DIY, Tricot

Clarity… ou pas !

Si il y a bien un patron qui porte bien mal son nom c’est celui-ci !

On ne peut pas vraiment accuser mon cerveau d’avoir pris des vacances cette fois car ce modèle a été réalisé bien avant mon accouchement. Hors ma morphologie ayant un peu évolué dans les dernières semaines estivales je n’avais pas vraiment profité du modèle… mais me suis rattrapée depuis !

ALEX6065

Modèle : Clarity Cardigan de Gretchen Ronnevik de Nerdy Gerdy Design. Je voulais un gilet pour pouvoir le porter durant l’hiver à venir qui allait aller de paire avec un allaitement intensif de nouveau-né. Les pulls à remonter c’est peu pratique, un gilet sans réel boutonnage l’est bien plus. La preuve j’aurais mis 4 mois à coudre les boutons.

Fil : c’est le gros point positif de mon ouvrage ! Il s’agit d’un fil Superwash Merino Light de la marque Tess Designer Yarns, trouvé lors de mon passage au festival de laine de Rhinebeck en 2017. Avec mon amie Taloline, nous avions jeté notre dévolu sur ce bleu vendu en lot de 3 maxi écheveaux de 700m chacun (son projet est ICI). Je récupérais donc 1050m/1155yards que j’ai utilisé jusqu’au dernier cm ! j’ai eu chaud ! Pour l’intérieur des poches, j’ai dû utiliser une seconde laine (5gr) : la Supersock Superwash Merino/Nylon de Riverside Studio, utilisée précédemment pour mon pull de printemps/été Pavement.

ALEX6057

Taille : J’ai réalisé la plus petite taille parce que je regarde loiiiiin devant. Ayant eu la mauvaise expérience de me voir fondre plus que de raison après la 1ère grossesse les jets de pierre c’est par ici je m’étais vue disparaître dans des tricots assez larges (comme mon Stasis adoré). Les modèles présentés sur Ravelry montrent des femmes allumettes, ça me donnait une bonne idée du rendu final sur moi dans quelques mois. Bon et puis j’étais un peu short en métrage alors il faudra bien que cela se passe pareil hein ! Pour l’instant il est encore un peu serré mais les bras sont encore un peu charnus à 5 mois post-partum (bah oui tout de même c’est l’hiver)

ALEX6045

Boutons : J’ai mis 4 boutons 6 mm à la verticale assez rapprochés (2 cm entre chaque point) pour permettre le côté plissé du col. Mais c’est le grand mystère pour savoir où les placer. Aucune info dans le patron. Tu te débrouilles grande ! (ouais bof)

Réalisation / modification :

Le patron n’est pas forcément agréable pour des débutantes (ou des maniaques de l’exactitude comme moi). Il appartient à chacun de juger à quel endroit ouvrir les poches, placer les boutons, de combien faire monter les poches, et combien de mailles relever pour le col.

Pour ce dernier détail je trouve ça très cavalier et aléatoire. Cela peut donner des rendus très différents selon les versions.

Pour ma part, voici mes mesures :

J’ai positionné les poches après 33 rangs de jersey à partir du bas du gilet. Lors de la réalisation des poches, on relève des mailles sur l’ouverture et on part dans le sens opposé du tricot (en verticale en fait). J’ai réalisé 46 rangs de jersey pour la profondeur de celles-ci. Je n’ai jamais su si la bordure de la poche doit être au point e riz ou en côtes 1/1 et ainsi être invisibles. Le patron est ambigu et ne donne pas l’explication du rendu, juste le détail de ce qu’il faut faire. Si tu n’as pas le bon nombre de mailles u es marron !

ALEX6050

Pour le col, j’ai relevé 195 mailles et comme j’avais des angoisses sur le métrage du fil restant, j’ai commencé en même temps les manches et le col (qui est mis en attente) pour être bien sûr. Un peu de manches, un peu de col, chouette on peut allonger les manches jusqu’au bout et tient au final il me reste un chouïa je démonte le col…. Bref du plaisir !

Ce que j’ai aimé : La coupe générale m’a plu tout d’abord, le drapé du col m’a tapé dans l’oeil et décidé à l’achat du patron. Mais la construction m’a aussi vraiment conquise. La formation des épaules et départ des bras est réellement astucieuse et donne une jolie silhouette d’épaules.

ALEX6061

Enfin le fil ! C’est vraiment une très belle découverte. Le fil est très chaud, tout en étant fin, et régulier. Après une première inquiétude sur son indice vieillesse/bouloche, il se révèle très résistant et tient bien la route ! Je n’ai pas sauté le pas d’en racheter cette année mais l’abondance du stand m’a un peu tourné la tête.

ALEX6048

J’ai bien aimé réalisé des poches en couleur contrastante proche. Ça donne un petit détail invisible si le gilet est plaqué. La technique est interessante à connaître même si les détails sont un peu trop succincts.

Ce que je n’ai pas aimé : La rédaction du patron est très approximative, surtout pour la réalisation de la bordure du gilet. Celle-ci pourrait paraitre enfantine à réaliser (une fois qu’on a compris où ça veut en venir au final) mais en se bornant à suivre les instructions rang par rang, aller et retour, c’est parfaitement confus et ça donne des trous non réguliers dans leur répartition. Quand j’ai fini par comprendre le rendu que je devais avoir, j’ai laissé de côté le patron et ai observé mon ouvrage pour les placer au moment adéquat. Pas parfait mais cela reste dans le “fripé” du col.

ALEX6047

Ce qui aurait pu aider aurait été une photo un peu plus ciblée des éléments du gilet ou juste un peu plus nette. Les photos sont prises en plan large alors que les détails sont cachés. C’est dommage.

ALEX6054

Lorsqu’on porte le gilet le premier pan a tendance à tomber pour le moment. Lorsque ma poitrine aura fondu mes bras aussi je pense que cet effet sera moindre. Sinon je positionnerai peut-être une petite pression nickel pour maintenir le pan caché dessous un peu plus haut.

C’est étrange comme ce genre de gilet boulet est arrivée comme une obsession chez moi de la même manière que dans les dernières semaines précédant la naissance de ma fille aînée, c’était le cardigan freestyle en laine improbable. Il y a au moins une constance, un gilet ouvert, du bleu, et être short short en laine ! Faut que j’arrête de me faire peur comme ça !

ALEX6041

DIY, Enfants, Test, Tricot

Ay Marieke Marieke je t’aime tant…

… Entre les tours de Bruges et Gand.

Ou plus précisément ici entre un petit coin d’Angleterre et la Belle Province. Brel a un goût particulier à mon coeur, parce que j’aime ses chansons, son usage de la langue française et parce que la légende familiale le situe dans un branche de mon arbre à un détail de bizarrerie éthylique orthographique ; quand Anaïg a lancé le test de son nouveau design nommé Marieke, je n’ai pu que répondre présente !

26866942_1961233820760339_9179566733394968576_n_medium2

Modèle : Marieked’Along avec Anna. Il s’agit d’un patron de sweater enfant du 6 mois au 10 ans qui se caractérise par un coupe assez boyfriend (il est totalement mixte) et toute une encolure (yoke) en jacquard que l’on peut réaliser avec 1 à 3 couleurs contrastantes.

Taille : J’ai réalisé ici la taille 4 ans ! Pour les aiguilles, j’ai utilisé des 3.25 mm pour tout le corps et les manches (jacquard compris car dans mon cas ma tension est équivalente) et des 2,75 mm pour les parties en côtes. Et bien le moins que je puisse dire c’est que la taille 4 ans commence à être une sacrée pièce, plus si petite que cela, surtout avec de si petites aiguilles.

ALEX7311

Fil :  Lors de l’appel au test, l’information donnée était un fil sport, c’est-à-dire une taille intermédiaire entre Fingering et DK. Je voulais piocher dans mon stock de laine, ce qui m’a quand même valu de racheter du stock d’un certaine Cindy à Las Vegas pour compléter mon fil maison qui devenait introuvable et dont je n’avais pas assez de métrage. Oui, on peut acheter le stock restant des autres, c’est vicieux.

ALEX7318

Ma couleur principale est donc le fil Ultra Alpaca Light de Berroco, coloris naturel Steel Cut Oatsmque j’avais utilisé à l’origine pour le Golden Wheat de Letipanda, puis recyclé dans mes bonnets Deep Woods Toque de Kiyomi Burin et Little Scallops de Maria Carlander. J’ai utilisé 540m/590yds.

Couleur contrastante CC1pour les petites frises : Ultra Alpaca Light de Berroco aussi, mais en coloris Blue Green utilisé donc à l’origine pour le Golden Wheat de Letipanda, puis recyclé également pour mon cardigan adoré Tambourine et les bonnets Deep Woods Toque de Kiyomi Burin et Little Scallops de Maria Carlander. En tout, il m’aura fallu seulement 13m/15yds.

Couleur contrastante CC2 pour la frise flèches inférieure : de la Savannah Dk de The Fiber Company, coloris Persimmon (le rose). C’est un fil considéré DK donc plus épais que préconisé mais il est très irrégulier de part sa composition avec soie très brute. Tantôt très fine, tantôt plus épaisse, elle convenait finalement très bien. J’avais pu l’utiliser pour mes guêtres Some Cloud Day de Tiny Owl Knits. Il m’a fallu 26m/30yds.

Couleur contrastante CC3pour la frime flèches supérieure : du fil Royal I (Royal Alpaca) d’Illimani Yarn. C’est un fil que j’ai beaucoup utilisé pour mon col Dune de Sandrine C. , le bonnet de tout petit Bébé de 2 heures de Rita le Chat, puis le Merriment Bonnet de Melynda Bernardi. C’est le syndrome de la pelote inépuisable, il m’en reste toujours un peu pour glisser de la douceur dans un projet. Le fil vieilli superbement bien, je mets mon col Dune tous les jours des 6 mois d’hiver depuis 4 années. Ici, j’ai pris seulement 10m/12yds.

26070076_2042814062620808_8828215834234060800_n_medium2

Réalisation / modifications : Aucune modification à noter pour ce modèle en test, le mesures finales correspondaient d’ailleurs au millimètre près à ce qui était attendu (d’où l’importance d’avoir un échantillon parfait je ne me reconnais pas ). Le modèle est largement accessible aux débutants par sa construction basique et la non complexité des points à réaliser. Or je le conseille plutôt à quelqu’un ayant déjà fait du jacquard. Celui-ci se réalise sur toute la partie supérieure. Pas question d’avoir une tension forte au risque de voir les mailles se réduire (car étirées) lorsque le pull est porté et mis sous tension des épaules.

L’encolure est assez évasée. Elle peut être resserrée en faisant quelques rangs de côtes supplémentaires et/ou en faisant des côtes torses.

ALEX7313

Ce que j’ai aimé: la partie Yoke bien sûr qui fait tout l’intérêt de ce modèle. Le fil n’a pas besoin d’être surveillé pour le faire suivre. En effet, on utilise l’une ou l’autre des couleurs dans un délai maximum de 3-4 mailles donc l’utilisation est régulière et la tension est donc facilitée.

La taille est un réel 4 ans car mon petit bout de fille à la maison, qui a trois ans, nage un peu dedans. Gros point positif, elle aime les différentes couleurs utilisées (et elle reconnait même la laine et les autres modèles tricotés avec ! So proud !) et a voulu le porter dès qu’il était terminé. Encore un peu grand, il est cependant rangé pour l’automne prochain !

ALEX7315

Ce que j’ai moins aimé : Avec une si jolie partie jacquard, la partie du corps m’a paru un peu fade à réaliser. Le fil est duveteux et rustique et les aiguilles 3,25 mm rendent le montage du corps assez fastidieux. Mais indispensable !

Je vois bien le prochain dans des tons naturels sables différents mais complémentaires. Peut-être même une version adulte qui sait !

DIY, Enfants, Hommes, Patron, Tricot

Petit Marceau pour Little D.

J’ai toujours l’obsession le souci de choisir, pour mes enfants et pour ceux des autres des modèles pas trop marqués en genre, que ce soit dans la coupe ou dans la couleur. Par militantisme et aussi par économie (oui ça va à tous, ça se prête à tous).

Quand Marjorie a proposé en tests ses derniers modèles de tricots pour bébé j’ai vu exactement ce que j’aimais en layette.

ALEX0308

Modèle : Petit Marceau de Marjorie Borrego alias Bocha2m sur les réseaux. C’est largement accessible aux débutants en tricot circulaire !

Ce modèle est un des 6 modèles que vous pourrez tricoter lors du cours en ligne d’Artesane, la plateforme française de cours vidéos sur différents loisirs créatifs, intitulé : Tricoter six déclinaisons d’un pull bébé en 3 mois. 7 leçons en vidéos pour apprendre la base puis les 6 modèles utilisant différentes techniques (torsades, mailles glissées comme ici, ou jeté, dentelle, jacquard…)

Il sera très bientôt disponible sur Ravelry dans différentes tailles, restez à l’affût ! (je ferai un update ici !)

Version 2

Fil : Merino Aran de Katia en coloris beige. J’avais trouvé deux pelotes isolées dans le vide boutique de la petite mercière de la ville d’origine du Duc. Elle partait à la retraite et bradait tout son stock restant. J’ai passé mon tour pour les cygnes en porcelaine porte-dragées et je suis ressortie avec un carton entier de pelotes Katia pour la plupart pour une bouchée de pain ! C’est un fil assez gros pour donner un côté gonflé, confortable et moelleux au tricot.

Pour cette taille 6 mois j’ai utilisé 165 m / 180 yards. Idéal pour déstocker !

Taille : J’ai réalisé ici la taille 6 mois en aiguilles 4 et 5 mm. Il sera décliné en 3-6 et 12 mois, puis par la suite en version enfant 18 mois au 10 ans !

Réalisation / modification : Pas de modification sur ce modèle en test, il est simple à réaliser, sans diminutions pour ajuster le corps, on ne pose cependant pas son cerveau à côté pour tricoter, le diagramme nous garde éveill(e) !

ALEX0315

Ce que j’ai aimé : Tout d’abord qu’il se tricote si gros ! Pour une taille 6 mois, c’est parfait ! En deux petits séances de tricot tu as un pull ! Et puis le rendu des grosses mailles est super joli je trouve. Le design en maille glissée me plaît bien aussi, même si il faut effectivement suivre rang par rang le motif du diagramme.

ALEX0319

Ce que j’ai moins aimé : Pour le prochain que je tricoterai (oui parce que c’est définitivement une bien belle coupe), je ne ferai pas la petite ouverture/boutonière du col du pull. C’est une très bonne idée pour un modèle qui resserre vraiment au col, mais ce n’Est pas le cas ici, le nombre de mailles restant permet de passer à l’aise la tête d’un bébé. Même ceux bien doté comme mon petit Monsieur.

Au final, c’est bien simple, il le porte tous les deux jours (oui parce qu’il a tendance à baver alors il faut sécher !) et j’ambitionne de lui faire des copies très vite dans différentes couleurs de mon stock de laine !

Hommes, Tricot

La trentaine Bohème…

La plupart des gens s’offrent un petit cadeau pour leur anniversaire. Une tricoteuse, elle, se fait souvent un petit craquage laineux… Perrin a anticipé le craquage en vue de s’offrir un beau chandail pour ses 31 ans.

Au mois d’octobre, Perrin a embarqué son bébé tout neuf d’un mois, et a pris la route avec ses copines droguées du fil, direction Rhinebeck, Etat de New-york, USA. Passée la mine amusée du douanier à l’évocation de la raison de notre présence dans leur chère contrée, nous avons passé deux jours dans les allées du festival Sheep and Wool Festival. À défaut d’avoir pu me faire un vrai beau pull pour le festival (il faisait bien trop chaud cela dit), je me suis offert de quoi en faire un en souvenir de ce bien chouette week-end.

ALEX0227

Modèle : Bohème Sweater de Randi Hjelm Debes, alias Faroe Knit (son site ou son compte IG). Il reprend les designs authentiques des pulls des îles Féroé.

Ce modèle existe également pour enfants : Bohéme Sweater for kids (dont je me suis ouvertement inspiré pour le couleur) et pour bébés Baby Bohéme

ALEX0231

Fil : C’est le saint Graal que j’ai cherché-cherché-cherché de nombreuses heures au festival de Rhinebeck. C’est dans les dernières minutes (bien sûr) que j’ai fait mon choix pour ce jaune doré chez The Neighborhood Fiber Co., qualité Studio Worsted coloris Oliver (attention à bien choisir des écheveaux similaires car à vue-d’oeil ils peuvent parfois être assez différents). Ce fil est magnifique, rond, de qualité worsted en tirant vers le aran (plus gros), très retordu, fort agréable à tricoter un peu sec lors du travail, il est très doux à même la peau. J’ai utilisé le bout du bout de mes écheveaux soit 800 yards/730 m (en bifurquant de S à XS au cours du projet, voir plus bas)

Ma couleur contrastante est de la Shepherd’s Wool Worsted en coloris naturel de chez Stonehedge Fiber Mill. Je voulais un fil plus économique après m’être saigné pour le jaune 🙂 Je sais que ce fil bouloche à mort mais j’espère que sur cette petite partie, on évitera les dégâts. J’ai utilisé : 115m/ 125yds. Par contre je trouve son rendu plus fin (je viens de lire sur l’étiquette Worsted Spun Fine…), c’est un peu dommage, mais je pense qu’à la longue elle va reprendre de l’ampleur (et moi dégonfler !)

ALEX0238

Taille : Disponible de la taille XS à XXL, j’ai démarré par la taille S pour le corps, puis fini par la taille XS pour le yoke (encolure). J’ai eu un problème de métrage qui finalement m’arrange aussi. En effet, je prévois une réduction significative de mon tour de poitrine dans les prochains mois. Je m’étais fait avoir avec mon pull-over Stasis devenu un poil trop lâche, je joue la sécurité ! (voir la section suivante pour les modifications)

ALEX0230

Réalisation / modification : J’ai adoré cet ouvrage mais il m’a demandé quand même quelques modifications suite à un constat assez rapide lors du tricotage des manches… les manches sont vraiment larges ! Les tailles XS et S ont les même mesures pour les manches, or même pour du S (et mes bras post grossesse) c’était bien trop large et donnait un effet très cartonné dû à l’emploi de ce fil wortsed. Qu’à cela ne tienne, j’ai docilement suivi le patron (mon cerveau était resté encore un peu à la maternité, je fonctionnais au radar).

J’ai relié ensuite mes manches et corps, pour démarrer le Yoke et sa partie bicolore… pour rapidement suer à grosses gouttes en voyant mon fil jaune disparaître comme peau de chagrin… Je suis allée au bout du bout (en l’économisant de quelques rangs pré-motif) mais ça n’a pas suffit, je m’arrêtais à la moitié du motif… J’ai découvert en écrivant cet article que j’avais sans doute dû confondre mètre et yard lorsque j’étais dans les allées du festival et j’avais donc vu trop peu !! Impossible de recommander du fil (à 44$USD le maxi écheveau pour n’avoir besoin que de quelques grammes, je sais rester raisonnable oui cher Duc) et surtout il y avait bien ses manches cartonnées qui me chagrinaient.

J’ai pris mon courage à deux mains aiguilles et ai démonté TOUT ma partie jacquard de l’encolure, puis séparé les manches du corps, puis détricoté chaque manche jusqu’aux poignets… et j’ai remonté chaque manche en démarrant plus tard mes diminutions, en les espaçant un peu plus (10 rangs au lieu de 8), et en en faisant moins (8 fois au lieu de 10). Ainsi mes manches sont plus ajustées tout en restant très souples et confortables. J’ai ainsi pu gagner 15gr soit 25m environ.

Pourquoi ce calcul savant pour affiner les manches ? Tout simplement pour obtenir 4 mailles de moins sur chaque mailles et lorsque ces deux comptes sont ajoutés au corps (qui était en S je le précise) on retombe sur un total de mailles pour l’encolure qui correspond au … XS. Ainsi je sais qu’au niveau du motif je suis dans les clous ! A cette étape j’ai constaté que mon espace de cerveau disponible s’était un peu amélioré.

ALEX0244

Ce que j’ai aimé: le modèle est très bien rédigé et tout en simplicité. C’est très agréable à lire et on peut avancer son ouvrage sans avoir les yeux rivés sur les explications. La charte du jacquard est assez simple et ne demande pas trop de technicité pour faire suivre le fil.

Le plaisir aussi réside aussi largement dans le choix de ma laine principale qui est super ronde et pleine (quoique un peu sèche pour mes pauvres mains). Je ne regrette pas du tout d’avoir débourser pour ce fil.

ALEX0239

Ce que je n’ai pas aimé : si il fallait trouver quelque chose je pourrais effectivement pointer les manches qui pour les tailles S et XS sont identiques et ben trop larges !! Même la #teamgrosbras trouverait ça louche.

ALEX0236

Pour finir, lors du blocage j’ai eu une légère hausse de tension (pour moi qui est tout le temps à la limite de l’hypotension c’est dingue !) lorsque l’eau est devenue bien jaune et mon blanc un peu jaunasse… Pas de panique, j’ai rincer tout de suite sans prolonger le trempage et j’ai laissé sécher à plat sans épingler. La fibre naturelle a repris sa blancheur qui n’est pas éclatante non plus à la base. Il fallait se souvenir qu’un mouton mouillé prend toujours un teinte plus jaune, et ne pas incriminer forcément son colocataire doré (mais j’utiliserai peut-être du vinaigre une prochaine fois…)

ALEX0247

Je vous laisse je vais remettre mon manteau !

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

DIY, Enfants, Tricot

Wee Chickadee

Plusieurs articles se bousculent en ce moment, mais le quotidien avec un bébé tout neuf étant toujours aléatoire, ceux-ci s’éloignent rapidement et il me faut faire preuve de persuasion avec ce petit monsieur pour les sortir du placard, plutôt que de les oublier à jamais.

Il y a quelques mois, ou plutôt quelques jours avant l’arrivée de ce petit bébé, je patientais sagement et j’occupais mes mains. J’ai multiplié les tests (Noisette, Hattie, Camille) , j’ai multiplié les encours (le col Brioche, un Langoz, etc…). Le terme de ma grossesse était dépassé et j’ai répondu à la proposition de La Maison Tricotée qui cherchait des petites mains pour réaliser des exemples de tricots dans les laines vendues en boutique. Je boudais de ne pas avoir de signe de ce bébé squatteur, je me suis concentrée sur du jacquard. Et pan ! (une semaine après avoir débuter le gilet, nous lui avons intimé l’ordre de déguerpir).

Il est sûr que choisir un fil n’est jamais super facile, et voir des petits  carrés tricotés à côté aide à voir le rendu de la laine, mais voir des articles entier, aide à se projeter, à imaginer le modèle final, et paf a-che-ter !

La commande m’a donc été faite pour un modèle prédéfini avec le fil prédéfini, je suis venue mettre mon avis pour les couleurs. Ça correspondait aussi aux goûts de Céline, bingo !

IMG_0585

Modèle : Wee Chickadee d’Ysolda Teague. C’est un modèle disponible sur Ravelry et dans sa collection Wee Ones (6 patrons), payant et en anglais uniquement (il me semble bien).

Taille : comme c’est pour avoir un exemple, pas de destinataire prévu, on a donc convenu du 6-9 mois. Il va du 3-6 mois au 4 ans. J’ai utilisé une aiguille 3,25 mm.

21576466_273381066501760_7825664789677342720_n_small2

Fil : la qualité TINA de la Maison Tricotée. C’est un fil fingering, 100% mérinos lavable en machine, disponible au poids/mètre donc assez économique, on en prend que ce dont on a besoin. Et on revient en chercher si on a vu trop juste. Il ne se dédouble pas, et reste chaud tout en étant fin.

J’ai utilisé les coloris Benoîte Groult (jaune) pour les oiseaux et les extrémités des bordures mousses, Mère Thérèsa (bleu) pour les petits croisillons, et enfin Julie Paquette (gris) pour le corps général et les manches. Les quantités ont échappé à mon contrôle mais les quantités avancées dans le patron sont largement suffisantes.

21690647_1541301405936457_1090616213635072000_n_small2

Réalisation / modifications : Le gilet présente des petites particularités de construction. Il se tricote en Top-down, du haut vers le bas, puis on reprend les mailles des manches et on les fait en dernier. Pour les adeptes du jacquard, commencer par la partie colorée c’est vraiment un cadeau. On réalise le corps du gilet mais la grosse particularité réside dans le fait de monter la bande de point mousse de l’encolure des demis devant et du bas d’un seul coup à la fin. La bande de mousse sur les demis devant est alors verticale, les boutonnières seront donc elles-aussi verticales.

IMG_0583

On pourrait penser qu’elles se réalisent en rabattant quelques mailles qu’on remonte ensuite au rang suivant, mais pas du tout. Ysolda, la designer, réalise ce qu’on appelle : One Row Buttonholes, autrement dit les boutonnières faites sur un rang. En effet pas besoin de deux rangs pour les former puis les fermer.

Son tuto est celui-ci (disponible sur son site, rien sur le patron…) : http://blog.ysolda.com/2014/3/20/technique-thursday-one-row-buttonholes

Mais je ‘ai jamais réussi à suivre ses instructions, j’ai donc opté pour celui-ci : https://www.youtube.com/watch?v=ZKsPEFFcaH0

Ce que j’ai aimé : je testais pour la première fois ce fil et il est vraiment agréable à travailler. Les couleurs variées comme pour la CASA, donnent des tas d’idées pour des jacquards. J’ai acheté tout-de-go ce qu’il me fallait pour un bonnet de printemps (oui pour l’hiver je mise sur la Worsted bien plus chaude).

IMG_0584

Ce que je n’ai pas aimé : clairement ? je n’étais pas particulièrement fan du design tout d’abord. Je n’aime pas vraiment les design enfantins. On voit très bien que le porteur du vêtement est un enfant, pas besoin d’en rajouter des caisses. et quand on voit les exemples de la page Ravelry, bbbrrrr les couleurs choisies font un peu froid dans le dos, c’est pour cela que j’avais opté pour la sobriété de ce côté là.

Ensuite, j’ai trouvé le patron assez léger en explications, on cherche un peu à comprendre ce qu’on nous demande et les techniques sont soient succinctement décrites, soit pas décrites du tout. Sans internet à proximité, tu sèches un peu… Débutants abstenez-vous !

Enfin, le montage de cette bande à relever : déjà il faut relever des mailles et n’importe quelle personne qui tricote te dira que c’est chiant ennuyeux (je châtie mon langage #toddlermom) mais alors là c’est aussi à mon sens pas très esthétique. On tricote au point mousse une bande droite, ce qui donne un col qui monte tout droit… Et le rang de boutonnières est assez spécial aussi. Cela indique un nombre pair de boutonnière alors que la norme veut de l’impair. Ici aussi il aurait clairement fallu une boutonnière de plus pour éviter des vides et que cela tire trop sur le cardigan…

IMG_0582

En somme on comprendra que je ne suis pas fan du modèle pour le faire porter à mes propres enfants, mais que le choix de couleur fait clairement passer l’ensemble qui a été bloqué une seconde fois je pense par Céline de la Maison Tricotée, un blocage plus harmonieux qui lui a donné une forme bien plus jolie (lors du dépôt je le trouvais très large). Je me suis même extasiée en le voyant en boutique avec ses jolis boutons poule en céramique !

EnregistrerEnregistrer

DIY, Enfants, Patron, Test, Tricot

Augustin pour l’automne

J’ai récidivé… J’ai repris mes aiguilles et mon ordi et ai répondu à l’appel au test pour le nouveau modèle d’Anna du site Along avec Anna il y a quelques semaines. Il faut dire qu’après les cardigans Noisette et Dandelion pour les fillettes, il s’agissait là d’un modèle pour petit garçon. Enfin, à mon sens, parfaitement mixte. Les cols châles, ça va à tout le monde, fille ou garçon.

Fier vous à l’attitude sereine de mon petit garçon (qui n’en finit pas de dormir et fleurir sur la toile ces jours ci !) et laissez vous tenter.

ALEX0071

Modèle : le Cardigan Augustin d’Along avec Anna, disponible en anglais et français pour les tailles 3 mois à 8 ans. Du jersey, du point de blé, une construction bottom-up, du raglan et un col châle formé en rangs raccourcis.

IMG_0650

Taille : j’ai réalisé la taille 3 mois. J’ai un nouveau-né à la maison et malgré ma bonne volonté à tricoter, il passe bien avant tout et occupe mes mains. Avec la date butoir pour le rendu des appréciations du modèle, je n’ai pas voulu prendre de risques. Bingo, il a 2 mois sur les photos et va en profiter un bon moment.

Fil : j’ai testé pour la première fois le fil de la boutique montréalaise La Bobineuse de Laine : Bébé Alpaga 100%. C’est une laine maison qui est inscrite à tricoter en 3,5-4 mm, or je trouve que c’est exagéré. Je l’ai moi-même tricoté en 2,75-3.25 mm et ça donne un rendu plein, sans être serré. Pour le coloris, aucune idée sur l’étiquette, il n’y a pas de nom (ce qui est un peu dommage) mais le site mentionne “ORGE”. Sans surprise j’ai opté pour un coloris Moutarde avec un fil de rouge à l’intérieur. Un beau rendu cannelle en somme. Idéal pour cet automne !

IMG_0653

Boutons : 5 boutons imitation cuir de 15 mm trouvés chez Plazatex à Montréal.

Réalisation / modifications : pas de modifications pour ce coup d’essai. Nous avons pas mal échangé lors du test avec la designer et les autres testeuses pour convenir aux débutants comme aux plus confirmés. Il y a tout de même quelques challenges avec les rangs raccourcis et le relevé de mailles intensif pour former le col châle, mon premier à date !

ALEX0072

Le patron ne donne pas d’indications de nombre de mailles à relever. Ça me chiffonne parfois car je déteste au plus haut point recommencer une bande de ce type. Mais les mesures différent selon les personnes ! Pour ma part les mesures A et B représentent : A = 32 mailles et B = 31 mailles…

ALEX0069

Ce que j’ai aimé : J’ai aimé le contraste des manches en jersey et du corps au point de blé. Ça adoucit le côté doucement vintage du point de blé. La séparation en raglan découpe bien les lignes.

Le relevage de mailles des demi devants et col sur un meme rang donne un nombre de mailles impressionnant mais il faut avouer que le rendu final est d’une fluidité appréciée.

Après l’avoir essayé au petit bonhomme, je fonds littéralement pour cette coupe du col châle. Son père aussi, il m’a commandé le même !

ALEX0075

Ce que j’ai moins aimé : Une fois le modèle terminé, cela se confirme : le point de blé c’est vraiment beau, mais y’a pas à dire c’est un peu long à réaliser. Je n’avais qu’une quinzaine de centimètres à faire pourtant pour atteindre les emmanchures, mais ça m’a paru bien long.

Pour être sûr de ne pas avoir un col trop ouvert vous pourrez déterminer votre première boutonnière quelques mailles plus haut que le repère évoqué dans le patron. L’ouverture du col sera donc un poil plus haute et les 5 boutons moins rapprochés au final.

IMG_0654

Il tombe à pic pour cet automne au vent glacé qui a démarré chez nous. C’est un modèle passe partout que je referai avec plaisir dans les tailles supérieures. Il n’y a juste qu’à espérer que mon petit glouton ne pousse pas trop vite pour qu’il puisse en profiter longtemps !

ALEX0073

ALEX0065

EnregistrerEnregistrer

DIY, Hommes, Patron, Tricot

Qu’on me donne de la brioche !… et un Col !

J’ai succombé à l’appel de la brioche ! Point de viennoiserie à tendance gâche vendéenne. Il s’agit d’un style de point de tricot particulier qui donne un effet tressé mousseux et fondant. L’effet est souvent renforcé avec un peu de nutella en le réalisant à deux couleurs : l’une reste en arrière est n’apparaît que lorsque le point est étendu (ou sur l’envers).

ALEX0050

Modèle : Garter Stitch cowl & brioche de Melody Hoffman, qui se tricote en laine Aran et qui est gratuit ! Il n’est disponible qu’en anglais mais le patron est si simple que même les stricto-francophones pourront s’en sortir haut la main. J’avais craqué sur la version de ma compatriote Amélie alias Clezeo, réalisée lors de la phase de test.

ALEX0068

ALEX0042

Fil : Pour me récompenser d’avoir fait la file d’attente pour voter aux présidentielles à Montréal pendant quelques heures (grosse organisation à Montréal au premier tour !), je suis allée faire la file d’attente à la caisse lors de la braderie de printemps de La Maison Tricotée. Après avoir touché ces écheveaux de nombreuses semaines, le fait de les voir à 50% a fait fumé mon cerveau, j’ai pris 4 écheveaux de Illimani Yarn LLAMA II (chunky) avec ce projet bien en tête, en 3 coloris : gris très pale en couleur principale (0HC002) pour 150m (soit 1,5 écheveau), puis 100 m de gris moyen (9HM002) et de gris anthracite (foncé) (9HM003) (1 écheveau de chaque).

ALEX0040

Réalisation / modification : le modèle est une alternance de partie en point mousse avec  une seule couleur, puis une partie en brioche bicolore. Tout en respectant la hauteur totale en centimètres, vous pouvez très bien monter le col à votre sauce en alternant plus souvent ou moins souvent ces deux zones. C’est ce que j’ai fait en allongeant un peu les parties en brioche au détriment du mousse.

Ce col a la particularité originale d’être tricoté en tube, avec un montage provisoire puis raccordé à la fin pour former un tube infini. Ainsi on obtient un col doublé et un rendu tourné de 90 degré par rapport au moment où on le tricote !

ALEX0053

Le modèle plaît même à mon cher et tendre Duc, mais attention à la barbe piquante qui peut accrocher les fibres délicates.

image_small2

J’ai aussi modifié les associations de couleur dans la brioche pour que chacune de mes trois couleurs s’y retrouvent au moins une fois. Pour utiliser tout mon fil pour les couleurs en 1 écheveau et aussi pour faire un enchaînement plus fluide à mon goût.

ALEX0072

Ce que j’ai aimé : découvrir le point brioche ! Ça m’avait l’air bien compliqué et je me réservais cela après l’accouchement, mais finalement le bébé jouant les prolongations j’ai craqué et fait le col en une petite semaine (les blagues entre col et col sont encore un peu précoces, je vais m’abstenir).

image_small2-2

J’aime aussi beaucoup la douceur et le côté fluffy de cette laine de Lama. Il est très très très chaud, mais cependant encore un peu pelucheux.

Ce que j’ai moins aimé : Ce côté poilu du fil va sans doute l’éloigner de mon coup pour le début du portage de mon bébé. En effet je doute qu’il apprécie les poils de la dite-bête dans la bouche. Je prie donc pour que les poils s’atténuent rapidement.

ALEX0048

Si c’était à refaire, je changerai surement ma répartition de couleur pour avoir des parties en brioche plus tranchées avec au moins la couleur la plus claire pour bien faire ressortir. Avec un fil un peu plus rond et retordu sans doute… Mais mon option de répartition contraire au patron a fait atténuer ma déception quand à ma stratégie d’achat (oui je sais, j’ai des peines immenses).

En réduisant le nombre de mailles, je pense même l’adapter pour un col enfant, bien pratique pour la garderie et à mettre sans que ça traîne dans les flaques ou la neige #autonomiejecristonnom .

Ok Automne frette et Hiver glacial,

je suis parée à vous accueillir !

EnregistrerEnregistrer