Amigurumi, Cadeau de naissance, Crochet, DIY, Enfants

Heureux qui comme Hector… le rhino

J’ai déserté un moment, mais je suis bien là ! La reprise du boulot (nouveau de surcroît), le rythme “mum of two” à intégrer pour Perrin et le Duc, la grève du service de garde au milieu de ça, l’éclosion de la vie sociale montréalaise post neige, ont fait que les articles se prévoyaient dans ma tête mais rarement sous mes doigts. Et pourtant ce nouvel ouvrage mérite sous petit coup de projecteur !

Pour ma première née, je m’étais initiée au crochet et c’était rapidement devenu une addiction occupant mes trajets en métro et régalant l’imagination de mes partenaires de wagon. Cette lubie estivale avait vu naître Joséphine, Wolfgang, Gudule, Framboise puis plus tard Arsène, Victor ou encore Zebulon.

Pour ce deuxième bébé, je savais qu’il aurait lui aussi droit à un fidèle ami crocheté, tout comme sa soeur. Aussi quand j’ai croisé le compte Instagram de Pica Pau, ça a été le coup de foudre ! Impossible de me décider sur un modèle, je les aime tous – impossible d’attendre la sortie française du livre, j’ai cédé à la prévente en anglais et ai reçu rapidement cette mine d’or à la maison.

DSCF3275

Modèle : Hector de Yan Schenkel alias Pica Pau. Son premier ouvrage Le monde de Pica Pau avait fait un tabac, mais le deuxième Animal Friends of Pica Pau avec ce rhino est un triomphe !

Fil : j’ai utilisé une fois encore le coton Cora de la Maison Tricotée. Les fils au mètre c’est toujours pratique ! Une avalanche de couleurs que j’avais déjà parcouru pour le trio Hiver de Lalylaland (rien à voir avec le film, ni Jane Fonda !)

DSCF3276

Les couleurs : Blanc (Elizabeth Zimmerman) 52m/57yds – Jaune (Henriette Ekwe) 27m/30yds – Rose (Anne Franck) 5m/6yds – Vert (Rosalind Franklin) 30m/33yds – Bleu (Lady Di) 8m/9yds – pour le corps : Gris (Julie Payette) 95m/105yds – Sable (Hypathie d’Alexandrie) 35m/38yds et le noir des yeux (Coco Chanel) 0.5m/1yd.

Prise dans le tourbillon de ces couleurs, je n’ai pas pris garde à mon stock et suis rapidement arrivée à cours de fil gris (la peau du rhino)… Je cours au magasin et constate le sold out de ce fil aussi et le fait que le réapprovisionnement impossible à dater vu les relations compliquées avec les importations avec les USA. Bref on ne sait pas où est le fil, si il est dans les colis bloqués à la douane, s’il arrivera un jour… Qu’à cela ne tienne, le rhino aura un bronzage agricole et les bras et les oreilles finissent en taupe ! Pour un rhino quelle chance !

DSCF3283

Réalisation / modifications : On démarre par la tête du rhinocéros et on y accolera à la couture la corne du milieu et les oreilles à la fin. Le rhino est à crocheter en entier, il porte un caleçon ! On lui fabrique alors un pantalon qui tient bien en place.

DSCF3274

DSCF3281

Je n’ai pas fait les joues rosies par choix et un peu par flegme… J’avais envie de finir sur une bonne note et ne pas gâcher sur une dernière note hasardeuse (le placement symétrique toussa toussa).

Ce que j’ai aimé : découvrir la technique du Jacquard au crochet. Pas compliquée pour un sous, c’est surtout une gymnastique d’anticipation. On change de fil de couleur sur la dernière boucle de la maille précédente de l’endroit où la nouvelle couleur doit apparaître.

DSCF3268

J’ai aimé aussi brodé le poitrail du rhino avec ces petits palmiers. C’est une idée que je reprendrais sur des prochains amigurumis.

Ce que j’ai moins aimé : j’ai été un peu perplexe au moment de la séparation des jambes. Je ne sais pas au final si c’est une étourderie de ma part ou une erreur dans le patron mais mon compte était décalé et les jambes n’auraient pas été centrées par rapport à la tête. J’ai pris des notes, puis les ai perdues. Aussi je ne peux attester qu’une coquille est là, juste que c’est à surveiller !

DSCF3272

Après avoir été longtemps abandonné, j’ai donc mis un sérieux coup d’accélérateur et ai pu confier ce bel Hector à mon petit Darius à la fin de mon congé maternité début avril. À défaut de la fin de sa fabrication, ce fut à la fin de notre routine mum&son.

Bon plan, Brico, Couture, Crochet, Déco, DIY, Tricot

Les corners LAINE à Montréal : liste non exhaustive…

C’est à la suite d’un énième message d’une tricoteuse esseulée, que je me suis dit qu’il serait bon de refaire un énième article sur les différentes boutiques qui offrent de la laine sur Montréal. C’est bien sûr un article avec un peu d’avis personnel et en perpétuelle modification à mesure que j’en (re)découvre.
La liste suivante est organisée de manière complètement aléatoire ou plutôt en suivant uniquement mes habitudes de visites grâce à leur proximité de mon domicile (tu sais l’hiver et ses -25 degrés toussa toussa)
la Maison Tricotée : le plan c’est ICI.
IMG_0585
C’est une petite boutique avec salon de thé, agréable avec de larges fenêtres pour se poser tranquillement et voir de belles laines. Ce sont pour la plupart des laines teintes à la main par des américains ou canadiens. Le prix est donc assez onéreux (parce que c’est de l’indépendant ma bonne dame ! Travail à la main et en quantités restreintes) mais on trouve aussi de la très bonne laine plus bon marché comme les fils maison de l’enseigne (Casa, Cora, Tina) qui se vendent au poids (très pratique et économique pour les jacquards). Nombreux accessoires en vente aussi (aiguilles, gadgets, broderie, etc). Cours disponibles toute l’année et à thème. Mon petit doigt me dit que des nouveautés s’en viennent ! Stay tuned !
la Société Textile : le plan c’est ICI.
J’ai profité du printemps tout récent pour partir en virée avec le bébé pour découvrir la nouvelle boutique implantée sur la rue Bernard désormais. C’est plus un espace de travail créatif qu’à proprement parlé une boutique. C’est vaste et clair avec plein de place pour s’installer. Ils vendent à la fois un peu de laine, du tissu et des articles pour de la broderie. Ils organisent beaucoup de cours et des rencontres, le lieu s’y prête vraiment. Ils fonctionnent sur le principe d’un anticafé, c’est-à-dire que tu payes ta présence et les boissons sont à volonté. C’est un peu désarçonnant quand tu n’es pas prévenue par contre…
la Bobineuse : le plan c’est ICI.
Petite boutique avec notamment quelques fils extérieurs mais surtout le plus intéressant  des fils maison de l’enseigne, qui couvrent une gamme de fils assez large avec du mérinos, de l’alpaga, du fil à chaussette et de l’acrylique aussi ! Peu de choix d’une même fibre mais des couleurs maisons travaillées. Le gros plus : le personnel est super sympathique, des rabais sur les fins de cônes (notamment pour les chaussettes) et on peut aussi se poser pour tricoter un peu. Gros choix d’aiguilles et de babioles de tricot/crochet !
IMG_1908
la Lainerie Lépine : le plan c’est ICI.
Un peu excentré dans Montréal, c’est une ancienne mercerie remplie de laine Pingouin reprise par une jeune passionnée. Elle a fait un sacré tri et offre désormais de beaux fils teints à la main en plus des grandes chaînes de fils industriels. Il y a toutes les qualités et une gamme de prix bien large pour tous les budgets.
Mouliné : le plan c’est ICI.
Gros choix de fils tant teints à la main qu’industriels. L’accueil est parfois un peu étrange mais quand on sait ce que l’on cherche, ça va. L’avantage : c’est trié par grosseur de fil ! C’est souvent mon option pour les fils pour enfants sans avoir à rester trop longtemps à papoter.
Espace Tricot : le plan c’est ICI.
Gros choix de laines et bonnes qualités. J’irai bien plus souvent si c’était plus près de chez moi ! De très bons conseils et très agréable de voir toutes sortes de pièces déjà tricotées pour constater du redu d’une laine !
Effiloché : le plan c’est ICI
C’est une boutique à la fois de tissus, et de laine, sans compter les petits accessoires pour les loisirs qui s’y rattachent. La boutique n’est pas forcément sur mon chemin alors j’y fait des apparitions spontanées parfois sans réel projet en tête. Mais leur gamme de laine est variée, avec des fils précieux de toutes les bestioles possibles, aux coloris plus pleins que foufous (ce qui n’est pas forcément pour me déplaire). C’est d’ailleurs là que j’ai déniché les deux pelotes qui m’ont sauvé pour finir mon Smocking Cardigan.
IMG_1997
Ils organisent aussi des rencontres et des aides pour les petits pépins des tricoteuses. Il y existe un solide groupe d’entraide et de passionnées de patchwork !
IMG_1999
Sinon il y a aussi les enseignes de loisirs créatifs comme Omer de Serres, ou encore ma mercerie de quartier adorée J& L Couture (sur St laurent). On trouve aussi des pelotes recyclées dans des bazars d’église.
Si vous avez des coups de coeur pour de nouveaux endroits débits de laine sur Montréal, n’hésitez pas à m’en faire part !

EnregistrerEnregistrer

Amigurumi, Crochet, Déco, DIY, Enfants

Trio coton : Heinz, Simon et Woody

Perrinpimpim et le crochet, c’est une histoire de pulsion et ça tourne souvent à l’obsession sur une période définie mais intense. En effet, je commence un amigurumi qui est souvent suivi de quelques fruits pour une dinette, un pouf et puis encore un amigurumi pour la route… Telle une droguée, j’approche alors du hangover/gueule de bois/tendinite et je range mes petits crochets pour un temps…

Cet hiver, je les entendais faire `clic-clic` dans le pot de crochet sur un buffet… ok c’était bien Esther qui jouait aux mikados avec, mais ça a attisé dans ma caboche l’envie de tournicoter du coton… Au même moment, La Maison Tricotée affichait un éventail de couleur de leur fil coton Cora qui piquait ma curiosité ! (bah oui mon stock de vieux Phildar commence à baisser). J’ai donc commencé en novembre pour finir… en juillet ! L’hiver m’a laissé un peu sur le carreau et j’ai eu tendance à privilégier les siestes depuis !

Modèle : IV L’Hiver de Lalylala dans ses collections Four Season Series (créatrice Lydia Tresselt). A chaque saison, cette marque sort des petites figurines par trio dans le thème saisonnier dédié. Pour ce 4ème hiver, on a une inspiration pomme de pin givrée pour Woody, un cerf pour Heinz et Simon un bonhomme de neige en-chapeauté. Le modèle indique un crochet 2.25 mais pas de panique, tant que le fil est accordé à la taille du crochet, tout sera bien proportionnel. Seul le projet final sera plus ou moins gros. Ici les amigurumis font 12 cm de haut maximum)

Fil : Coton Cora de La Maison Tricotée dans les coloris : pour Woody = bleu Lady Di, blanc Elizabeth Zimmerman, jaune Henriette Ekwe; pour Heinz = naturel Hypathie d’Alexandrie, blanc Elizabeth Zimmerman, vert Rosalind Franklind, jaune Henriette Ekwe et pour Simon = rose Anne Franck, noir Coco Chanel, blanc Elizabeth Zimmerman, gris Julie Payette.

Ce fil se crochète ou tricote en 3-3.5 mm, j’ai utilisé pour ma part un crochet 3mm pour un total de 215m (si vous avez besoin du détail par couleur tout est à jour sur la page du projet sur Ravelry je suis un peu dingue)

Réalisation / modification : Pour imaginer mes petits personnages, j’ai commencé par un croquis, ce que je fais depuis quelques temps et me rends pas mal service pour lancer un projet et arrêter d’hésiter sans cesse. J’y inscris mes infos finales, une sorte de Ravelry old school.

Les trois personnages ont l’avantage de parcourir plein de point de crochet différents mais assez débutant. Pour Woody, ce joli point pétale (c’est de mon cru cette appellation) qui donne une belle originalité; pour Heinz le cerf les yeux  brodés-crochetés et pour Simon (le plus simple des trois) la mise en relief du chapeau.

J’ai noté une seule modification. Pour Heinz le cerf : (pour ceux qui ont le patron ça parlera, les autres passez votre chemin) Rang 13 . 9 ms, 18ms dans le brin arrière, puis 11 ms pour centrer la bande crochetée sur l arrière. Pour placer les yeux, j’ai beaucoup aimé l’idée ingénieuse des épingles mises aux intervalles.

Ce que j’ai aimé : réfléchir et préparer les couleurs/costumes de ces petites figurines en les réalisant au préalable sur mon petit carnet à croquis. Il suffisait ensuite de jouer avec l’éventail de couleurs de la Cora.

Voir monter rapidement les personnages sous les tours de crochet en font un projet assez metro-friendly. C’est aussi très drôle de voir les gens se tordent le cou très discrètement pour tenter de comprendre la forme du projet. Ma copine Marjo s’évertue à y voir des dents !

Ce que j’ai moins aimé : Broder les yeux ! Mais ça c’est un peu subsidiaire comme critique ! Les patrons sont vraiment bien écrits, le fil très doux et ne se dédoublant pas du tout (ce qui peut être souvent le cas avec le coton), les jeux de couleurs amusants et rapides à réaliser.

Comme quoi on peut très bien associer Coton et Hiver !

Amigurumi, Crochet, DIY

Incredulous Arsène ! [crochet]

Je suis en plein changement de job en ce moment et la fin d’un de mes contrats coïncidait avec le départ en congé d’une de mes collègues, de son petit nom MP. Elle s’attendrissait sur les précédents petits amigurumis que je crochetais lors des pauses déjeuner au bureau, c’était donc le cadeau tout trouvé pour gâter son futur baby boy.

Après Zébulon, Victor, je souhaitais continuer de tester ceux du Tendre Crochet 2 et j’avais jeté mon dévolu sur ce mignon petit chien.

IMG_6746

Modèle : Arsène de Tournicote à cloche-pied édité dans l’ouvrage Tendre Crochet 2.

Fil : j’ai utilisé plein de fil existants dans mon stock, c’est l’occasion de se souvenir de beaucoup de projet (séquence émotions) (#mamemoryblanketàmoi) :

Beige : pour la tête, oreilles, jambes et mains : un fil discontinué, utilisé pour la Petite Poupée crochetée ici, de la BST Kortrijk Soraya 10. Impossible de savoir la quantité, rien n’est mentionné sur l’étiquette. (110 m/120 yds)

Bleu : pour le chandail. De la Laine Pingouin Pingoclassic (coloris 201) achetée pour le cardigan Maile Sweater d’Ilana. J’ai fini le petit restant que j’avais (120 m/131 yds).

Jaune : pour finir le chandail au niveau du bas du corps et des manches : de la Shelridge Yarns 80/20 Fingering, utilisée précédemment pour mes chaussettes Elske avec les petits coeurs en jacquard. (14 m/16 yds), il m’en reste encore pas mal pas de panique !

Blanc : pour les yeux du petit Arsène : Elsebeth Lavold Hempathy (colori blanc 054, utilisée précédemment pour le corps de mon premier amigurumi Tournicote : Wolfgang ! mais aussi Joséphine sa comparse… (un tout petit peu 3 m/4 yds).

Rouge tuile : pour le noeud papillon d’Arsène : Laines du Pingouin Coton Naturel 8 fils, pour le mini châle Maluka mais aussi une Joséphine ou la garde robe de la poupée… (1 m/ 1,5 yds)

IMG_6725

Réalisation/modifications : je n’ai pas fait les bottes ! Je sais pas si c’est une aversion saisonnière pour les bottes après en avoir mis pendant 6 mois à ma mini et à moi (le Duc se débrouille pour les bottes, il est vieux grand). J’ai bien commencé mais la pointe n’était vraiment pas assez pointue, ça ressemblait plus à une chaussette qu’une chaussure et ce n’était pas pertinent d’en mettre. Et j’étais charrette sur le temps

IMG_6742

Ce que j’ai aimé : la rapidité de crochetage de ce petit chien. Les différentes pièces sont vraiment faciles et je ne pense pas que le niveau intermédiaire noté sur le modèle se justifie (ou alors oui pour les bottes). J’ai aimé la façon dont les yeux sont ajoutés, cousus sur la tête. La pupille noire est comme souvent un petit rond en feutre cousu. Et j’ai aimé aussi le sourire de la Mum-to-be en prenant le paquet emballé dans ses mains.

IMG_6745

Ce que j’ai moins aimé : le coup des bottes bizarres m’a chiffonné un peu mais vraiment pas longtemps je n’avais pas le temps. Je l’ai terminé 3h avant de l’offrir. Ce qui explique les photos prises à l’arrachée avant qu’il rejoigne sa nouvelle demeure et futur propriétaire.

IMG_6747

Pour les Ravelry Addict, j’ai créé la page Arsène sur la base de donnée 🙂

Amigurumi, Crochet, Déco, DIY, Enfants

Victor, en bleu et or !

Vous vous souvenez de l’histoire que je vous contais sur notre manie entre amies de s’offrir des couvertures pour les naissances à venir de nos babies respectifs…  ?? Et ben le mieux dans une routine c’est de la briser !

Notre trio d’amies tricoteuses va voir arriver sous peu un troisième bébé et nous avons voulu gâter les parents (le bébé aussi accessoirement mais tant qu’on ne connaît pas son petit caractère, on se concentre sur ses darons). La mum-to-be tricoteuse/crocheteuse m’avait encouragé lors de mon précédent cadeau de naissance au crochet : le Zébulon, en me disant que c’était très mignon et qu’elle voudrait à son tour un amigurumi de cet ouvrage : Tendre Crochet 2 de Tournicote à cloche pied.

Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’une sourde. J’ai gardé l’idée et avec ma comparse nous nous sommes alliées pour trouver la couleur (c’est pas compliqué elle aime que le rose et le bleu, mais étant pour un bébé mystère j’ai joué consensuel et puis j’aime pas ben ben le rose faut dire), le fil bleu dans son stock, les fils jaune et blanc dans le mien, et je me suis attelée à la tâche…. en secret !

DSC_0425

Sur le chemin du boulot, à la pause, dans le bus, les fins de semaine où je ne la voyais pas, etc.. j’ai crocheté en mode mono-maniaque. Ou presque. Il fallait que je fasse quand même un peu autre chose alors j’ai démarré d’autres en-cours pour brouiller les pistes #perrinparano

Modèle : Victor de Tendre crochet 2 du blog Tournicote à cloche-pied.

Crochet : 3 mm c’est mini mini mais quand on voit que le modèle mesure au final 56 cm de hauteur, il est bon de ne pas jouer trop gros, sous peine de pas tenir dans ton sac à main dans le bus…

DSC_0415

DSC_0424

Fil : Le fil bleu est de la Diamond Luxury gamme Collection Footsie (colori 214). Elle est discontinué (c’est-à-dire plus produite) aussi j’avais bien peur de n’en n’avoir pas assez et me retrouver à faire des brassards à notre pauvre Victor. Ouf c’est passé.

Le fil blanc est un Coton discontinué aussi, de la BST Kortrijk Soraya 10 écrue, donc j’ignore le métrage mais qui paraît aussi inépuisable :). J’avais déjà utilisé ce fil pour confectionner une petite poupée de Isabelle Kessedjian.

Le fil jaune-doré est un fil trouvé dans un bazar d’église, mis en double, avec un joli effet chiné qui lui donne cet effet doré. J’en mets souvent dans mes amigurumi par petites touches. Je suis limite triste de le voir s’amenuiser, il faut que je lui trouve un remplaçant. Moi et le jaune moutarde doré c’est une grande histoire d’amour.

Le modèle original présente un petit foulard en tissu et après avoir retourné tout mon stock de tissu, je n’ai jamais réussi à me mettre d’accord avec moi-même. J’ai alors offert Victor tel quel, nu du cou ! Libre aux parents de décider d’un petit accessoire s’ils veulent et de sa couleur moi j’abdique.

DSC_0418

Ce que j’ai aimé : son côté incognito entre un loup et un renard. Indéfinissable. J’ai aussi bien aimé introduire ce petit fil jaune toutes les 3 mailles. J’aime aussi ses dimensions hors normes, 50 cm de haut le gars !

Ce que je n’ai pas aimé : ces 50 cm aussi ! En 3 mm c’est assez long comme ouvrage en si petit crochet. Et puis quand tu crochètes les tubes des jambes et des bras dans le métro, on te regarde vite de travers #maturecontent.

DSC_0423

J’ai eu juste un peu de difficulté à faire l’ovale du masque/visage. Après avoir recommencé bien des fois, j’ai mis des écouteurs, couché le bébé, exclu le Duc de mon champ de vision et de conversation et ça a finalement fonctionné.

DSC_0419

DSC_0430

J’ai mis environ 4 semaines pour le terminer. C’est assez intense vu la grandeur du projet. Je me suis attachée, j’avais limite envie de le garder pour moi pas question pour le moment d’en faire un second, mais je suis ravie qu’il aille occuper la chambre de ce petit bébé bientôt parmi nous !DSC_0413DSC_0420

Amigurumi, Crochet, DIY, Patron

Gift for a Geek : Yoshi ! [Crochet]

Tous les gens nés entre le 20 décembre et le 5 janvier vous le diront : cette période d’anniversaire est pas mal nulle. Combien de fois n’ai-je pas entendu quelqu’un me dire après m’avoir lamentablement oublié : oh mais c’est nul aussi comme date c’est difficile d’y penser…

Euh….

Comment dire….

Ne rien dire ça vaut mieux. Nan c’est pas vrai parfois je le dis, mais ma copine Laura a du coup décreté que j’étais une psychorigide des dates d’anniversaires. Oui un peu… Mais être plantée entre la dinde aux marrons et le verre de champ’ du 31, je peux vous dire que Faceb*** sauve la mise de mon cercle d’amis. C’est un peu moche quand on y pense…

Avouez que c’est un peu désolant de s’entendre dire ça. J’ai souvent répondu que pour faire plaisir et me sentir aimée j’avais bien essayé de naître le 15 juin, mais avec toute ma bonne volonté j’ai échoué 🙂 j’aurai pas été jolie d’ailleurs…

Alors j’ai souvent une tendresse particulière pour ces naufragés de la Fête (anniversaire au Québec) et je prépare un petit quelque chose personnalisé.

Le bureau de mon collègue F. c’est la caverne l’Ali Baba des figurines en tout genre, mais en version polaire car il travaille la fenêtre ouverte (même en ce moment). Enfin il travaille.. il dessine toute la journée ! Oui c’est ce genre de travail Messieurs Dames. Je voulais compléter son bestiaire avec un fidèle ami du plombier moustachu…

IMG_6087

Modèle : Yoshi deJessica Kneffel. Le patron est gratuit en anglais et allemand.

Fil : Cotons mercerisés vert – orange – rouge et du fil blanc Elsebeth Lavold d’Hempathy. Je n’ai pas pesé mais très peu de fil est nécessaire. Idéal pour les restes.

FullSizeRender

Crochet : numéro 3. J’ai cependant doublé le fil orange de la crête pour la rendre plus dense et droite.

IMG_6089

IMG_6088

Réalisation/ modification : aucune modification. Le patron est très bien expliqué et simple avec uniquement des mailles serrées (point de base au crochet pour les amigurumis).

FullSizeRender (1)

Le seul point négatif du patron, dû à la complexité des formes de ce personnage d’abord dessiné, réside dans le fait qu’il se compose de 13 pièces au moins ! La tête est assez découpée et la couture même si rapide, un peu fastidieuse. Mais c’est amusant de voir le personnage peu à peu prendre du volume. Je ne recommande pas forcément pour les débutants du crochet et des amigurumis.

Diantre tous mes geek-collègues vont me claironner leur date de fête désormais !   IMG_6084 (1)IMG_6082

Amigurumi, Crochet, DIY

Zébulon for my friend

Devant votre écran, vous ne pouvez sentir mon impatience et mon excitation à vous montrer le dernier-né tombé de mon crochet. Même la destinataire n’a rien vu et pourtant je bouillais dans mon coin. Mais Perrin elle aime les surprises (surtout les bonnes) alors Perrin a résisté !

Mon amie Eva m’avait initié l’an dernier à l’art du crochet et j’avais attrapé le virus instantanément. Il y a eu Wolfgang et Joséphine que ma petite demoiselle at home commence à aimer réellement au point de les serrer fort dans son lit, puis Framboise et Gudule qui sont partis vers la France pour ses cousins et cousines nés la même semaine qu’elle, il y a pile un an.

Autant je n’ai pas eu celui de la course à pied après mon semi-marathon, autant le crochet, c’est étrange hein, j’ai tout de suite succombé.

Sandrine Devèze qui est derrière le blog Tournicote… à cloche-pied, a publié en septembre 2015 dernier, son deuxième ouvrage : Tendre Crochet 2 !

L’une de mes amies tricoteuse-crocheteuse l’a parcouru sur le web et s’est bien douté que je sauterai sur l’ouvrage une fois paru au Québec. Elle avait soumis l’idée que je lui fasse le modèle Zébulon pour elle son bébé à venir…

DSC_0186

L’idée n’est pas tombée dans l’oreille d’une sourde ni d’une feignante. J’ai de plus le mensonge (les mensonges innocents rassurez-vous) assez facile. J’ai donc pretexté avoir commandé le livre et être en attente de réception. En réalité, je l’ai trouvé dans les librairies Renaud-Bray et me suis attelée à la tâche. Un beau fil pour une connaisseuse, des couleurs que les futurs parents aiment, et une armée de collègues au bureau qui suivaient l’avancée du petit-lutin-mouton et me donnaient des conseils sur l’aspect à lui donner, j’avais tout pour faire mouche et combler ce petit bébé, que je suis pressée de rencontrer.

DSC_0197

Modèle : Zébulon de Sandrine Devèze, alias Tournicote… à cloche pied dans son ouvrage Tendre Crochet 2. J’ai ajouté la référence dans Ravelry (si j’ai marqué des inepties, ne pas hésitez à me le dire ça arrive !).

DSC_0187

Fil :

Milis de Julie Asselin en colori Abyss

Elsebeth Lavold Hempathy en colori blanc (coton de la tête et des mains)

Fil inconnu chiné jaune et ocre pour les étoiles décoratives et le noeud papillon
DSC_0190
Crochet : le fil est fin et c’est volontaire pour obtenir un lutin pas trop grand. J’utilise donc en général mon crochet fétiche en 2,55 mm. Ça a l’air assez inédit comme taille (même pas sur Ravelry !), mais il me convient parfaitement.
Réalisation/modification : Le fil Hempathy en coton étant plus épais que la Milis bleue j’ai eu un petit problème de proportion pour la tête. Selon les indications de cette tête, j’ai arrêté mes augmentations 1 tour plus tôt pour avoir un diamètre légèrement plus petit (2 tours c’est trop j’ai testé aussi) ainsi on continue en tube puis on reprend les diminutions en sautant également une étape. C’est un problème qui peut arriver lorsqu’on utilise deux fils différents (même s’ils semblent identiques).
Pour les motifs, le modèle proposait des petits cercles dans le style pierrot. J’avais un beau fil argenté un peu métallique mais devant la possibilité que le gamin se le frotte sur le visage tel un gant exfoliant, j’ai plutôt pris une option douce et un motif simple d’étoiles.
Pis la future maman me l’a confirmé ça fait Noël
et ils attendent un bien joli cadeau.
 DSC_0194