DIY, KAL, Tricot

Pavement, ou la tentation du fin du fin !

Quand Emilie et Paule ont lancé le KAL (knit-along) du fameux chandail en fingering, j’ai vu là un beau prétexte pour me relancer dans un pull/chandail/sweater tout fin comme j’avais pu faire le Princess Fiona l’an dernier. Un modèle que je porte très souvent tant j’apprécie le côté léger du rendu final, fin, le motif délicat et en même temps le côté chaud du mérinos.

Modèle : Pavement de Veera Välimäki. Il s’agit d’un modèle payant disponible du XS au XXL.

Taille : Je ne me suis pas laissée berner cette fois-ci. En prenant mes mesures, j’ai tendance à devoir faire la taille XS, mais je lave généralement ce type de pull avec du nylon dans le fil directement en machine (programme délicat pour les pulls et pas trop nombreux en même temps pour éviter le feutrage), et mes pulls ont tendance à rétrécir un petit peu. Il était donc important que je vois suffisamment grand et pas trop hyper ajusté. Le volume de mon buste étant également sujet à augmentation à l’automne, je voulais assurer mes arrières, ou avant, enfin bref tu comprends… J’ai donc fait la taille S, en ajustant mes aiguilles pour être en accord avec l’échantillon voulu et suis donc partie sur des aiguilles 4 mm (au lieu de 4.5mm) et 2,75 mm pour les parties mousse (au lieu de 3 mm).

Fil : On ne change pas une équipe qui gagne et je persiste dans mon coup de coeur pour la Riverside Studio Merino Sock qui contient du Nylon (aka fil à chaussettes). Le fil est bien tordu, résistant et les nuances de couleurs me plaisent beaucoup. Le coloris est Indigo, une tuerie dénichée à la Maison Tricotée !

Réalisation / modifications : Pas de modification hormis le changement d’aiguille (mais votre Honneur c’était pour convenir à l’échantillon !) J’ai conservé la longueur totale qui rajoute du drapé grâce à l’aisance positive imposée. Il vaut mieux être plus taillée comme un phasme que comme une bille pour ce type de coupe. Je garde mon optimisme pour dans quelques mois et fait appel à une gentille copine pour jouer les modèles du jour.

Une autre copine me surveille de près pour que je ne porte pas le pull avant de retrouver ma ligne. Je risquerai de le déformer en l’étirant au niveau du ventre et créer une “poche” disgracieuse” à cet endroit par la suite. Après quelques incartades à la maison, promis il est rangé Caro !

Ce que j’ai moins aimé : La meeeeeerrrr de jersey pour le corps des emmanchures au bas du pull. C’est assez monotone mais garanti la forme boxy… En fingering il a fallu s’armer de patience et de nombreux trajets en metro/bus jusqu’au bureau… Pas de diminutions pour le corps c’est un tube tout droit.

Ce que j’ai aimé : sa construction en Top-down, du haut vers le bas, avec cette formation si particulière des épaules. J’ai eu quelques doutes au départ mais sitôt qu’on démarre le corps sous les emmanchures, le tout s’harmonise bien et les proportions correspondent bien la taille souhaitée. J’ai aimé aussi manipuler ce fil si agréable et qui s’adoucit grandement encore au blocage. (mais je ne crains pas du tout).

La finition du bas du pull en vague est assez simple à réaliser. Et apporte un côté non-strict et cool que j’aime aussi particulièrement.

Étrangement je ne regrette pas d’avoir conservé la taille 3/4 des manches qui ajoutent à la finesse du modèle (là je parle du patron, pas de moi ^^). Les finitions point mousse des extrémités du pull est aussi une belle découverte.

Le printemps est désormais lancé (oui enfin on est sur le bord…) et c’est le vêtement parfait pour cette période, porté sur des sous-vêtements seuls ou un petit débardeur/camisole. L’avantage avec notre automne (été indien) c’est que je pourrais me rattraper rapidement en octobre ! Vivement !

Rhha mince j’ai encore fraudé Caro !!

DIY, Tricot

Adorable Princess Fiona

DSC_0856

Modèle : Princess Fiona de Amy Miller. Il était dans mes favoris depuis des lustres. Mon Duc m’a offert un bon-cadeau pour la laine à la Maison Tricotée suite à mon semi-marathon victorieux de l’an dernier, je me suis gâtée ! Tous les modèles de cette créatrice sont canons, courez voir !

DSC_0860

Fil : c’est un immense coup de coeur : de la SW Merino Nylon de la marque Riverside Studio Yarn (vous pouvez en trouver sur sa boutique Etsy si vous n’avez pas la chance de vivre à Montréal !).

DSC_0849

C’est une qualité fil à chaussette (merci encore à Ariane de La Maison Tricotée de m’avoir averti après l’achat de la version Single que ce n’était pas optimal pour un pull et d’avoir organisé l’échange pour ce fil à chaussette) Le coloris s’appelle Graphite et je suis contente d’avoir opté pour ceui-ci. J’ai des pulls de tous les coloris et un sobre comme ceci me manquait. C’est une laine teinte à la main avec des variations. J’ai fait l’erreur de laisser un écheveau sorti de mon panier armoire à laine. Il a pris le soleil et avait une teinte bien claire par rapport aux trois autres. Par chance pas pour mon porte-monnaie j’ai bien trop de métrage et n’ai pas eu à incorporer cet écheveau pour ce pull. J’ai utilisé 1000 yards/920 m pour ce chandail. Le reste servira astucieusement pour des chaussettes.

DSC_0877

Taille : J’ai réalisé la plus petite taille soit 34 pouces de buste. Le modèle est fin et fluide et se porte avec une aisance positive (c’est-à-dire un peu plus grand que sa taille) ce qui est plutôt rare dans les modèles que je tricote habituellement. Quand tu es assez ronde, tu ne mets pas de pull trop large et bien un peu mince c’est pareil, ça peut faire souvent vite le pull de ton mec et ça manque de subtilité et de classe. Là c’est vraiment parfait dans mes goûts. Pas étriqué mais pas lâche non plus.

DSC_0861

Réalisation / modifications : Je n’ai fait aucune modification quant au patron écrit. C’est simple à suivre et pas de mauvaise surprise en cours de réalisation. C’est un patron niveau intermédiaire (car il faut relever des mailles et ça c,est assez difficile parfois de bien doser). Je trouve les tailles bien prévues.  L’aisance est réellement bien anticipée. J’ai réalisé 5 répétitions des 2 rangées de feuilles (10 feuilles de haut en tout).

DSC_0859

Ce que j’ai aimé : outre le motif dentelle, qui est discret et donne un aspect très classe à ce pull, j’ai beaucoup aimé la construction ! Sans dévoiler trop de choses sur ce patron payant, on démarre par tricoter des rangs raccourcis puis tout la bande de dos/omoplates, puis on relève ensuite des mailles aux épaules pour descendre de part et d’autre et faire la poitrine, avant de rassembler aux emmanchures. C’est peut-être une norme des pulls tricotés de haut en bas, mais c’est assez inédit pour moi et j’ai trouvé que cette manière donne une jolie forme bien ajustée aux épaules et au buste.

DSC_0876

DSC_0880

Ce que je n’ai pas trop aimé : il a peut-être un peu trop d’augmentation dans le bas à mon goût. En effet, je trouve qu’il évase pas mal et ça a donc tendance à gondoler. Mais c’est sans doute le prix de sa fluidité.

DSC_0896

Le temps chaud est désormais installé sur Montréal et je ne vais pas beaucoup porter ce Princess Fiona en journée, mais il se porte parfaitement sans rien en dessous comme ici (ce qui peut rajouter un bel effet de transparence au niveau de la dentelle sur la peau) lors des soirées ou encore si vous avez comme moi un bureau bloqué à 20 degrés (mais ça permet de mettre ses pulls toute l’année #positiveattitude).

Associé à un jean’s, un short, une robe (ou une barboteuse comme ici avec la trublione dans la ruelle) il se marie très bien… Et on est bien libres de ses mouvements et faire les idiots dans la ruelle pendant que le BBQ chauffe…

DSC_0865