DIY, Enfants, Tricot

Bits + Pieces, le béguin express

J’avais dit que le Northport serait le dernier bonnet de la saison 2017-2018, mais visiblement il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… eux, et les mères de familles en goguette qui partent voir l’océan sur un weekend prolongé avec un bonnet un peu grand pour des oreilles de bébé un brin fragiles. Deux ans sans respirer l’iode était bien trop long pour une fille de La Rochelle…

DSCF0047

Nous avons donc évité l’overdose chocolatée en prenant la route pour le pays voisin et direction le bord de mer. Les White Mountains ont donné un arrière goût rance pour la petite demoiselle ballottée à l’arrière, et un parfum nauséabond pour les autres acolytes du voyage. Béni soit le seau de plage astucieusement placé non loin de la fillette à la bile abondante et généreuse… Le partage mes amis, y’a que ça de vrai !

Histoire donc de me changer les idées durant cette route en lacets, j’avais prévu un nouveau projet pour mon petit dernier (oui je note bien dernier Caro) qui hérite des bonnets de sa soeur et se trouve à ce moment-ci entre deux tailles. Il a 6 mois et porte le bonnet Quynn de sa soeur à 18 mois… Le précédent béguin Pierre Louis était vraiment devenu trop juste…

31416896_10156078442876233_5099108971948539904_n

Modèle : Bits + Pieces de Veera Välimäki. Il s’agit d’un modèle payant (2.90 euros bien investis je vous assure) disponible en anglais. Cette designer est plus connue pour ses chandails ou ses châles, mais ces petites pièces sont des pépites.

DSCF0094

Fil : J’ai utilisé du fil à chaussettes, c’est-à-dire du fil fin dit fingering comportant du nylon (qui fait sa résistance). Quand on sait le nombre de fois et la durée durant laquelle on porte nos couvre-chefs laineux ici, il vaut mieux prévoir du solide ! J’ai opté pour le Fingering 80/20 de Shelridge Yarns : le coloris vert 1506 Carribean Waters en couleur principale pour 66m/72yds et le coloris jaune 1104 Goldenrod pour la contrastante pour 38m/41yds. A l’époque, j’en avais fait des chaussettes Elske en jacquard que j’adore et qui sont très résistantes.

Taille : 9 mois, avec quelques hésitations… Le destinataire ayant tout juste 6 mois et l’hiver ne devant plus durer des semaines (soyons optimistes que diable !) MAIS présentant un périmètre crânien à faire pâlir d’effroi n’importe quel primipare, j’ai un peu hésité ! 9 mois est même un peu juste pour le bonhomme mais en faisant un blocage sur un ballon de baudruche, j’ai pu gagner en circonférence. Le point mousse a un gros potentiel d’agrandissement.

DSCF0097

Réalisation / modifications : C’est un modèle vraiment rapide à réaliser. 3h à l’aller et 1h au retour, le tour était joué ! Oui du coup, il n’a pas vraiment servi sur place mais il a comme un goût d’iode quand même ! Il se tricote en point mousse en partant du cou et en remontant vers la cime de la tête et finir sur le front. La forme arrondie avec deux pinces sur les côtés, est créée avec des rangs raccourcis à suivre un peu religieusement.

Je n’ai pas fait de modifications, j’étais en voiture je vous le rappelle, pas le temps de réfléchir à des modifications de fit… de plus il est parfait ainsi !

DSCF0086

DSCF0049

Ce que j’ai aimé : pouvoir piocher dans nos trop nombreux restes de laine est toujours très appréciable. Pour ce modèle, je savais que je pouvais compter sur un solide stock de restes de pelotes de fingering (fil à chaussette surtout) pour le compléter.

J’aime aussi la forme créée avec les rangs raccourcis, il épouse parfaitement la tête bien ronde du petit garçon pour lequel je l’ai fait et le lien en icord permet de le fermer pour garantir aux oreilles de rester au chaud. En le regardant rapidement, on pourrait croire à des coutures faites dans un second temps, mais il s’agit bien d’un changement d’angle fait grâce aux rangs raccourcis. Simple et très efficace.

DSCF0093

Le fil fingering permet tout de même de ne pas cuire dès que la température se radoucit. Un bon compromis, comme le printemps ici.

Ce que j’ai moins aimé : Est-ce que gérer le tricot en même temps que les vomis de ma fille de 3 ans lors du trajet ça compte ? Non parce que sinon rien ne me vient !

DSCF0096

Si on veut vraiment creuser, peut-être le léger écart qu’il existe au coin sur un seul coté et qui s’est formé par ma faute ! Je pense qu’il fallait serrer très fort cet endroit. Pour le prochain, je me concentrerai bien sur la tension de mon fil !

J’ai désormais envie d’en faire dans toutes les tailles au dessus pour mon petit D. même si la perspective de sortir tête nue est aussi très alléchante. Avec la toison de cheveux si mince qu’il a pour le moment, je suis encore bonne pour un peu de tricotage ! Et pour les amis aussi !

 

DIY, Tricot

Northport ou le dernier bonnet….

Il n’est jamais trop tard pour un dernier bonnet pour le saison ! Tant qu’il y a de la neige dans une ruelle, je sors la tête couverte. Si tu es déjà venu dans nos contrées, tu sauras que 50% de ta chaleur sort par ton crâne (ça fait une fumée fort gracieuse les jours frettes) donc on garde sa tuque tout en adaptant le fil pour la chaleur ! Printemps : fingering !!

ALEX0375

Modèle : Northport d’Amy Miller .  Le patron est payant et disponible en anglais. Que les récalcitrants en anglais se rassurent, pour suivre une charte pas besoin d’être bilingue !

ALEX0363

Taille : Pour des aiguilles 2.75mm et 3.25mm, j’ai réalisé la taille intermédiaire proposée : 18 pouces. C’est assez difficile de jauger quelle taille faire car il n’est donné que les dimensions du bonnet non porté. Il faut donc imaginer le taux d’élasticité pour savoir si ça nous ira. Il tire un peu et j’ai une petite tête (si si je vous jure). A refaire, ou pour un autre adulte (plus normal que moi) je le ferai dans la taille la plus grande.

Fil : Après avoir testé le fil Tina de la Maison Tricotée lors du tricotage de Wee Chickadee, j’ai été conquise par ce fil fin fingering chaud et qui a l’avantage d’avoir tout un panel de couleurs variées et d’être lavable en machine. J’ai donc choisi 4 couleurs automnale pour le réaliser (mais je le mettrai au printemps cherchez l’erreur) : Mère Thérèsa (bleu; 66m/73yds) – Elisabeth Zimmerman (écru; 37m/40yds) – Sacagawea (Marron; 7m/9yds) – George Sand (Rouge 4m/5yds).

ALEX0383

Réalisation/modifications : 

J’ai principalement changé la charte du jacquard pour la réduire et éviter l’effet trop slouchy (qui tombe vers l’arrière) du bonnet. En effet, la charte après les côtes se résume en un premier design qui se répète une fois de plus et on termine par un dessin plus court. Or après le premier design, j’ai vu qu’il mesurait déjà XX cm de haut ce qui prévoyait une hauteur excessive pour un bonnet. Je voulais éviter l’effet bonnet de nuit.

ALEX0376

Je suis donc passée directement au dernier design. Pour les personnes qui achèteront le patron, j’ai réalisé les rangs 01 à 36 puis 59 à 72.

La réalisation, quant à elle, est assez simple avec des diminutions dans le dernier design de jacquard qui est bien plus simple. Pas de difficultés insurmontables. C’est cependant un niveau de jacquard un peu plus intermédiaire que débutant car on associe plusieurs fils (parfois 3) mais c’est un bon entrainement (plutôt qu’un pull interminable).

ALEX0364

Ce que j’ai aimé : Choisir les couleurs pour ce joli design de flocon. Il a plu à toute la maison Perrin si bien que le Duc a espéré secrètement que la taille choisie soit trop ample et qu’il lui revienne. Manqué ! La mini miss a bien tenté aussi de le récupérer mais au contraire il est encore bien trop loose pour elle ! Re-manqué je le garde !

Ce que j’ai moins aimé : me casser la tête sur quelle taille réaliser a été un peu frustrant. Surtout qu’on peut difficilement essayer le modèle en cours de réalisation. Après un jacquard si travaillé, c’est décevant de le voir un peu tiré, même si le blocage sauve un peu la donne.

ALEX0371

Le rentrage de fil, on en parle ? Pour conserver la bonne élasticité du bonnet en hauteur, je n’ai pas voulu faire suivre mes fils sur la hauteur lorsqu’on abandonnait un fil sur 3-4 rangs. J’ai donc coupé et eu des dizaines de fils à rentrer. Il a donc patienté quelques semaines avant d’être bloqué et porté. Note pour plus tard : Les rentrer au fur et à mesure !

Avec de la chance le printemps frais ne dure que 15 jours et on passe directement à l’été et sa moiteur salvatrice ! Yeah !

DIY, KAL, Tricot

Pavement, ou la tentation du fin du fin !

Quand Emilie et Paule ont lancé le KAL (knit-along) du fameux chandail en fingering, j’ai vu là un beau prétexte pour me relancer dans un pull/chandail/sweater tout fin comme j’avais pu faire le Princess Fiona l’an dernier. Un modèle que je porte très souvent tant j’apprécie le côté léger du rendu final, fin, le motif délicat et en même temps le côté chaud du mérinos.

Modèle : Pavement de Veera Välimäki. Il s’agit d’un modèle payant disponible du XS au XXL.

Taille : Je ne me suis pas laissée berner cette fois-ci. En prenant mes mesures, j’ai tendance à devoir faire la taille XS, mais je lave généralement ce type de pull avec du nylon dans le fil directement en machine (programme délicat pour les pulls et pas trop nombreux en même temps pour éviter le feutrage), et mes pulls ont tendance à rétrécir un petit peu. Il était donc important que je vois suffisamment grand et pas trop hyper ajusté. Le volume de mon buste étant également sujet à augmentation à l’automne, je voulais assurer mes arrières, ou avant, enfin bref tu comprends… J’ai donc fait la taille S, en ajustant mes aiguilles pour être en accord avec l’échantillon voulu et suis donc partie sur des aiguilles 4 mm (au lieu de 4.5mm) et 2,75 mm pour les parties mousse (au lieu de 3 mm).

Fil : On ne change pas une équipe qui gagne et je persiste dans mon coup de coeur pour la Riverside Studio Merino Sock qui contient du Nylon (aka fil à chaussettes). Le fil est bien tordu, résistant et les nuances de couleurs me plaisent beaucoup. Le coloris est Indigo, une tuerie dénichée à la Maison Tricotée !

Réalisation / modifications : Pas de modification hormis le changement d’aiguille (mais votre Honneur c’était pour convenir à l’échantillon !) J’ai conservé la longueur totale qui rajoute du drapé grâce à l’aisance positive imposée. Il vaut mieux être plus taillée comme un phasme que comme une bille pour ce type de coupe. Je garde mon optimisme pour dans quelques mois et fait appel à une gentille copine pour jouer les modèles du jour.

Une autre copine me surveille de près pour que je ne porte pas le pull avant de retrouver ma ligne. Je risquerai de le déformer en l’étirant au niveau du ventre et créer une “poche” disgracieuse” à cet endroit par la suite. Après quelques incartades à la maison, promis il est rangé Caro !

Ce que j’ai moins aimé : La meeeeeerrrr de jersey pour le corps des emmanchures au bas du pull. C’est assez monotone mais garanti la forme boxy… En fingering il a fallu s’armer de patience et de nombreux trajets en metro/bus jusqu’au bureau… Pas de diminutions pour le corps c’est un tube tout droit.

Ce que j’ai aimé : sa construction en Top-down, du haut vers le bas, avec cette formation si particulière des épaules. J’ai eu quelques doutes au départ mais sitôt qu’on démarre le corps sous les emmanchures, le tout s’harmonise bien et les proportions correspondent bien la taille souhaitée. J’ai aimé aussi manipuler ce fil si agréable et qui s’adoucit grandement encore au blocage. (mais je ne crains pas du tout).

La finition du bas du pull en vague est assez simple à réaliser. Et apporte un côté non-strict et cool que j’aime aussi particulièrement.

Étrangement je ne regrette pas d’avoir conservé la taille 3/4 des manches qui ajoutent à la finesse du modèle (là je parle du patron, pas de moi ^^). Les finitions point mousse des extrémités du pull est aussi une belle découverte.

Le printemps est désormais lancé (oui enfin on est sur le bord…) et c’est le vêtement parfait pour cette période, porté sur des sous-vêtements seuls ou un petit débardeur/camisole. L’avantage avec notre automne (été indien) c’est que je pourrais me rattraper rapidement en octobre ! Vivement !

Rhha mince j’ai encore fraudé Caro !!