chose me dit que je vais encore faire confiance à Urban Fairy…

ALEX6093

DIY, Enfants, Test, Tricot

Ay Marieke Marieke je t’aime tant…

… Entre les tours de Bruges et Gand.

Ou plus précisément ici entre un petit coin d’Angleterre et la Belle Province. Brel a un goût particulier à mon coeur, parce que j’aime ses chansons, son usage de la langue française et parce que la légende familiale le situe dans un branche de mon arbre à un détail de bizarrerie éthylique orthographique ; quand Anaïg a lancé le test de son nouveau design nommé Marieke, je n’ai pu que répondre présente !

26866942_1961233820760339_9179566733394968576_n_medium2

Modèle : Marieked’Along avec Anna. Il s’agit d’un patron de sweater enfant du 6 mois au 10 ans qui se caractérise par un coupe assez boyfriend (il est totalement mixte) et toute une encolure (yoke) en jacquard que l’on peut réaliser avec 1 à 3 couleurs contrastantes.

Taille : J’ai réalisé ici la taille 4 ans ! Pour les aiguilles, j’ai utilisé des 3.25 mm pour tout le corps et les manches (jacquard compris car dans mon cas ma tension est équivalente) et des 2,75 mm pour les parties en côtes. Et bien le moins que je puisse dire c’est que la taille 4 ans commence à être une sacrée pièce, plus si petite que cela, surtout avec de si petites aiguilles.

ALEX7311

Fil :  Lors de l’appel au test, l’information donnée était un fil sport, c’est-à-dire une taille intermédiaire entre Fingering et DK. Je voulais piocher dans mon stock de laine, ce qui m’a quand même valu de racheter du stock d’un certaine Cindy à Las Vegas pour compléter mon fil maison qui devenait introuvable et dont je n’avais pas assez de métrage. Oui, on peut acheter le stock restant des autres, c’est vicieux.

ALEX7318

Ma couleur principale est donc le fil Ultra Alpaca Light de Berroco, coloris naturel Steel Cut Oatsmque j’avais utilisé à l’origine pour le Golden Wheat de Letipanda, puis recyclé dans mes bonnets Deep Woods Toque de Kiyomi Burin et Little Scallops de Maria Carlander. J’ai utilisé 540m/590yds.

Couleur contrastante CC1pour les petites frises : Ultra Alpaca Light de Berroco aussi, mais en coloris Blue Green utilisé donc à l’origine pour le Golden Wheat de Letipanda, puis recyclé également pour mon cardigan adoré Tambourine et les bonnets Deep Woods Toque de Kiyomi Burin et Little Scallops de Maria Carlander. En tout, il m’aura fallu seulement 13m/15yds.

Couleur contrastante CC2 pour la frise flèches inférieure : de la Savannah Dk de The Fiber Company, coloris Persimmon (le rose). C’est un fil considéré DK donc plus épais que préconisé mais il est très irrégulier de part sa composition avec soie très brute. Tantôt très fine, tantôt plus épaisse, elle convenait finalement très bien. J’avais pu l’utiliser pour mes guêtres Some Cloud Day de Tiny Owl Knits. Il m’a fallu 26m/30yds.

Couleur contrastante CC3pour la frime flèches supérieure : du fil Royal I (Royal Alpaca) d’Illimani Yarn. C’est un fil que j’ai beaucoup utilisé pour mon col Dune de Sandrine C. , le bonnet de tout petit Bébé de 2 heures de Rita le Chat, puis le Merriment Bonnet de Melynda Bernardi. C’est le syndrome de la pelote inépuisable, il m’en reste toujours un peu pour glisser de la douceur dans un projet. Le fil vieilli superbement bien, je mets mon col Dune tous les jours des 6 mois d’hiver depuis 4 années. Ici, j’ai pris seulement 10m/12yds.

26070076_2042814062620808_8828215834234060800_n_medium2

Réalisation / modifications : Aucune modification à noter pour ce modèle en test, le mesures finales correspondaient d’ailleurs au millimètre près à ce qui était attendu (d’où l’importance d’avoir un échantillon parfait je ne me reconnais pas ). Le modèle est largement accessible aux débutants par sa construction basique et la non complexité des points à réaliser. Or je le conseille plutôt à quelqu’un ayant déjà fait du jacquard. Celui-ci se réalise sur toute la partie supérieure. Pas question d’avoir une tension forte au risque de voir les mailles se réduire (car étirées) lorsque le pull est porté et mis sous tension des épaules.

L’encolure est assez évasée. Elle peut être resserrée en faisant quelques rangs de côtes supplémentaires et/ou en faisant des côtes torses.

ALEX7313

Ce que j’ai aimé: la partie Yoke bien sûr qui fait tout l’intérêt de ce modèle. Le fil n’a pas besoin d’être surveillé pour le faire suivre. En effet, on utilise l’une ou l’autre des couleurs dans un délai maximum de 3-4 mailles donc l’utilisation est régulière et la tension est donc facilitée.

La taille est un réel 4 ans car mon petit bout de fille à la maison, qui a trois ans, nage un peu dedans. Gros point positif, elle aime les différentes couleurs utilisées (et elle reconnait même la laine et les autres modèles tricotés avec ! So proud !) et a voulu le porter dès qu’il était terminé. Encore un peu grand, il est cependant rangé pour l’automne prochain !

ALEX7315

Ce que j’ai moins aimé : Avec une si jolie partie jacquard, la partie du corps m’a paru un peu fade à réaliser. Le fil est duveteux et rustique et les aiguilles 3,25 mm rendent le montage du corps assez fastidieux. Mais indispensable !

Je vois bien le prochain dans des tons naturels sables différents mais complémentaires. Peut-être même une version adulte qui sait !

DIY, Enfants, Patron, Test, Tricot

Augustin pour l’automne

J’ai récidivé… J’ai repris mes aiguilles et mon ordi et ai répondu à l’appel au test pour le nouveau modèle d’Anna du site Along avec Anna il y a quelques semaines. Il faut dire qu’après les cardigans Noisette et Dandelion pour les fillettes, il s’agissait là d’un modèle pour petit garçon. Enfin, à mon sens, parfaitement mixte. Les cols châles, ça va à tout le monde, fille ou garçon.

Fier vous à l’attitude sereine de mon petit garçon (qui n’en finit pas de dormir et fleurir sur la toile ces jours ci !) et laissez vous tenter.

ALEX0071

Modèle : le Cardigan Augustin d’Along avec Anna, disponible en anglais et français pour les tailles 3 mois à 8 ans. Du jersey, du point de blé, une construction bottom-up, du raglan et un col châle formé en rangs raccourcis.

IMG_0650

Taille : j’ai réalisé la taille 3 mois. J’ai un nouveau-né à la maison et malgré ma bonne volonté à tricoter, il passe bien avant tout et occupe mes mains. Avec la date butoir pour le rendu des appréciations du modèle, je n’ai pas voulu prendre de risques. Bingo, il a 2 mois sur les photos et va en profiter un bon moment.

Fil : j’ai testé pour la première fois le fil de la boutique montréalaise La Bobineuse de Laine : Bébé Alpaga 100%. C’est une laine maison qui est inscrite à tricoter en 3,5-4 mm, or je trouve que c’est exagéré. Je l’ai moi-même tricoté en 2,75-3.25 mm et ça donne un rendu plein, sans être serré. Pour le coloris, aucune idée sur l’étiquette, il n’y a pas de nom (ce qui est un peu dommage) mais le site mentionne “ORGE”. Sans surprise j’ai opté pour un coloris Moutarde avec un fil de rouge à l’intérieur. Un beau rendu cannelle en somme. Idéal pour cet automne !

IMG_0653

Boutons : 5 boutons imitation cuir de 15 mm trouvés chez Plazatex à Montréal.

Réalisation / modifications : pas de modifications pour ce coup d’essai. Nous avons pas mal échangé lors du test avec la designer et les autres testeuses pour convenir aux débutants comme aux plus confirmés. Il y a tout de même quelques challenges avec les rangs raccourcis et le relevé de mailles intensif pour former le col châle, mon premier à date !

ALEX0072

Le patron ne donne pas d’indications de nombre de mailles à relever. Ça me chiffonne parfois car je déteste au plus haut point recommencer une bande de ce type. Mais les mesures différent selon les personnes ! Pour ma part les mesures A et B représentent : A = 32 mailles et B = 31 mailles…

ALEX0069

Ce que j’ai aimé : J’ai aimé le contraste des manches en jersey et du corps au point de blé. Ça adoucit le côté doucement vintage du point de blé. La séparation en raglan découpe bien les lignes.

Le relevage de mailles des demi devants et col sur un meme rang donne un nombre de mailles impressionnant mais il faut avouer que le rendu final est d’une fluidité appréciée.

Après l’avoir essayé au petit bonhomme, je fonds littéralement pour cette coupe du col châle. Son père aussi, il m’a commandé le même !

ALEX0075

Ce que j’ai moins aimé : Une fois le modèle terminé, cela se confirme : le point de blé c’est vraiment beau, mais y’a pas à dire c’est un peu long à réaliser. Je n’avais qu’une quinzaine de centimètres à faire pourtant pour atteindre les emmanchures, mais ça m’a paru bien long.

Pour être sûr de ne pas avoir un col trop ouvert vous pourrez déterminer votre première boutonnière quelques mailles plus haut que le repère évoqué dans le patron. L’ouverture du col sera donc un poil plus haute et les 5 boutons moins rapprochés au final.

IMG_0654

Il tombe à pic pour cet automne au vent glacé qui a démarré chez nous. C’est un modèle passe partout que je referai avec plaisir dans les tailles supérieures. Il n’y a juste qu’à espérer que mon petit glouton ne pousse pas trop vite pour qu’il puisse en profiter longtemps !

ALEX0073

ALEX0065

EnregistrerEnregistrer

Enfants, Test, Tricot

Naissance d’une Noisette

Après le test du joli cardigan pour enfant Dandelion, sa designer sous le pseudo Along avec Anna m’a de nouveau mis au défi avec un second cardigan. La période aurait pu paraitre peu propice à prendre des engagements mais l’arrivée du 4ème larron de la famille Perrinpimpim se faisant attendre, il me fallait focaliser mon attention sur autre chose les sms familiaux me ramenant sans cesse à la réalité.

Pour la petite histoire, j’ai pu réaliser les manches avant le D Day et par chance j’avais emmené mon ouvrage. Comment briser la glace avec toutes les infirmières qui passent dans le couloir ? Démarrer le corps du gilet et enchaîner les rangs alors que s’égrainent les contractions !! J’ai fait 18 rangs tout de même !

ALEX0022

Modèle : Cardigan Noisette d’Along avec Anna, disponible de la taille 3 mois à 8 ans en français et anglais.

Taille : J’ai réalisé une taille 12 mois. Non pas que ma petite E. rapetisse, mais je visais plutôt un cadeau pour une petite fille que je voulais gâter à sa naissance. La petite a eu 10 mois dernièrement, la mamie tricotait pour elle, je me suis sentie moins pressée. Le colis part d’ailleurs bientôt. Avec des aiguilles 3,5 mm tout du long dans mon cas !

Fil : J’ai enfin sauté le pas de casser un lot de pelotes Austral de Katia en coloris Taupe que je possédais depuis 2 voire 3 ans. Il me manquait systématiquement quelques mètres pour réaliser un cardigan pour moi, selon le modèle. Il fallait bien se rendre à l’évidence, pour des petits vêtements je pourrais en faire plusieurs. J’ai utilisé 280m/306 yards (soit ici, deux pelotes exactement).

Boutons : J’ai pioché dans mon stock et dégoté des petits boutons cerise translucides qui ajoutent un peu de luminosité à la couleur taupe de la laine. Mon erreur a été de placer 6 boutonnières alors que la norme veut qu’il y ait toujours un nombre impair de boutons. Pourquoi ? j’en sais fichtrement rien mais c’est la norme apparemment. Et j’ai fait le test et même H&M respecte ça… J’aurai dû espacer de plus de 10 mailles mes boutonnières et n’en caler que 5. Je le saurai pour la prochaine fois que je ferai une taille bébé.

ALEX0029

Réalisation / modifications : pour avoir déjà tricoté ce fil pour mon cardigan Pretty, j’avais une bonne idée de la tenue de ce fil et de l’échantillon. J’ai donc pu démarrer assez vite le modèle… enfin un peu vite peut-être au point de sauter le changement d’aiguille entre les côtes et le corps. Si vous sautez volontairement ou non ce détail, faire des côtes torses est alors une bonne alternative pour avoir l’effet légèrement resserré désiré. Bon si vous oubliez, vous pouvez constater aussi que ça passe très bien : la preuve.

ALEX0031

La patron propose de choisir entre deux finitions pour le col. La version de la créatrice montre bien l’originalité du modèle (en plus des noppes) en incluant une petite cordelette tricotée (i-cord) autour de l’encolure. On peut aussi réaliser de manière plus classique un col en côtes, version que j’ai préférée car la destinataire entrait dernièrement en crèche et tout ce qui est autour du cou (écharpe, collier, ruban, etc) est proscrit pour raison de sécurité gare aux serial-baby-ciller.

Ce que j’ai aimé : le point noppe qui en plus d’être sérieusement à la mode (coucou Paelas, Misha and Puff, et consorts), j’aime ce motif que je trouve personnellement mixte (tout dépend ensuite la couleur choisie à mon sens), original mais sobre car uniquement sur le corps du gilet laissant un peu de sobriété sur les manches.

Le modèle est bien calibré et ne taille ni trop grand ni trop petit.

ALEX0024

Ce que j’ai moins aimé : placer les boutonnières de manière personnelle. je suis parfois un peu rigide et j’aime suivre les indications écrites, quitte à les modifier volontairement si ce n’est pas à mon goût. Ici, on n’a peu d’informations mis à part de les espacer de manière égale en laissant 2-3 mailles au début et à la fin. J’aurai aimé avoir une idée de la norme de distance à laisser minimum ou maximum entre deux boutonnières.

ALEX0025

C’est définitivement un modèle que je referai pour ma grande fille de bientôt 3 ans. Je le vois déclinable aussi bien en coton pour l’été, qu’en version bien chaude (voire avec du mohair pour un effet vaporeux) pour nos mois froids à venir.

Je file mettre ce petit cardigan sous pli et ainsi revoir ma procrastination à demain !

ALEX0027

EnregistrerEnregistrer