Cadeau de naissance, DIY, Enfants, Tricot

Lil Brother Romper

Il est offert je peux donc désormais vous parler de ces mignons tricots offerts à mon amie Clelola pour la naissance prochaine de son deuxième bébé. Un bébé qui gardera son identité secrète jusqu’à la naissance donc nous avons préparé avec deux comparses un jolie valisette trousseau pour couvrir et gâter ce bébé sur toutes les saisons à venir.

DSCF0122

Modèle : Little Brother’s romper de PetiteKnit. Il s’agit d’un modèle payant disponible en anglais, danois, suédois, norvégien.

Taille : J’ai réalisé la première taille en 0-3 mois pour le début de l’été de ce petit bébé prévu pour juin. L’hiver a beau être long, l’été arrive toujours de façon fracassante fingers crossed et peut être bien chaud. On espère qu’il ne sera pas trop baraqué à l’arrivée pour pouvoir le porter quelques fois !

DSCF0116

Fil : c’est du coton ! Du fil Revive de Katia Yarns, trouvé lors d’une virée entre copine un après midi de chalet où il n’y avait pas assez de neige pour les balades en raquettes, mais pas assez beau pour tricoter ou bouquiner sur un transat … (Se baigner, j’ai même du mal à l’imaginer !)

J’aimais ce fil gris chiné blanc, bien rond mais j’ai raté un peu le coche pour un faire quelque chose pour ma petite fille et le métrage disponible fut vite insuffisant. Pour le bébé de mon amie, c’est encore mieux ! Je pensais passer mes trois pelotes, mais le métrage est encore et toujours un peu aléatoire avec cette designer. Il ne m’aura fallu seulement que 125 m. J’ai sans doute de quoi en faire un autre pour mon petit garçon ! Ce fil ne se fait plus (il est discontinué) et c’est bien dommage.

DSCF0127

Réalisation / modifications :

La formation débute par le bas en faisant le devant et le dos séparément. Ceux-ci se rejoigne ensuite pour tricoter un tube sans la moindre diminution ou augmentation. On fait alors confiance au coton extensible pour les bedons bien rebondis (note pour mon Little D.) et on fait quasiment le même process pour le haut. Pour le dos, on rabat au centre et prolonge en deux bretelles au point mousse. Aucune difficulté vraiment ! Mis à part le décryptage du patron rédigé toujours de manière personnelle.

DSCF0120

Ce que j’ai aimé :

Travailler ce fil reste le plus agréable mis à part le résultat final. C’est vraiment un look adorable et je pense vraiment à l’adapter en taille 9 mois pour mon petit garçon pour les chaudes journées d’été montréalaises. Parfait pour commencer à crapahuter.

DSCF0117

Ce que j’ai moins aimé : vraiment ? pas grand chose ! Ou alors découvrir le résultat final si mini mini que j’ai un peu l’angoisse que le bébé de mon ami ne puisse pas le porter !

DSCF0118

C’est un de ces patrons parfaits pour réaliser un petit cadeau de naissance, rapide, efficace, adorable, et facile à caser dans des petits restes de laine. Je vais d’ailleurs créer un nouvel onglet pour référencer les patrons parfaits pour ça dans la page d’accueil du blog !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

DIY, Enfants, Tricot

Bits + Pieces, le béguin express

J’avais dit que le Northport serait le dernier bonnet de la saison 2017-2018, mais visiblement il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… eux, et les mères de familles en goguette qui partent voir l’océan sur un weekend prolongé avec un bonnet un peu grand pour des oreilles de bébé un brin fragiles. Deux ans sans respirer l’iode était bien trop long pour une fille de La Rochelle…

DSCF0047

Nous avons donc évité l’overdose chocolatée en prenant la route pour le pays voisin et direction le bord de mer. Les White Mountains ont donné un arrière goût rance pour la petite demoiselle ballottée à l’arrière, et un parfum nauséabond pour les autres acolytes du voyage. Béni soit le seau de plage astucieusement placé non loin de la fillette à la bile abondante et généreuse… Le partage mes amis, y’a que ça de vrai !

Histoire donc de me changer les idées durant cette route en lacets, j’avais prévu un nouveau projet pour mon petit dernier (oui je note bien dernier Caro) qui hérite des bonnets de sa soeur et se trouve à ce moment-ci entre deux tailles. Il a 6 mois et porte le bonnet Quynn de sa soeur à 18 mois… Le précédent béguin Pierre Louis était vraiment devenu trop juste…

31416896_10156078442876233_5099108971948539904_n

Modèle : Bits + Pieces de Veera Välimäki. Il s’agit d’un modèle payant (2.90 euros bien investis je vous assure) disponible en anglais. Cette designer est plus connue pour ses chandails ou ses châles, mais ces petites pièces sont des pépites.

DSCF0094

Fil : J’ai utilisé du fil à chaussettes, c’est-à-dire du fil fin dit fingering comportant du nylon (qui fait sa résistance). Quand on sait le nombre de fois et la durée durant laquelle on porte nos couvre-chefs laineux ici, il vaut mieux prévoir du solide ! J’ai opté pour le Fingering 80/20 de Shelridge Yarns : le coloris vert 1506 Carribean Waters en couleur principale pour 66m/72yds et le coloris jaune 1104 Goldenrod pour la contrastante pour 38m/41yds. A l’époque, j’en avais fait des chaussettes Elske en jacquard que j’adore et qui sont très résistantes.

Taille : 9 mois, avec quelques hésitations… Le destinataire ayant tout juste 6 mois et l’hiver ne devant plus durer des semaines (soyons optimistes que diable !) MAIS présentant un périmètre crânien à faire pâlir d’effroi n’importe quel primipare, j’ai un peu hésité ! 9 mois est même un peu juste pour le bonhomme mais en faisant un blocage sur un ballon de baudruche, j’ai pu gagner en circonférence. Le point mousse a un gros potentiel d’agrandissement.

DSCF0097

Réalisation / modifications : C’est un modèle vraiment rapide à réaliser. 3h à l’aller et 1h au retour, le tour était joué ! Oui du coup, il n’a pas vraiment servi sur place mais il a comme un goût d’iode quand même ! Il se tricote en point mousse en partant du cou et en remontant vers la cime de la tête et finir sur le front. La forme arrondie avec deux pinces sur les côtés, est créée avec des rangs raccourcis à suivre un peu religieusement.

Je n’ai pas fait de modifications, j’étais en voiture je vous le rappelle, pas le temps de réfléchir à des modifications de fit… de plus il est parfait ainsi !

DSCF0086

DSCF0049

Ce que j’ai aimé : pouvoir piocher dans nos trop nombreux restes de laine est toujours très appréciable. Pour ce modèle, je savais que je pouvais compter sur un solide stock de restes de pelotes de fingering (fil à chaussette surtout) pour le compléter.

J’aime aussi la forme créée avec les rangs raccourcis, il épouse parfaitement la tête bien ronde du petit garçon pour lequel je l’ai fait et le lien en icord permet de le fermer pour garantir aux oreilles de rester au chaud. En le regardant rapidement, on pourrait croire à des coutures faites dans un second temps, mais il s’agit bien d’un changement d’angle fait grâce aux rangs raccourcis. Simple et très efficace.

DSCF0093

Le fil fingering permet tout de même de ne pas cuire dès que la température se radoucit. Un bon compromis, comme le printemps ici.

Ce que j’ai moins aimé : Est-ce que gérer le tricot en même temps que les vomis de ma fille de 3 ans lors du trajet ça compte ? Non parce que sinon rien ne me vient !

DSCF0096

Si on veut vraiment creuser, peut-être le léger écart qu’il existe au coin sur un seul coté et qui s’est formé par ma faute ! Je pense qu’il fallait serrer très fort cet endroit. Pour le prochain, je me concentrerai bien sur la tension de mon fil !

J’ai désormais envie d’en faire dans toutes les tailles au dessus pour mon petit D. même si la perspective de sortir tête nue est aussi très alléchante. Avec la toison de cheveux si mince qu’il a pour le moment, je suis encore bonne pour un peu de tricotage ! Et pour les amis aussi !

 

DIY, Enfants, Tricot

Elinor ou le bloomer so trendy

J’aurai pu publier cet article il y a quelques semaines déjà  (deux pour être exacte, ne nous emballons pas), mais les caprices météorologiques tenant absolument à nous faire croire que l’hiver québécois est éternel, j’avais le frein sur l’index et j’ai préféré publier quand il sera d’actualité.

Il aura fallu que je reprenne le travail et que le Duc prenne le relais en congé avec notre petit bonhomme de 7 mois, pour que l’été arrive sans réellement se prendre la peine d’inviter le printemps. C’est comme ça le Québec, on y parle toujours de 3 saisons et on a pas vraiment le sens des proportions.

Je rêve donc de voir le petit Monsieur mouliner des gambettes dans des petits shorts et bloomers adéquats à sa condition de Homo Sapiens pas encore Erectus, mais plutôt Bavulus… le bloomer en tricot a donc ici une deuxième effet kiss cool utilisation : celui d’éponger !

Go !

DSCF2911

Modèle : Elinor’s Bloomers de Petite Knit disponible de la taille naissance à 24 mois en anglais, suédois, norvégien et danois… Mon choix est allé au cousin britannique.

Fil : Bergereine de Bergère de France, en coloris Pyramide. C’est un fil 50% laine peignée et 50% coton que j’avais déjà pu utiliser pour la combinaison Vinterdrakt de Paelas pour ma fille ou le pull Petit Binic pour mon neveu. J’ai utilisé 135m/146yds. Attention le métrage annoncé est un peu sur-évalué à mon sens (ou alors ils ont imaginé un i-cord de 15m de long). Je pensais finir mon reste de laine, et je suis toujours avec 50m… bref !

DSCF2916

Taille : 6/9 mois pour mettre dès à présent avec des collants hérités de sa soeur ou des longues chaussettes au genou. Avec des aiguilles 4 mm pour ce fil un peu épais. J’ai ajouté un élastique de 2 cm de hauteur pour 36 cm de longueur.

Réalisation / modification :

J’ai choisi de prendre l’option avec l’élastique à la bande de ceinture, que je trouve plus masculine qu’avec l’i-cord à nouer (mais c’est très personnel).

La construction de cette culotte est assez simple. On démarre par la ceinture (les deux bords à la suite, séparé par un rang envers pour la pliure). Lorsque la taille de la culotte parait satisfaisante, on démarre quelques rangs raccourcis pour créer la zone rebondie du popotin de bébé et on termine le devant dans un premier temps et le dos dans un second (ou l’inverse mais en gros séparément) pour rassembler enfin les deux parties à l’entrejambe.

DSCF2919

J’ai modifié cette fermeture pour la réaliser invisible avec la méthode du grafting. Avec une aiguille à laine et le fil coupé on coud les deux bords comme s’ils étaient réalisés en continu. Astucieux et très confortable pour éviter une couture à cet endroit précis. Le patron préconisait une couture, c’est un peu dommage même si plus accessible à tous les niveaux.

DSCF2918

Ce que j’ai aimé : coudre la bande de ceinture. Celle-ci ne se réalise pas, comme on pourrait le penser, en rassemblant le montage et l’extrémité, tout en tricotant avec une troisième aiguille (tu formes ainsi comme un ourlet) (en y insérant l’élastique au préalable si tu choisis cette option), mais bien en la cousant à la toute fin. Je pensais que je laisserai le tricot dans un coin, réticente à m’y mettre mais en fait la coupe tombe bien juste et on peut facilement coudre cette bordure en insérant son fil (divisé en deux dans mon cas) dans la maille de montage puis dans un pont du jersey envers en faisant attention à suivre la même ligne tout le long du tout. Avant de fermer on insère l’élastique de 2 cm de large avec une épingle à nourrice et le tour est joué. C’est propre, pas épais, et je suis sûre que cette option de ceinture plaira beaucoup au Duc #fucklesliensànouer

J’ai aimé aussi et surtout le look général de ce petit accessoire très chic d’un dressing d’enfant. Le patron n’est pas très compliqué (passé le déchiffrage propre à la rédaction) et le rendu est proche des photos attendues, les proportions conservées. Il est alors facilement déclinable dans des matières aussi bien chaudes que légères.

DSCF2921

Ce que j’ai moins aimé : la rédaction du patron est, comme la plupart des autres patrons de cette marque, assez succincte et pas forcément accessible aux débutants. On nous laisse avec des approximations la plupart du temps, alors que c’est un modèle général qui s’annoncerait assez simple. Parle-t-on de X cm à partir du montage ou à partir du pli de la ceinture ? Les mailles à relever sont-elles à commencer à relever à l’entrejambe ou sur le côté ? bref, rien de vital mais qui peuvent désarmer les indécis(es).

DSCF2913

Je rêve mon petit garçon dans ces tons là en ce moment, du gris, du beige, du chanvre, mais c’est sans doute parce que la garderie n’est pas encore commencée ! Les vêtements du commerce ont tendance à faire dans le criard, et encore plus pour les petits garçons, comme si le rouge franc, le bleu roi, et autres couleurs tapes à l’oeil étaient requises pour en faire des fonceurs. Je m’interroge… Notre D. porte du pastel, du rose, des fleurs, des pois, tout comme sa soeur en y alliant du jaune moutarde #évidemment !

Bon plan, Brico, Couture, Crochet, Déco, DIY, Tricot

Les corners LAINE à Montréal : liste non exhaustive…

C’est à la suite d’un énième message d’une tricoteuse esseulée, que je me suis dit qu’il serait bon de refaire un énième article sur les différentes boutiques qui offrent de la laine sur Montréal. C’est bien sûr un article avec un peu d’avis personnel et en perpétuelle modification à mesure que j’en (re)découvre.
La liste suivante est organisée de manière complètement aléatoire ou plutôt en suivant uniquement mes habitudes de visites grâce à leur proximité de mon domicile (tu sais l’hiver et ses -25 degrés toussa toussa)
la Maison Tricotée : le plan c’est ICI.
IMG_0585
C’est une petite boutique avec salon de thé, agréable avec de larges fenêtres pour se poser tranquillement et voir de belles laines. Ce sont pour la plupart des laines teintes à la main par des américains ou canadiens. Le prix est donc assez onéreux (parce que c’est de l’indépendant ma bonne dame ! Travail à la main et en quantités restreintes) mais on trouve aussi de la très bonne laine plus bon marché comme les fils maison de l’enseigne (Casa, Cora, Tina) qui se vendent au poids (très pratique et économique pour les jacquards). Nombreux accessoires en vente aussi (aiguilles, gadgets, broderie, etc). Cours disponibles toute l’année et à thème. Mon petit doigt me dit que des nouveautés s’en viennent ! Stay tuned !
la Société Textile : le plan c’est ICI.
J’ai profité du printemps tout récent pour partir en virée avec le bébé pour découvrir la nouvelle boutique implantée sur la rue Bernard désormais. C’est plus un espace de travail créatif qu’à proprement parlé une boutique. C’est vaste et clair avec plein de place pour s’installer. Ils vendent à la fois un peu de laine, du tissu et des articles pour de la broderie. Ils organisent beaucoup de cours et des rencontres, le lieu s’y prête vraiment. Ils fonctionnent sur le principe d’un anticafé, c’est-à-dire que tu payes ta présence et les boissons sont à volonté. C’est un peu désarçonnant quand tu n’es pas prévenue par contre…
la Bobineuse : le plan c’est ICI.
Petite boutique avec notamment quelques fils extérieurs mais surtout le plus intéressant  des fils maison de l’enseigne, qui couvrent une gamme de fils assez large avec du mérinos, de l’alpaga, du fil à chaussette et de l’acrylique aussi ! Peu de choix d’une même fibre mais des couleurs maisons travaillées. Le gros plus : le personnel est super sympathique, des rabais sur les fins de cônes (notamment pour les chaussettes) et on peut aussi se poser pour tricoter un peu. Gros choix d’aiguilles et de babioles de tricot/crochet !
IMG_1908
la Lainerie Lépine : le plan c’est ICI.
Un peu excentré dans Montréal, c’est une ancienne mercerie remplie de laine Pingouin reprise par une jeune passionnée. Elle a fait un sacré tri et offre désormais de beaux fils teints à la main en plus des grandes chaînes de fils industriels. Il y a toutes les qualités et une gamme de prix bien large pour tous les budgets.
Mouliné : le plan c’est ICI.
Gros choix de fils tant teints à la main qu’industriels. L’accueil est parfois un peu étrange mais quand on sait ce que l’on cherche, ça va. L’avantage : c’est trié par grosseur de fil ! C’est souvent mon option pour les fils pour enfants sans avoir à rester trop longtemps à papoter.
Espace Tricot : le plan c’est ICI.
Gros choix de laines et bonnes qualités. J’irai bien plus souvent si c’était plus près de chez moi ! De très bons conseils et très agréable de voir toutes sortes de pièces déjà tricotées pour constater du redu d’une laine !
Effiloché : le plan c’est ICI
C’est une boutique à la fois de tissus, et de laine, sans compter les petits accessoires pour les loisirs qui s’y rattachent. La boutique n’est pas forcément sur mon chemin alors j’y fait des apparitions spontanées parfois sans réel projet en tête. Mais leur gamme de laine est variée, avec des fils précieux de toutes les bestioles possibles, aux coloris plus pleins que foufous (ce qui n’est pas forcément pour me déplaire). C’est d’ailleurs là que j’ai déniché les deux pelotes qui m’ont sauvé pour finir mon Smocking Cardigan.
IMG_1997
Ils organisent aussi des rencontres et des aides pour les petits pépins des tricoteuses. Il y existe un solide groupe d’entraide et de passionnées de patchwork !
IMG_1999
Sinon il y a aussi les enseignes de loisirs créatifs comme Omer de Serres, ou encore ma mercerie de quartier adorée J& L Couture (sur St laurent). On trouve aussi des pelotes recyclées dans des bazars d’église.
Si vous avez des coups de coeur pour de nouveaux endroits débits de laine sur Montréal, n’hésitez pas à m’en faire part !

EnregistrerEnregistrer

DIY, Tricot

Northport ou le dernier bonnet….

Il n’est jamais trop tard pour un dernier bonnet pour le saison ! Tant qu’il y a de la neige dans une ruelle, je sors la tête couverte. Si tu es déjà venu dans nos contrées, tu sauras que 50% de ta chaleur sort par ton crâne (ça fait une fumée fort gracieuse les jours frettes) donc on garde sa tuque tout en adaptant le fil pour la chaleur ! Printemps : fingering !!

ALEX0375

Modèle : Northport d’Amy Miller .  Le patron est payant et disponible en anglais. Que les récalcitrants en anglais se rassurent, pour suivre une charte pas besoin d’être bilingue !

ALEX0363

Taille : Pour des aiguilles 2.75mm et 3.25mm, j’ai réalisé la taille intermédiaire proposée : 18 pouces. C’est assez difficile de jauger quelle taille faire car il n’est donné que les dimensions du bonnet non porté. Il faut donc imaginer le taux d’élasticité pour savoir si ça nous ira. Il tire un peu et j’ai une petite tête (si si je vous jure). A refaire, ou pour un autre adulte (plus normal que moi) je le ferai dans la taille la plus grande.

Fil : Après avoir testé le fil Tina de la Maison Tricotée lors du tricotage de Wee Chickadee, j’ai été conquise par ce fil fin fingering chaud et qui a l’avantage d’avoir tout un panel de couleurs variées et d’être lavable en machine. J’ai donc choisi 4 couleurs automnale pour le réaliser (mais je le mettrai au printemps cherchez l’erreur) : Mère Thérèsa (bleu; 66m/73yds) – Elisabeth Zimmerman (écru; 37m/40yds) – Sacagawea (Marron; 7m/9yds) – George Sand (Rouge 4m/5yds).

ALEX0383

Réalisation/modifications : 

J’ai principalement changé la charte du jacquard pour la réduire et éviter l’effet trop slouchy (qui tombe vers l’arrière) du bonnet. En effet, la charte après les côtes se résume en un premier design qui se répète une fois de plus et on termine par un dessin plus court. Or après le premier design, j’ai vu qu’il mesurait déjà XX cm de haut ce qui prévoyait une hauteur excessive pour un bonnet. Je voulais éviter l’effet bonnet de nuit.

ALEX0376

Je suis donc passée directement au dernier design. Pour les personnes qui achèteront le patron, j’ai réalisé les rangs 01 à 36 puis 59 à 72.

La réalisation, quant à elle, est assez simple avec des diminutions dans le dernier design de jacquard qui est bien plus simple. Pas de difficultés insurmontables. C’est cependant un niveau de jacquard un peu plus intermédiaire que débutant car on associe plusieurs fils (parfois 3) mais c’est un bon entrainement (plutôt qu’un pull interminable).

ALEX0364

Ce que j’ai aimé : Choisir les couleurs pour ce joli design de flocon. Il a plu à toute la maison Perrin si bien que le Duc a espéré secrètement que la taille choisie soit trop ample et qu’il lui revienne. Manqué ! La mini miss a bien tenté aussi de le récupérer mais au contraire il est encore bien trop loose pour elle ! Re-manqué je le garde !

Ce que j’ai moins aimé : me casser la tête sur quelle taille réaliser a été un peu frustrant. Surtout qu’on peut difficilement essayer le modèle en cours de réalisation. Après un jacquard si travaillé, c’est décevant de le voir un peu tiré, même si le blocage sauve un peu la donne.

ALEX0371

Le rentrage de fil, on en parle ? Pour conserver la bonne élasticité du bonnet en hauteur, je n’ai pas voulu faire suivre mes fils sur la hauteur lorsqu’on abandonnait un fil sur 3-4 rangs. J’ai donc coupé et eu des dizaines de fils à rentrer. Il a donc patienté quelques semaines avant d’être bloqué et porté. Note pour plus tard : Les rentrer au fur et à mesure !

Avec de la chance le printemps frais ne dure que 15 jours et on passe directement à l’été et sa moiteur salvatrice ! Yeah !

Bon plan, DIY, Enfants, Tricot

Spring Minky Mittens

Voilà la printemps et au Québec ça veut dire qu’on peut enfin sortir nos moufles, mitaines, gants tricotés, joliment ouvragés, mais parfois trop légers pour notre temps frisquet je fais des rimes j’ai dormi plus de 7 heures d’affilées.

IMG_2177

Modèle : Minky Mittens de Gretchen Tracy. Il s’agit d’un modèle gratuit et pauvre en laine ! Pour les tailles, vous avez un très large éventail du Toddler à Large (adulte).

Fil : j’utilise encore et toujours mes restes de laine pour ces petits projets. La couleur principale est de la CASA de la Maison Tricotée, coloris Benoite Groult, utilisée pour le pull Camilla Babe, mais aussi le bonnet Quynn du moment, le cardigan Saffran tout en jacquard et le bonnet Frosted Alpine. J’ai utilisé 55m/60yds.

IMG_2178

Pour la couleur secondaire, je voulais finir le fil des guêtres de ma petite fille de la Lanas Stop Verdi, tricotées par sa matante Caro, fil dont j’ai hérité à son déménagement, avec lequel j’ai allongé et réparé les dites guêtres… Il me restait encore du fil, mais finalement pas suffisamment pour finir les deux mains. J’ai pu y ajouter le fil de mes propres guêtres comme ça la boucle est bouclée de la Savannah DK de The Fiber Company (coloris Persimmon mais il ne se fait plus). Oui il y a de la soie dedans mais il faut finir ces restes interminables ! Il m’en a fallu 26m/28yds.

Il est super intéressant d’utiliser un fil changeant de couleur pour cette deuxième couleur, ainsi ça irise pas mal la main sans avoir à changer de fil.

IMG_2229

Taille : j’ai réalisé la taille Small Child, J’avais réalisé la plus petite taille l’an passé et c’est vrai que c’était assez étroit. Là elles sont parfaites pour des mains de Toddler ! On utilise des aiguilles 3.75 et 4 mm pour une laine un peu plus grosse. C’est souvent l’usage pour des mitaines, ça permet d’avoir un rendu dense qui ne laisse pas trop passer la fraicheur.

Ce que j’ai aimé : Le motif en relief que le glissé de mailles, sans les tricoter, donne. Ça rend moelleux et surtout doublé pour garder les mains au chaud pour un printemps québécois aux vents encore glacés.

IMG_2180

Ce que je n’ai pas aimé : la rédaction du patron. C’est assez confus, on est un peu laissé libre de commencer le pouce où l’on veut. Il n’est pas toujours indiqué de couper le fil lorsque nécessaire. Et enfin rentrer les fils ! Rentrer les fils sur ce type d’ouvrage mini est un peu fastidieux.

C’est un projet facile à faire et surtout très rapide. Cela dit vu le nombre de fils, il est recommandé à la demoiselle de ne pas les laisser dans le sable du parc (ils seront sales dès la première utilisation mais passons…). Pour cela, j’ai réalisé un tricotin (boudin tricoté) pour relier les deux mitaines, et les garder dans son manteau, à pendre à ses poignets !

Miss Ravelry prend le métro !

IMG_2225

DIY, Enfants, Tricot

Almond Lil’Kimono

Lorsque j’ai passé le cap des multipares (aka mom of two), j’ai commencé à voir toutes les fratries autour de nous s’agrandir également. Sans forcément calculer, il y a comme un cycle d’enfant qui revient inexorablement. Dans la vie ça peut être compliqué, mais en tricot c’est une aubaine. Même si ton propre bébé est devenu trop grand pour certains modèles, il y a toujours un bébé plus ou moins éloigné à gâter.

Et là ce fut Mouille-mouille…

Je m’explique car ça pourrait déraper cette entrée en matière.

Mouille-mouille est le nom fort affectueux donné par ma petite Etoile et ses amis de la garderie pour la future petite soeur d’une des leurs. Mouille-Mouille, c’est un peu étrange… Mais en chinois pas tant que ça ! En effet Petite Soeur en chinois s’écrit : Mèimei… et en phonétique pour toddler de 3 ans ça donne Mouille-Mouille ! Surnom intégré par l’établissement tout entier très rapidement. Désormais née, la petite fille va devoir batailler pour imposer son prénom réel (et bien plus passe-partout, ouf !).

ALEX7368Modèle : Lil Kimonos de Julie Partie alias Lili comme tout. C’est un patron payant, disponible de la taille petit Préma à 24 mois. Il y a également un patron de chausson joint  celui-ci. C’est une pièce best-seller dans le monde du tricot ! J’y allais les yeux fermés et j’ai bien fait !

ALEX7370

Fil : Mérinito de La Bobineuse de Laine à Montréal dans le coloris Vert Amande. C’est une très belle découverte pour ce fil 100% Merino qui se lave en machine aux couleurs douces légèrement chinées. J’ai choisi de faire les liens en tricotin donc j’ai utilisé en tout 230m/250yds de fil.

Taille : Naissance. Il se tricote assez rapidement (malgré le point mousse) avec des aiguilles 4mm.

ALEX7372

Réalisation / modifications : Pris dans un élan de folie, j’ai fait ma bonne élève et me suis mise à réaliser l’échantillon pour confirmer le choix de mon fil. Pas question d’avoir un rendu trop aéré ou cartonné pour le faire porter par un bébé. Il faut que ce soit confortable. A ma grande surprise, j’ai constaté que l’échantillon indiqué à la fois dans le patron et dans la page Ravelry comporte une coquille (enfin j’y ai bien repensé dans ma douche et c’est sûr ça ne peut pas être autrement !). En le réalisant j’ai bien vu que le nombre de rang était bien trop conséquent !! Au lieu de 39 rangs, je pense qu’il s’agit plutôt de 29 rangs. Le nombre de maille en largeur reste le bon. J’ai écrit à Julie, pour l’instant sans retour. Vu le nombre de personne l’ayant déjà réalisé je suis vraiment surprise que ce ne soit jamais remonté.

Sinon la réalisation est facile et c’est un modèle largement abordable pour les débutants.

ALEX7369

Ce que j’ai aimé : Les finitions qui n’en sont pas réellement.. dans le sens que les bordures, les poignets, l’encolure sont très soignés et calibrés et qui plus est qui sont faits au cours du tricotage et non à la fin. La bordure et le raglan sont sublimés par une petite maille glissée qui marque la direction de manière très douce. Les poignets sont aussi légèrement resserrés et cela donne un effet qui me plaît (quoique qu’assez féminin)

ALEX7374

Ce que j’ai moins aimé : ça va aller vite votre lecture.. RIEN ! J’aime tout et en prévois déjà deux autres exemplaires pour la future petite fille d’un ami !

ALEX7371

Mon seul regret : que le modèle s’arrête au 24 mois tant j’aurai voulu en faire quelques pièces pour ma grande fille de 3 ans 1/2 (et qui met enfin du 3 ans en haut (parce qu’en bas ne rêvons pas, taille de mi-mouche)

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer